Forum pêche carnassier CARNALOR

Bienvenue sur le forum de pêche Carnalor.


Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Forum de Pêche du Carnassier, pêche au leurre et au naturel, techniques de peche, montages, avis sur le materiel de peche, conseils




Forum Carnassier


s'inscrire

Derniers sujets


facebook


Galerie



carna


materiel peche occasion


shop

Les posteurs les plus actifs du mois

Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Partagez

Robert
Silure en rivière
Silure en rivière

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : non
Pêche en bateau : bateau
Pêche en kayak : kayak
Techniques de pêche : Pêche à la mouche & Leurres
Poissons pêchés : Carnassiers

Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par Robert le Sam 15 Oct 2016 - 0:29

Salut,


Depuis ma prime jeunesse, la capture de poissons "record" hantent mes nuits.
J'ai beaucoup voyagé pour que mes rêves deviennent réalité et ce avec plus ou moins de succès

Aujourd'hui faute de pouvoir voyager, j'essaye de traquer le gros brochet dans la Moselle (la rivière) qui passe juste devant chez moi.

A votre avis quels sont les postes ( les tenues) à prospecter en priorité et pourquoi?

J'ouvre ce débat car j'ai remarqué que certains d'entre nous pensent et pratiquent différemment.

merci




PêcheStar57
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : non
Pêche en bateau : non
Pêche en kayak : non
Techniques de pêche : Brochet en Casting
Poissons pêchés : Brochets, perches, sandres et silures

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par PêcheStar57 le Sam 15 Oct 2016 - 9:06

Moi je pêche du bord, alors quand je pêche, je ne privilégie pas de poste, je l'ai fait tous  Very Happy, mais quand je voit des roseaux avec une jolie souche d'arbre, je me dis que sa sent bon  Twisted Evil

JeReM 14
Brochet en étang
Brochet en étang

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : float tube
Techniques de pêche : Peche au leurre
Poissons pêchés : Brochet , aspe en surface

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par JeReM 14 le Sam 15 Oct 2016 - 10:32

Idem pour moi péchant du bord déjà les postes sont plus restreint donc pas hésiter a peigner tout les postes: petite darse , palplanche, roseaux, souche etc  .

Après en bateau je chercherai les cassures, fosse ou chenal de navigation comme la dit Anthony sur un autre poste.

Je pense également que pour être régulier il faut avoir le matos qui va bien écho bateau ou kayak car si on regarde bien sur le forum ceux qui font les meilleur pêche en Moselle sont souvent sur l'eau a la recherche de poste moins accessible .

Exemple tout simple l'année dernière péchant le silure en Moselle il y avait un mec en barque a 30 m de moi ou je pouvait pas lancer qui fera 2 poissons devant moi , il revient au bord et me dit qu'il y a une fosse pas accessible du bord et celons lui il y avait une dizaine de beau poisson présent dans cette fosse.

Et aussi une très bonne connaissance des lieu ou l'on pêche quand on a aguerris sa il faut aussi la bonne technique du jour avec le bon leurre . Pour ma part mes grosse prise reste chanceuse car manque de connaissance mes petit a petit sa viendra enfin j'espere.

wels
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Poissons pêchés : ide

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par wels le Sam 15 Oct 2016 - 12:13

bon, je vais remettre ici ma réponse de l'autre topic...

le broc (y compris les plus gros) se tient souvent à l'affût là où il y a un obstacle, une structure, cassure, bois noyé, herbier, pile de pont etc 

 et c'est encore mieux s'il y a le garde-manger à proximité... 

en cette saison les vifs sont encore souvent près des bordures, donc si notre broc trouve une planque assez conséquente dans cette zone, il s'y mettra. C'est d'ailleurs tout près du bord que l'an passé j'avais piqué mon métré dans la Moselle... au ras d'un buisson aux branches baignantes, dans très peu d'eau.

Par contre l'hiver dernier, j'avais piqué mon autre métré (de Sarre cette fois)  en plein milieu, dans le profond du chenal, car c'est là qu'il y avait un rassemblement de perches,  le seul sur une longue portion de rivière...

Je ne recherche pas spécifiquement le brochet, mais presque chaque fois que j'en touche un (accidentellement) c'est en ramenant le leurre, souvent il attaque au dernier moment, ça surprend  

Je pense d'une manière générale que les tenues sont les mêmes, quelle que soit la taille du bestiau... si on prend bien davantage de petits ou moyens, c'est simplement parce qu'il y en a bien davantage !

mais encore une fois, je suis loin d'être spécialiste de messire esox...

