CARNALOR La Pêche des Carnassiers
Bienvenue sur le forum de pêche Carnalor.


Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
CARNALOR La Pêche des Carnassiers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
Petites annonces
Galerie


Un Carnalor sur le grill: Robert Empty
CARNALOR TV



video peche

Les posteurs les plus actifs du mois
1 Message - 20%
1 Message - 20%
1 Message - 20%
1 Message - 20%
1 Message - 20%
Aller en bas
Anthony
Anthony
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières
http://www.moncarnetdepeche.com

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Un Carnalor sur le grill: Robert

le Lun 6 Fév 2017 - 18:29
Réputation du message : 100% (1 vote)
- Peux-tu te présenter aux membres de Carnalor.

Tout comme l’indique mon pseudo, mon prénom est Robert. J’ai 58 ans et j’ai une formation d’ingénieur CNAM en électrotechnique. 

Mon grand père et mon oncle ont tous deux tenu un magasin d’articles de pêche dans la vallée de l’orne, ce qui est surement à l’origine de ma passion.
C’est à l’âge de 10 ans que j’ai pris mon premier poisson à la cuillère, grâce à un petit « lancer » en conolon offert par mon oncle, et quel poisson ni plus ni moins qu’une truite de mer de 60 cm. Il n’en fallu pas moins pour m’inoculer le virus inguérissable de la pêche.
Pêche au coup, de la carpe, du carnassier se sont enchaînés jusqu’à mes études. Puis une grande pose.
C’est à l’âge de 26 ans que j’ai eu enfin le temps et l’argent pour continuer à assouvir ma passion.
Ce fût pendant quelques années la pêche au coup de compétition, Puis  en 1984 à l’occasion d’un voyage pro en Angleterre j’ai rencontré Kelvin Maddock dans un magasin de Londres.
J’ai été totalement ébloui par l’homme et ses techniques modernes de pêche de la carpe. Il n’a fallu pas plus d’une invitation à participer à une de ses cessions pour que je contracte  la «carp fever» et bascule dans le monde de la carpe à l’anglaise pendant 2 ans (Il faut préciser qu’à l’époque 1984-1986,  pour pêcher la carpe à l’anglaise il fallait accepter de passer pour un dingue).

Peu après j’ai commencé mes déplacements professionnels à travers le monde. Pour moi la carpe ce n’était plus possible. 

Je me suis mis à la pêche en mer. Tout d’abord le surf casting et lancer du bord et en pirogue. Nouadhibou, les îles Bijagos, Afrique du sud, Sénégal, etc...  étaient mes nouveaux terrains de jeu.

Puis dans les années 90, lors d’un séjour formation à Boston, j’ai été initié à la pêche à la mouche en mer. Ce fut une véritable révélation, plus aucune pêche ne comptait à mes yeux.

Mes finances de l’époque, mon état de célibataire, m’ont permis d’assouvir ma soif de records halieutiques (c’est ça la jeunesse) : Tarpon des Keys et Gabon, requins Mako, petits Marlins noirs et espadons voiliers, Carangues de Madagascar, Bone fish  de Nouvelle Calédonie, etc etc. (c’était le temps du bonheur).

Un nouveau contrat de travail m’a conduit à Kourou et c’est tout naturellement que je me suis intéressé à ce qui se passait dans les eaux turpides du fleuve Mana, de l’Oyapock, du Maroni etc.

Je passais mes congés sur  les rivières Brésiliennes, bien plus poissonneuses qu’en Guyanes. (Les rivières guyanaises sont massacrées par les orpailleurs le braconnage et les opportunistes du tourisme le barrage de « petit saut » sur le Sinnamary n’existait pas à l’époque on y prenait des baby tarpons sur toutes les criques)

Puis suite à une catastrophe familiale et financière, je suis rentré en métropole retrouver sandres, brochets et truites.

Depuis ce temps, je tente de me convaincre que la pêche en France peut être intéressante, mais sans conviction ni grande réussite.

- Quelle est ta technique de pêche préférée ? Pourquoi ?

Je ne parlerai que des techniques utilisées en France
En fait j’en ai plusieurs : 
- La mouche pour la truite (pêche que je n’ai plus pratiquée depuis 9 ans à mon grand regret)
- Le mort manié pour le sandre et le brochet (techniques que je ne pratique pas aussi souvent que je le voudrai par manque de temps pour faire des vifs)

- Quel est ton terrain de jeu préféré ? 

