CARNALOR La Pêche des CarnassiersConnexion

Vivez une expérience pêche avec des mordus de la Pêche des Carnassiers

Partagez

descriptionLes rapaces de nos lacs et rivières

more_horiz
On trouve par chez nous quelques espèces de rapaces qui ont la particularité de venir se nourrir essentiellement sur les lieux de pêche que nous fréquentons, mais il n’est pas toujours évident de les reconnaître. Ils peuvent aussi bien se nourrir de poissons, d’oiseaux aquatiques ou encore de grenouilles, mais chacun d’entre eux à ses spécificités.



- Le Milan Noir est le charognard de nos eaux, il guette les vifs blessés ou morts qui ont été rejetés à l’eau par les pêcheurs et les saisit avec agilité. En général le Milan Noir n’est pas seul, il a l’habitude de chasser en groupe. Vous le reconnaîtrez grâce à sa queue fourchue, qui est nettement moins marquée que celle du Milan Royal.




- Le Balbuzard Pêcheur est un rapace majestueux avec une envergure pouvant atteindre 1m75. On le reconnaît très facilement grâce au fort contraste entre son dos brun et son ventre blanc, sans oublier son bandeau noir sur l’oeil. On le retrouve essentiellement sur les grands lacs. Il se nourrit uniquement de poissons qu’il chasse à la surface de l’eau. Ses prises peuvent atteindre 1 kg. J’ai eu le plaisir d’en voir chasser un près du bateau sur le lac de la Liez, un vrai régal pour les yeux.




- Le Busard des Roseaux se trouve sur les grandes étendues d’eau bordées de roselières. Il se nourrit de jeunes oiseaux aquatiques et de grenouilles. C’est un oiseau assez discret que l’on repère plus facilement en période de reproduction. Il a une silhouette assez fine avec de longues ailes coudées pour une envergure de 1m30 max. Pour ceux qui pêchent l’étang de Lachaussée au printemps, vous l’avez certainement déjà croisé.




- Le Faucon Pèlerin est quant à lui beaucoup plus rare, on le rencontre parfois sur de grands lacs, pratiquant une de ses activités favorites, la chasse aux canards. Sa technique est bien rodée, il prend de l’altitude et une fois sa proie repérée, il fend dessus les ailes fermées, pouvant atteindre ainsi plus de 300 km/h, faisant de lui l’oiseau le plus rapide du monde. Le choc avec la proie est très violent, il peut tuer ainsi un cygne en un coup de serre malgré sa petite taille de 50 cm. Pas évident à reconnaître, il se caractérise par sa tête noire.




- Le Pygargue à queue blanche est un Aigle pêcheur de très grande taille pouvant atteindre 2m45 d’envergure. On le retrouve sur de très grands lacs comme le lac du Der qui accueille quelques individus. Il y chasse les oies, grues et canards qui s’y trouvent en très grand nombre en hiver.

Sources photos: http://www.oiseaux.net/

_________________

Chaîne Youtube Carnalor

descriptionRe: Les rapaces de nos lacs et rivières

more_horiz
Voir un Pyrargue à queue blanche se taper une oie, ça doit être un truc de fou . J'imagine le barouffle !

Les milans noirs ( si c'est bien eux ) on en voit plein du côté de l'étang du stock . J'adore leurs jeter les vifs morts , et les voir arriver les cueillir en surface , c'est d'une précision ces oiseaux la !

descriptionRe: Les rapaces de nos lacs et rivières

more_horiz
Vu la description que tu en fais, ce sont surement des milans noirs que tu as vu sur le Stock.

Il y a moyen de voir le pygargue chasser sur le Der mais pour cela il faut être équipé d'une bonne longue vue et croiser les doigts pour que le pépère qu'on a repéré veuille bien se décider à partir en chasse. Il peut rester plusieurs jours sans chasser si sa dernière proie l'a bien rassasié.

_________________

Chaîne Youtube Carnalor

descriptionRe: Les rapaces de nos lacs et rivières

more_horiz
pour un oiseau, reussir a se coffrer une oie , c'est incroyable .. ! il doit sûrement planquer sa proie, voir la diviser et en cacher un peu partout à la manière des écureuils, et la manger en plusieurs fois avant qu'elle ne  soit trop pourrie non ?
Incroyable ce schpatsss !
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
video peche