CARNALOR La Pêche des CarnassiersConnexion

Vivez une expérience pêche avec des mordus de la Pêche des Carnassiers

Partagez

descriptionLe BISCHWALD, étang communautaire

more_horiz
voici deux articles parus dans le républicain lorrain hier


Le Bischwald se trouve sur des routes migratoires pour les oiseaux entre le Nord de l’Europe et le Sud Photo RL

---------------------------------------------------------------------------------------

La CCCM a décidé l’achat de l’Etang du Bischwald et des terres environnantes à la SAFER de Lorraine, dans le but de préserver la richesse écologique et patrimoniale du site pour les générations à venir.

L’étang du Bischwald situé en plein cœur du territoire de la communauté de communes du Centre Mosellan est un site naturel et patrimonial remarquable, classé d’intérêt européen au titre de la directive Natura 2000. Jusqu’à présent, l’étang du Bischwald était la propriété privée d’un industriel qui considérait le site comme un sanctuaire et qui avait donc toujours veillé à sa protection vis-à-vis de son exploitation. Il a décidé cette année de le vendre par le biais de la Safer de Lorraine.

Le président de la CCCM, Claude Bitte, persuadé comme d’autres élus, de l’intérêt écologique de la zone, avait déjà convié les délégués à une première réunion d’information afin de débattre sans voter de ce projet. Un diaporama réalisé par M. Belvoix, maire d’Erstroff et passionné d’ornithologie, avait été présenté présentant la beauté du site. La CCCM disposant de nombreux atouts, notamment financiers, s’est par la suite portée acquéreur du site. Le département, la région et l’agence de l’Eau Rhin Meuse, l’ont assuré de leur soutien dans cette opération, y compris pour les prairies humides agricoles concernées. Il ne restera à la charge de la CCCM que l’habitation, soit un coût résiduel de 300 000 € TTC sur une opération totale de 3,5 M €.

Les objectifs poursuivis dans ce dossier sont multiples et la préservation du site reste prioritaire. Le Bischwald est l’élément emblématique de patrimoine naturel local, national et européen de part la multiplicité et la rareté des espèces vivantes y trouvant refuge. C’est également un élément incontournable des routes migratoires pour les oiseaux entre le Nord de l’Europe et le Sud. Il est donc dans l’intérêt direct de la CCCM de veiller à sa préservation en bonne intelligence avec les intérêts économiques locaux. Les richesses écologiques du Bischwald pourraient être valorisées dans l’intérêt de tout le territoire avec en vue des retombées économiques intéressantes. La curiosité et l’intérêt manifestés par les Français et les Européens du Nord pour le tourisme rural vont dans ce sens. Des synergies avec le réseau « Bienvenue à la ferme » ou celui des chambres d’hôtes ou gîtes pourraient faire l’objet d’un soin attentif pour améliorer la captation du tourisme généré. Le Bischwald pourrait devenir l’un des moteurs du projet de PER (pôle d’’excellence rural), basé sur les filières courtes agroalimentaires grâce à une offre de poissons d’élevage de qualité construit sur la base d’une pisciculture durable et si possible labellisée. L’achat du site sera un élément de plus pour publiciser l’image du territoire.

La gestion confiée à une association
Afin de l’aider dans la mise en place d’une gestion durable du site, la CCCM confiera à une association agréée sa gestion, par le biais d’un bail emphytéotique. L’emphytéose sera soumise au contrôle d’un comité de pilotage composé pour moitié, des représentants des financeurs, de l’association gestionnaire et des organes de l’Etat, et pour l’autre moitié, des représentants de la Communauté de Communes du Centre Mosellan. Chaque année, l’emphytéote sera dans le devoir de verser à la CCCM les produits de la location piscicole de l’étang ainsi que de la chasse. En contrepartie l’intercommunalité assumera l’entretien des ouvrages de la digue et la charge des impôts fonciers. L’emphytéote gardera à sa charge les impôts des prairies humides agricoles mais percevra le fruit de leur location.