Les rivières et fleuves mais certainement pas la Moselle. Je ne trouve aucun plaisir à pêcher en étang que j’assimile à des pêcheries.
La Loire, la Seine, le Rhône m’attirent tout particulièrement.

- Parle-nous de ton meilleur souvenir de pêche... et du pire.

Mon meilleur souvenir de pêche comme le pire,  je les dois au tarpon, poisson magique par excellence et à qui je dois quelques nuits blanches.
Le meilleur euh …. J’hésite, peut-être ce petit tarpon qui à prit ma mouche alors que depuis la plage je pêchais des chasses de petites caranges. Il m’a mis la misère comme ils savent si bien le faire : Sauts, longs rushs, puis il feint l’épuisement en se mettant sur le flanc, semble se rendre et explose dans un rush interminable. Enfin tu vois ce que je veux dire : l’angoisse totale, le bas de ligne va t’il tenir ? le backing ne va t’il pas s’éroder sur les patates de corail ? les requins bull dog ne vont-ils pas en faire leur déjeuné ? C’était mon premier tarpon de taille correcte (30kg) pris à la mouche depuis le bord sur une canne pas bien adaptée à la situation.

Mon pire souvenir c’est le jour ou j’ai combattu pendant plus de 2 heures un tarpon estimé à plus de 100kg et de couper au niveau du « shock leader » alors qu’il donnait des signes de fatigue (moi aussi) . A la suite de ce combat, n’ayant plus l’envie de pêcher, nous décidons de rentrer en traînant des poissons nageurs de grandes tailles. Un thazard de bonne taille attaqua un des leurres. A l’issue du combat le capitaine décida d’en faire son repas et donc le gaffa plein corps, le matelot se saisie de la matraque mais bien avant  qu’il n’est eu l’occasion de l’assommer ( le thazard pas le capitaine) un cri effroyable de douleur me glaça le sang, je pense immédiatement que le capitaine venait de se faire mordre, mais non, pire encore il était accroché au poisson qui ne cessait de se débattre comme un beau diable par deux des énormes triples qui armaient le leurre. La solution au problème à été digne de jack the ripper. Couteau en main,  découpe du poisson façon Robert (une boucherie), leurre fixé au bras du pauvre capitaine par un gros bandage et direction l’hôpital après 2 heures de mer.
Journée de m***e je vous dis.

- Parle-nous de ton matériel

En France, j’utilise suivant les conditions et le poisson recherché soit un matériel casting soit spinning.

En casting
Pour le casting léger et moyen J’apprécie les cannes américaines comme les Loomis GLX ou NRX ainsi que les cannes Kistler plus abordables. 
Pour le casting XXH destiné au silure est heavy big bait destiné au broc, j’ai fais récemment confiance aux nouvelles « Custom predator » 170g et 240g de Savage Gear. Je possède également une St croix monobrins (un monstre de puissance)
Pour les jerkbaits et stickbaits  j’aime pour son prix et ses performances la Savage Gear Butch light XLNT2 en 40-100g.

En spinning
Pour la pêche du brochet et le bar j’aime bien 
- les cannes Smith « sea bass » pour leur finition et leur résonnance.
- La sportex styx pour la résistance à toute épreuve, son universalité (un vrai 4x4). Bien mieux qu’une canne rouge.
Pour la perche et le chevesne : j’adore les shimano diaflash ( 2-10g et 1-7g) ainsi que la Loomis dropshot 822s.
Pour le mort manié :  j’utilise soit des daiwa shogun soit des kistler KLX.
Et enfin pour le silure du bord j’utilise une tenryu namazu 60lbs

Pour les moulinets :
En casting je fais confiance à shimano ( calcuta et curado)
Pour le spinning j’ai des Daiwa caldia , Shimano stadic CI4, des Okuma RTX, des shimano Saragosa (silure), abu soron pour le mort manié.
Un peu de tout quoi, mais avec un frein progressif.