Robert
Silure en rivière
Silure en rivière

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : non
Pêche en bateau : bateau
Pêche en kayak : kayak
Techniques de pêche : Pêche à la mouche & Leurres
Poissons pêchés : Carnassiers

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par Robert le Sam 15 Oct 2016 - 20:58

salut,

je vais vous donnez mon avis directement tiré de mon expérience et non de bouquins, vidéos  ou revues car je n'en lis aucune.


Les représentants de l’espèce ne sont plus aussi nombreux qu’au temps de Mr Duborgel et les belles prises se font de plus en plus en lacs, malgré les efforts récents pour aménager des frayères et la politique d’alevinage de certaines AAPPMA.

La difficulté dans la traque du brochet est que ce prédateur a des périodes d’activités alimentaires relativement courtes entrecoupées de phases de repos et digestion assez longues, ce qui complique d’avantage notre tache.
Je ne suis pas un  spécialiste de la pêche du brochet aux leurres en rivière, mais je possède une petite expérience que je vais essayer de vous livrer synthétiquement.

Le pêcheur de brochet a toujours dans l’esprit qu’il faut peigner les bordures chargées d’une végétation rivulaire luxuriante ou encombrées de mille trucs. Il lance ses leurres à proximité voir même dans les herbiers et amas de branches situés à même les berges.

Mon expérience personnelle m’impose de penser tout autrement pour la traque des gros spécimens en rivières de bonne taille.

S’il est vrai que les bordures peu profondes et encombrées sont souvent squattées  par des brochets, elles le sont  majoritairement par des individus de petites ou moyennes tailles.

Ces secteurs aux eaux plus chaudes chargés d’une végétation dense ne sont que des "nurseries" ou des abris destinés à les protéger des gros prédateurs tout en fournissant le petit poisson fourrage nécessaire à leurs subsistances.

Un très gros brochet a besoin de plus de volume d’eau autour de lui pour chasser et surtout besoin de proies adaptées à son « appétit » et donc à sa taille.

Hors période de fraie, les grosses proies sont souvent postées à proximité de caches ( herbiers, accident géologiques piles de pont ) situées loin des bordures peu profondes.

Pour moi, dans la traque des gros brochets consiste à éviter les plus « bordures type » pour une traque en pleine eau.

Attention je ne dis pas qu’il faut complètement délaisser les bordures surtout en période de fraie des blancs entre autres.

Je précise encore une fois que je ne parle ici que des grandes rivières et fleuves et non des étangs et lacs pas plus que les petits cours d’eau.

Celui qui veut faire à tout prix du brochet, avoir quantités de touches, s’orientera dans une pêche des bordures enherbées etc .. ainsi ses chances seront plus grandes mais il ne touchera le plus souvent que des sujets calibrés et parfois avec de la chance un gros.

En France du fait de la pression de pêche sur les juvéniles, du fait la raréfaction de l’espèce et de la dégradation des milieux, il est difficile de se faire une expérience perso dans ce domaine (par la pratique et l’observation et non avec les dires et écrits consensuels).

En conséquence, bien des théories admises connues et reconnues ont été établies par des pêcheurs écrivains ne possédant pas forcément une grande pratique. (ils ne sont pas tous des Duborgel, des Limousins ou des Drachko), théories vérifier tout comme l'exception confirme la règle.

Il faut avoir un certain recul par rapport aux écrits de ces personnages qui sont soit des écrivains soit des commerciaux.
Personnellement un  brochet (mais pas un gros) , est un poisson qui dépasse les 80 cm; taille à partir de laquelle il commence à prendre de l’embonpoint  et donc à se nourrir de proie conséquentes.

En effet suivant qu’il fasse 30 cm ou 1 mètre, la notion de proie a vraiment un sens différent, le brochet vivra et ne chassera pas de la même manière ni de la même intensité.

Il ne faut pas oublier que le brochet est cannibale et peu sociable avec ses congénères.
Les petits individus font donc partie du menu des plus gros, aussi ils éprouvent le besoin de se cacher dans les herbiers, roselières, amas de branchages etc.  présents en bordure des fleuves où ils trouvent sécurité,  gîte et le couvert.

La vie d’un poisson métré est beaucoup moins stéréotypée. A cette taille les brochets ne craignent plus les autres.  Ils fréquentent leurs zones de chasses et de repos en fonction ( par exemple)
- De la température de l’eau pour une digestion plus rapide ou vitale.
- du taux d’oxygène
- de la présence de nourriture
- de l’ensoleillement, vent, la variation de pression atmosphérique  etc…

Il n’y a donc pas de postes à proprement parlé qui « sentent très fort» le gros broc (contrairement a ce que la majorité des pêcheurs pensent).