Le conseil, après délibéré a décidé de cet achat.

-------------------------------------------------------------------------------------------

UNE RESERVE NATURELLE MAGNIFIQUE


La plaine du Bischwald, une cuvette dont l’altitude est comprise entre 240 et 280 mètres, est située au centre du canton, dans le bassin versant de la Nied du Bischwald affluent de rive gauche de la Nied allemande.

Le site constitue un vaste complexe écologique, constitué de l’étang du Bischwald de 210 ha et des zones humides alentour, de la Nied du Bischwald et de ses nombreux petits affluents, du marais de Lelling, de prairies humides ponctuées de mares et structurées par un réseau de haies et de ripisylves, le tout bordé par des forêts communales, majoritairement conduites en futaies de chênes sessiles.

L’étang du Bischwald et ses alentours sont connus depuis de nombreuses années par les ornithologues pour l’avifaune riche et diversifiée qu’ils accueillent tout au long de l’année. En période de reproduction, les roselières de l’étang abritent des espèces sensibles comme le butor étoile, le busard des roseaux et plusieurs couples de rousserolle turdoïde, une espèce en forte régression. Le martin-pêcheur d’Europe est également présent sur le site ainsi qu’une petite population de pie-grièche écorcheur. Les massifs forestiers accueillent la bondrée apivore, le gobemouche à collier, la cigogne noire, le pic mar et le Pic noir dans les futaies mâtures, ainsi que la pie-grièche écorcheur dans les jeunes stades de futaie.

L’automne et le printemps voient passer de nombreux migrateurs comme la guifette noire, la grue cendrée, la rémiz penduline, le milan noir également nicheur, le milan royal ou encore le balbuzard pêcheur. Le site accueille la grande aigrette mais peut également être fréquenté par l’oie des moissons, l’oie rieuse, le cygne de Bewick et le cygne sauvage. Le site est également un des rares sites français à avoir accueilli le pygargue à queue blanche et l’aigle criard.

La structure et la relative stabilité de l’étang du Bischwald permettent à de nombreux anatidés de passer l’hiver sur le site comme le canard colvert, le canard siffleur, la sarcelle d’hiver, le fuligule milouin mais aussi des espèces nordiques comme le garrot à œil d’or.

descriptionRe: Le BISCHWALD, étang communautaire

more_horiz
Je m'arrêtais souvent du côté du silo à grains (digue) pour l'admirer entre deux points de contrôle...j'y voyais de nombreuses carpes à qui j'envoyais quelques grains de mais qui sortaient du silo

Tout ceci est bien joli mais il sera toujours interdit d'y pêcher à l'avenir car celà deviens une zone classée Natura 2000 Neutral seul les sous-officiers et officiers de la BA de Grostenquin toute proche pouvaient y chasser le canard donc également le pêcher s'ils le souhaitaient... Laughing

Dommage que l'aappma de Lelling n'en détienne pas une partie en offrant les lots en réciprocité Neutral

Arrow Blog

@+Eric

descriptionRe: Le BISCHWALD, étang communautaire

more_horiz
c'est incroyable, ils ont oublié de parler, pour les richesses ornithologiques, de ce magnifique oiseau noir, adulé de tous, What a Face très rare What a Face presqu'en voie de disparition, What a Face appelé "Phalacrocorax carbo" What a Face

descriptionRe: Le BISCHWALD, étang communautaire

more_horiz
Oui, comme c'est curieux scratch Bande de faux-cul d'ornitho, pas le courage d'en parler en face What a Face
Ce sont les premiers oiseaux a être protégés par ces derniers et ils font tous bloc Rolling Eyes

@+Eric

descriptionRe: Le BISCHWALD, étang communautaire

more_horiz
L'étang du Bischwald actuellement avec deux inconscientes Rolling Eyes