Pour conclure
Après 48 ans de pêche à pratiquer presque toutes les techniques, à tenter de prendre nombre d’espèces de poissons différentes, je ne suis pas moins passionné aujourd’hui qu’à mes début.
J’ai appris en plus à partager ces petits plaisirs avec des compagnons d’un jour, à transmettre mes connaissances dans des écoles de pêches, à observer, à m’émerveiller, enfin bref: à vivre en respirant.
jf990224
jf990224
Sandre en lac
Sandre en lac

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Lun 6 Fév 2017 - 19:00
Très agréable de lire ton expérience, Robert.
rem57-54
rem57-54
Silure en rivière
Silure en rivière

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Lun 6 Fév 2017 - 19:55
au top Robert!!!
bredouilleman
bredouilleman
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Lun 6 Fév 2017 - 20:27
Un vrai baroudeur halieutique! Que d'expériences géniales!
John57000
John57000
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Mar 7 Fév 2017 - 4:25
Un régal à lire cette présentation de toi Robert.

ça donne vraiment envie de te rencontrer, et juste t'écouter parler d'endroits, de lieux, de pêches et de poissons que je ne verrai sans doutes jamais Very Happy

Mais aussi, et surtout, prendre du gallon en partageant ta vision de la pêche , en général. Avec tous ces pays traversés, ces ambiances locales, leurs particularités aussi, leurs méthodes... la façon différente à travers le monde que les hommes ont de gérer et préserver leurs ressources piscicoles.

Les voyages forment la jeunesse à ce qu'on dit . A défaut de pouvoir se payer des billets d'avions et des semaines de pêche exotiques , j'pense que je peux tout de même offrir à l'occasion quelques canettes à un bourlingueur de ta trempe , histoire d'en prendre plein les écoutilles Smile

Merci Anthony d'avoir fait un peu de lumière sur ce franc tireur et râleur de la première heure qu'est Robert sur le forum Wink
Carnalor
Carnalor
Administrateur
Administrateur

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Mar 7 Fév 2017 - 5:26
Un sacré pêcheur ce Robert, c'est toujours un plaisir de te lire et de converser avec toi Wink

_________________

Chaîne Youtube Carnalor
silou
silou
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Mar 7 Fév 2017 - 17:45
Trés bon récit Robert avec certainement plein d'autres histoires en tête 
Tout cela sent bon les souvenirs et le vécu Wink
Robert
Robert
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières
http://palika.over-blog.com/

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Mar 7 Fév 2017 - 21:27
Salut

Râleur:   OUI
Bourlingueur::  c'est du passé
franc tireur:   surement pas à mon grand regret

Je n'aime pas m'étaler sur mes voyages, ni  même présenter des photos de trophées. C'est moments sont dans ma têtes et ils y sont bien.

J'ai aimé la pêche plus les femmes, les poissons plus que les copains.
 Né dans une famille pauvre, je ne pouvez que rêver de voyages et lorsque j'ai enfin gagné ma vie correctement , j'ai dépensé sans compter ( bien trop) pour concrétiser mes rêves.

Ça ma coûté c'est certain,  mais les rêves n'ont pas de prix n'est ce pas?

Aujourd'hui j'ai des images plein la tête , mais aussi des regrets également.
Regrets d'avoir été un marginal pêcheur ( car en France les passionnés de pêche sont marginalisés), Regrets de ne pas avoir été réellement compris par ma famille
Regrets d'avoir voulu faire partager ma passion à travers des récits qui n'ont fait au final que provoquer des jalousies.

La pêche est un arts de vivre mais de doit pas trop empiéter sur le social, sur le familial....

Si c'était à refaire je serai plus modéré....
silou
silou
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Mer 8 Fév 2017 - 20:00
IL ne jamais regretter des moments a la peche on y est toujours bien et je suis sur que tu as su en profiter un maximum  Wink
bredouilleman
bredouilleman
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Mer 8 Fév 2017 - 20:05
C'est toujours difficile de trouver un juste équilibre...
Exotom
Exotom
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières
http://exotomfishing.fr

Un Carnalor sur le grill: Robert Empty Re: Un Carnalor sur le grill: Robert

le Mer 8 Fév 2017 - 20:27
J'aimerais bien faire la moitié des voyages que t'as fait.

A raison d'un par an, j'ai 34 ans, j'ai peut-être une chance.

En tous cas, ça fait rêver, même si ça rend la "vraie" pêche, celle de Monsieur tout le monde, en France, très fade.

@+

Thomas
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
peche