Ils chassent où le fourrage se tient, au cul des rassemblements de brèmes en période de reproduction et donc en bordure ou au dessous des boules de perches en pleine eau.

Sur ces concentrations de « proies », on peut également ferrer des poissons moyens, mais ont aura d’avantage  de chance qu’en bordure, de toucher le poisson qui nous intéressent.

En plus si la concentration est suffisante, il est tout à fait possible de toucher plusieurs  « mémères » sur une centaine de mètres carré. Le brochet devient plus tolérant lorsque la « bouffe est servie » à profusion.

Après s’être repu, ces grands poissons n’hésitent pas à se déplacer (quitter les lieux)  pour se mettre en repos,  Soit en périphérie des concentrations de poissons fourrages soit sur des zones plus calmes éloignées des zones de chasse où plus chaudes qui faciliteront la digestion et assurera du coup le retour au calme des proies.

Régulièrement on peut voir des poissons chasser dans 7 m d’eau et voir des poissons au repos dans 2 m  là où la température est plus chaude et le courant moins marqué.

Tout cela pour dire que la traque des grands poissons consiste à localiser et différentier les zones d’alimentation et de repos. C’est dans la détermination de ces zones que le sondeur devient utile, d’avantage même que pour repérer l’écho du siècle.

Après quoi il faut envisager une stratégie et le type de leurres en fonction de la zone pêchée

mais ça c'est une autre histoire

A suivre donc


Dernière édition par Robert le Dim 16 Oct 2016 - 0:20, édité 1 fois

Carnalor
Administrateur
Administrateur

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : float tube
Pêche en bateau : bateau
Pêche en kayak : non
Techniques de pêche : Pêche au leurre
Poissons pêchés : Brochet, perche, silure, sandre, aspe, truite, chevesne

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par Carnalor le Sam 15 Oct 2016 - 22:29

Je te suis complétement dans ton analyse Robert, les gros brochets n'ont rien à craindre, ils vont donc là où ils auront les meilleurs conditions de vie (nourriture, température, calme...)

En parlant de zone de regroupement des gros brochets, nous en avons trouvé une le dernier jour de pêche que j'ai fait en Irlande. Les blancs s'étaient réunis au dessus d'une fosse de 12 mètres et au sondeur ça représentait une hauteur de 5 ou 6 mètres sur au moins une dizaine de mètres de large. En 30 minutes de pêche sur cette zone avec des leurres adaptés, pas loin d'une dizaine de poissons ont été piqués (beaucoup décrochés) et tous avaient leur taille comprise entre 90 et 115 cm.
Plus tard nous avons touché un broc plus petit de 60 cm et à ce moment là le guide nous a dit que ça ne servait plus à rien de continuer à pêcher cette zone car si les petits étaient de sorti, c'est que les gros n'étaient plus en activité.
Une analyse qui nous fait comprendre que si on fait du petit broc sur un secteur, c'est que soit il n'y a pas de gros dans le coin, soit les gros n'ont pas envie de manger. J'imagine qu'il y a toujours des exceptions mais ça peut nous aider sur le mode de fonctionnement des gros brochets.


wels
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Poissons pêchés : ide

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par wels le Dim 16 Oct 2016 - 0:05

je crois qu'il faut distinguer entre brochet en chasse et brochet à l'affût. Quand il chasse, il peut bien entendu se trouver éloigné de son poste d'affût, mais je crois qu'il y revient toujours. Et si une proie passe à proximité, il bondit. Le gros broc est flemmard (au moins autant que moi, c'est tout dire) Laughing

Si on prend la Moselle, je crois qu'il faut distinguer la sauvage et la canalisée.

En sauvage, on trouve des herbiers ou autres embacles aussi bien loin que près des bords, le broc peut donc être partout, il choisit un poste à sa convenance.

En canalisée, j'imagine volontiers qu'il sera bien plus souvent sur les bords, car "au large" c'est le chenal, la plupart du temps sans gros relief où s'embusquer, avec des péniches qui passent au dessus de sa tête, ce qu'il apprécie sans doute pas trop  Laughing

alors qu'en bordure il y a des enrochements, arbres tombés, buissons sur l'eau,  herbiers etc  
et aussi et surtout, le poisson fourrage se tient le plus souvent près des bords (et pas seulement des alevins, mais aussi des chevesnes de toutes tailles par ex).
Ce n'est pas un hasard si on pique le plus souvent les brocs plutôt près  que loin du bord... et ce n'est pas parce que les pêcheurs à pied sont majoritaires. Même les pêcheurs en barque lancent vers le bord.

Je ne crois pas contredire l'analyse de Robert en disant cela ?

chaque espèce a ses spécificités concernant sa niche écologique (ça se dit?) Laughing , ses tenues, son mode d'alimentation, etc... le broc comme les autres. C'est inscrit dans ses gènes, et bien que l'apparition de nouvelles espèces invasives bouscule un peu les équilibres et perturbe le fonctionnement  de l'écosystème, ça ne suffit pas à faire complètement changer le comportement et les tenues de chaque espèce de poisson.
Fondamentalement, le broc reste un chasseur à l'affût, c'est pourquoi je crois qu'il faut en premier lieu insister sur des spots précis et délimités.

Mais surtout, surtout, avant de se poser tout un tas de questions sur les possibles tenues des gros brocs en Moselle, je me dis que ces gros sujets y sont forcément rares, et que c'est là la premiere cause de l'insuccès, dans notre pauvre secteur navigable si peu adapté à l'espèce... (ce n'est que mon avis, c'est en tout cas la raison pour laquelle je ne me focalise pas sur cette espèce).

silou
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Pêche du bord : pecheur
Techniques de pêche : carnassiers
Poissons pêchés : Je les aime tous

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par silou le Dim 16 Oct 2016 - 11:34

Je rejoints en grande partie l'avis de Wels Wink
Une question que je me pose assez souvent sur les postes a carnassiers
Viendrai-tu faire tes vifs ici  Question
En principe si le secteur n'est pas porteur pour les vifs pas le peine  Wink
Voilà la grosse question que je me pose sauf en hiver ou l'approche est différente  scratch

Bernard Jean Paul
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par Bernard Jean Paul le Dim 16 Oct 2016 - 11:56

cheers pour moi ,pas compliqué Wels a tout dit   scratch en plus je me demande si on ne fait pas de la transmission de pensée Arrow  je m'explique : hier matin j'avais concocté une réponse ,qui, dans les grandes lignes contenait tous les éléments cités par "l'homme sans tête " .....comme moi d'ailleurs ,qui, suite à une fausse manœuvre de manip ...message disparu  Mad trop paresseux pour le refaire ...bref ,comme lui je ne me focalise pas ( scratch je devrais dire plus )sur cette espèce ,mais je partage complètement ses remarques sur les différences de tenues" grandes rivières sauvages ou canalisées " Wink

wels
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Poissons pêchés : ide

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par wels le Dim 16 Oct 2016 - 12:03

attention, je répète, c'est que mon avis de non spécialiste du broc que je ne recherche pas, je suis donc mal placé pour en parler !

car de plus, je rencontre encore et toujours des pêcheurs qui m'assurent que non, les gros brochets ne sont pas rares, qu'il s'en prend beaucoup etc... mais quel crédit accorder à de tels propos?

vivien88
Brochet en étang
Brochet en étang

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : float tube
Pêche en bateau : bateau
Techniques de pêche : leurre, mort manié et posé
Poissons pêchés : le brochet!!!! a défaut l'homme grenouille

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par vivien88 le Lun 17 Oct 2016 - 9:32

ici la stratégie est un peu différentes les rivières étant beaucoup moins large est non navigable, pour espérer faire un gros de 1m+ il faut déjà choisir sa rivière, car certaines petite rivière n'abrite pas ou peu de gros brochet (85+ maxi peu être une prise ou 2 dans dans l’année sur l'ensemble des pécheurs)je mis suis casser les dents un moment sans atteindre le résultat voulu , donc se tourner vers des rivières ou plusieurs métrés sont prit chaque année, ensuite je rejoint un peu votre raisonnement et de toutes façon en rivière il faut un poste de chasse bien garnie en casse croute et une zone repos bien calé pour digérer tranquille. les zone ou les carpistes et pêcheurs au coup sont très présent sont bonne car ils amorce beaucoup et attire en grand nombres des proies de toutes tailles en permanence un bon frigo pour le bec.
pour les leurres j’essaie de choisir une taille adapté et qui ressemble en colorie / taille à la nourriture qu'ils chassent (ici beaucoup de chevesne et gardon) et si sa marche pas quelques chose de bien différent couleur fluo / très bruiteur ...

c'est en relâchant ces prises et en protégeant le milieu que l'avenir sera meilleur, mais comme souvent ici 9 fois sur 10 un brochet "maillé" et un brochet mort...

Robert
Silure en rivière
Silure en rivière

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : non
Pêche en bateau : bateau
Pêche en kayak : kayak
Techniques de pêche : Pêche à la mouche & Leurres
Poissons pêchés : Carnassiers

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par Robert le Lun 17 Oct 2016 - 13:11

@vivien88 a écrit:
c'est en relâchant ces prises et en protégeant le milieu que l'avenir sera meilleur, mais comme souvent ici 9 fois sur 10 un brochet "maillé" et un brochet mort...


Eh oui Vivien Sad
Tu as tout dit

FAB
Sandre en lac
Sandre en lac

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : float tube
Pêche en bateau : bateau
Techniques de pêche : Brochet casting et mouche
Poissons pêchés : Brochet, perche, Sandre

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par FAB le Lun 17 Oct 2016 - 18:02

Les gros brochets, il y en a encore. Mais comme dit plus haut, le no kill permet de conserver le cheptel et le laisser se reproduire et grossir.
Ex de la Hollande ou le no kill est obligatoire depuis plus de 10 ans, et bien les métrés ne sont pas rares. 
Pour preuve, sur le même secteur en 2 semaines (300 mètres de rives), 3 métrés. Et que dire des photos que je vois en ce moment sur les pages FB hollandaise ; nombreux fish compris entre 1M et 1,30m et la saison ne fait que commencer.

silou
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Pêche du bord : pecheur
Techniques de pêche : carnassiers
Poissons pêchés : Je les aime tous

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par silou le Lun 17 Oct 2016 - 18:23

Je pense aussi que le no kill commence a porter ces fruits 
Mais je pense qu'il y a aussi les gobies avec de la nourriture facile 
Une autre question que je me pose c'est la disparition des poissons chat quel impact y a t'il eu sur les autres poissons Question

bredouilleman
Silure en rivière
Silure en rivière

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : float tube
Techniques de pêche : Leurres, mouche
Poissons pêchés : Truite

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par bredouilleman le Lun 17 Oct 2016 - 21:59

Pour moi, en grandes rivières, il y a un lien étroit entre les bancs de brèmes et les grands brochets. Ils semblent abandonner la vie sédentaire pour suivre de près ces grosses proies pas trop rapides qui lui assurent un bon ratio effort/rendement.

Robert
Silure en rivière
Silure en rivière

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : non
Pêche en bateau : bateau
Pêche en kayak : kayak
Techniques de pêche : Pêche à la mouche & Leurres
Poissons pêchés : Carnassiers

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par Robert le Lun 31 Oct 2016 - 0:27

Salut,

Je ne résiste pas à vous faire partager  des extraits du livre ""Poissons de toujours et d'ailleurs" écrit il y a un certain temps par  mon mentor le grand Henri Limouzin 

Écrits anciens mais encore tellement vrais

-------------------------------------------

C’est un fait objectif, connu de tous les pêcheurs sérieux et pourtant,

 on cherche des explications hautement intellectualisées pour accepter ce qu’une bête accepte d’instinct dans son humble quête quotidienne pour survivre : ce n’est pas la décision d’aller à la pêche qui déclenche le rythme alimentaire du carnassier que l’on recherche.


 Et nous sommes tous dans l’attente de ces inoubliables rencontres hasardeuses avec les grandes frénésies prédatrices dans lesquelles on trouve spontanément une place qui remonte à la nuit des temps. Une fois l’an ? Deux fois sur cent sorties ? 

C’est déjà bien dans notre vieille Europe… Mais le pêcheur moderne n’a plus la patience d’attendre les rythmes naturels.

 Alors il doute de lui même, des ses choix dans le matériel, dans les techniques, dans les leurres, dans leur action et leurs couleur, dans la longueur et la précision de ses lancers, dans sa vitesse de récupération, etc… 

Il pêche frénétiquement et son esprit est déjà sur le prochain poste tandis qu’il finit de ramener son leurre. 

Il change ce dernier tous les deux ou trois lancers, pour un qui ondule, ou un qui frétille, ou un qui plonge, ou un qui flotte, ou un rouge, ou un jaune, ou les deux, ou un gros, ou un petit _ et c’est toute la journée comme ça.

 Il arrive qu’il « tire son épingle du jeu », comme il le dit. Comme à la loterie. Ça lui suffit. Et il tient d’autant plus à rapporter sa capture à la maison.

Mais quand donc prendra-t-il le temps d’apprendre à traquer le brochet  aux leurres,?
Car c’est toujours le brochet qui est le facteur déterminant  rarement le pêcheur.


 Est-il en phase d’activité alimentaire et, si oui, avec quel degré d’inhibition ?

 A quelle profondeur a-t-il établi sa tenue ou son poste d’embuscade tel jour et à telle heure ?

 Sur quel type de biotope et vers quelle(s) espèce(s) fourrage préférentielle(s) ?

 Voilà les questions clés à se poser en arrivant sur le lieu de pêche. Bien entendu, les réponses ne peuvent s’obtenir que par empirisme, c’est à dire en pêchant, mais pas n’importe comment, pas au hasard. 

 il convient  d’ouvrir les yeux pour ne pas quitter un seul instant du regard le secteur ou l’on a lancé son leurre et de suivre le trajet de ce dernier dans le prolongement du point de contact de la ligne avec la surface de l’eau  mais en même temps, il est indispensable de conserver le contrôle permanent de ce qui se passe sur un champ visuel élargi à toute la surface de l’eau : une sorte de vision marginale qui permet de surprendre ce qui fait la vie de l’environnement auquel on s’intègre.

Car l’attaque du leurre proposé, si elle en est l’ultime, n’est pas la seule preuve qu’un carnassier a réagi à son passage. Tant que l’engin évolue sous plusieurs mètres d’eau et au loin, le seul contact que le pêcheur ait avec lui est tactile : c’est d’ailleurs ce qui lui permet de contrôler en permanence que l’effet mécanique de sa cuillère, par exemple, est au tirage le plus subtilement conforme à la production des signaux vibratoires qui lui sont spécifiques   car chaque modèle de leurre à son identité vibratoire propre et l’un ne remplace pas l’autre les jours ou le spectre d’inhibition des brochets d’un plan d’eau est au plus large.


 Concentré sur cette nécessité, on est parfaitement à même de percevoir ces petits incidents infimes qui peuvent survenir dans le cours de la récupération ; par exemple, une soudaine sensation de « déconnexion », comme si le fil avait été sectionné : on pense à une rencontre avec une tige d’herbier aquatique ou à un rameau de branchages noyés et c’est souvent le cas. Mais ce peut être aussi le fait d’un brochet qui, dans l’élan d’une attaque lancée de l’arrière, va plus vite que le leurre et détend ainsi la ligne quelques fractions de seconde. Ce peut être aussi la perception d’une brève turbulence au bout de la ligne : un « raté » ? 


Peut-être, mais aussi la pression sur le fil de l’onde de choc provoquée par le puissant coup de queue d’un poisson qui a fait brusquement volte face sans attaquer la cuillère. Dans le premier cas, un ferrage instantané aurait pu provoquer la capture du prédateur ; dans le second, le brochet n’est pas pris… mais on sait qu’il y’en a un dans ce secteur et on peut insister davantage.


---------------------------------------------------- 








jf990224
Perche en canal
Perche en canal

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : non
Pêche en bateau : non
Pêche en kayak : non

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par jf990224 le Lun 31 Oct 2016 - 8:17

Merci Robert pour le partage de ton savoir. Cool

Carnalor
Administrateur
Administrateur

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : float tube
Pêche en bateau : bateau
Pêche en kayak : non
Techniques de pêche : Pêche au leurre
Poissons pêchés : Brochet, perche, silure, sandre, aspe, truite, chevesne

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par Carnalor le Lun 31 Oct 2016 - 10:38

Je like 👍


kiki88
Chevesne en ruisseau
Chevesne en ruisseau

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : float tube
Pêche en bateau : non
Techniques de pêche : Leurres dur
Poissons pêchés : Brochets, perches, sandres, truites

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par kiki88 le Mar 1 Nov 2016 - 8:22

Merci Robert pour ces souvenirs, cela fait longtemps que je n'ai pas lu ce livre !!!

Carnass57
Sandre en lac
Sandre en lac

Pêche du bord : pecheur
Pêche en float tube : non
Pêche en bateau : non
Pêche en kayak : non
Poissons pêchés : Brochet, perche, truite et quelques fois la carpe

Re: Traque de gros brochets en rivières les lieux à privilégier

Message par Carnass57 le Lun 14 Nov 2016 - 13:17

Ca commence a etre le moment de les traquer j'espere en dénicher un quelque part lol 

    La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 11:27