CARNALOR La Pêche des Carnassiers
Bienvenue sur le forum de pêche Carnalor.


Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

CARNALOR La Pêche des Carnassiers
Bienvenue sur le forum de pêche Carnalor.


Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
CARNALOR La Pêche des Carnassiers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
Petites annonces
CARNALOR TV



video peche

Les posteurs les plus actifs du mois
3 Messages - 33%
3 Messages - 33%
1 Message - 11%
1 Message - 11%
1 Message - 11%
carnassier
Aller en bas
Robert
Robert
Pêcheur de lacs et rivières
Pêcheur de lacs et rivières
http://palika.over-blog.com/

Relents de plaisir et regrets Empty Relents de plaisir et regrets

Ven 5 Aoû 2022 - 15:30
Salut,
Voici une photo de médiocre qualité mais ô combien intéressante. On y voit un Amnévillois, Alphonse Romang, né en 1913. Il a dix-huit ans sur la photo et je vous laisse calculer la date de la prise de ce saumon de 9,5 kg. Ce qui est exceptionnel, c'est que cette prise a été réalisée sur la Moselle sauvage, à Bousse. Il y avait donc du saumon dans la Moselle et pas que des saumons. Perso j'y ai capturé des truites de mer également, mais c'était une autre époque, époque à laquelle  nous ne "savions pas pêcher" et à laquelle les echo-sondeurs les leurres souples et autres leurres à 100€ n'existaient pas. Les rivières étaient généreuses le matériel rudimentaire mais le plaisir incommensurable.
Si vous voulez que cette "belle époque revienne", il va falloir se bouger le c.l et agir sinon ce sera la fin des rivières, la fin de la pêche et ce ne sera pas la faute à la sècheresse.


Bien à vous



Relents de plaisir et regrets 29755810

hanatpat et Cigalou aiment ce message

hanatpat
hanatpat
Silure en rivière
Silure en rivière

Relents de plaisir et regrets Empty Re: Relents de plaisir et regrets

Ven 5 Aoû 2022 - 16:39
Bonjour,
Un sujet nostalgique de la belle époque ! Merci Robert.

A cette époque déjà lointaine, les difficultés n'étaient-elles pas déjà présentes ?

En recherchant dans ma bibliothèque, voilà ce que je peux lire dans une édition de 1925 d'un livre du Dr Louis ROULE, Professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, ayant pour titre "Les Poissons des Eaux Douces de la France".

"Dans le chapitre de l'espèce Salmo Salar (Linné 1758) avec en noms usuels : Saumon, Saumon atlantique, Salmon, Saùmon, Soumon, etc... et dans la rubrique BIOLOGIE - Le Saumon n'existe que dans les bassins hydrographiques dépendant de l'océan atlantique et de la Manche ; il manque à ceux de la Méditerranée, et par conséquent au Rhône. Très abondant autrefois, il est aujourd'hui en état de diminution sensible, et même de disparition dans plusieurs rivières, à cause, soit de pêches excessives, soit de la construction de hauts barrages interdisant sa montée aux frayères, soit de la pollution des eaux."

Déjà, il y a près de 100 ans, la sonnette était activée et il aurait fallu se bouger le c.l et agir sinon ce sera la fin des rivières (en reprenant les mots de Robert) ! On peut toujours se bouger mais il est désormais grand temps, car le temps perdu sera difficile à rattraper..., et aujourd'hui c'est des actions d'envergure qu'il faut entreprendre et ne pas se voiler la face avec la sécheresse actuelle.

Cordialement à toutes et à tous
Wiedźmin
Wiedźmin
Sandre en lac
Sandre en lac

Relents de plaisir et regrets Empty Re: Relents de plaisir et regrets

Lun 8 Aoû 2022 - 12:55
Du saumon dans la Moselle ?! Une époque bien révolue en effet...  Crying or Very sad

Henry-Jan SALAIRE aime ce message

Anto88
Anto88
Sandre en lac
Sandre en lac

Relents de plaisir et regrets Empty Re: Relents de plaisir et regrets

Lun 8 Aoû 2022 - 20:26
Je me rappelle étant tout gosse (autour de 5 ou 6 ans), voir mon grand-père ramener précieusement de gros saumons pêchés en rivière, là où peu de temps plus tard je pêchais, et qu'il n'y en avait plus un seul. Il m'avait d'ailleurs refilé tout son matériel à saumon, puisqu'il ne servait plus à rien.
Le laps de temps a été très court, signe que les dégradations sur le milieu se sont amplifiées en une (véritable) poignée d'années sur certains endroits.
J'avoue à la lecture de ton sujet Robert que je ne saurais même pas par où commencer au-delà de ramasser les déchets que je trouve au bord des rivières, maigre consolation par rapport au rythme où les déchets y atterrissent.
C'est devenu d'une complexité telle, le laxisme ayant fait son œuvre depuis fort longtemps, que les tentatives de renaturation des cours d'eau deviennent un sujet de spécialistes. On est sur des stratégies de conciliation entre amélioration écologique et préservation économique, et ce n'est plus seulement une question d'aller faire une opération coup de poing chez celui qui fait des dégâts (cependant dans certains cas il le faut ! il me semble qu'il y a eu d'ailleurs une petite manif en Corse par des gens pas très content de la réalisation d'un mini barrage sur un cours d'eau par un club de canyoning).
J'ai vent depuis très peu de temps d'une initiative sur la Moselle médiane, et ais justement lu un rapport établi à cet effet. Des choses veulent se faire, ce qui est bon signe, toutefois je vous invite grandement à le lire, car au-delà de notre vision de pêcheur, on y aperçoit également quelles sont les conciliations entre usagers qui sont envisagées au stade projet. C'est fort intéressant, et permet aussi un peu de voir comment un cours d'eau qui a été fortement impacté par l'activité de l'homme sans forcément réflexion d'échelle préalable, peut être amélioré à nouveau par la main de l'homme en ayant cette fois un peu mieux pris en considération les besoins de la rivière et de son écosystème (mais en faisant des concessions pour l'activité économique).
J'avoue qu'à sa lecture, j'ai été étonné sur plusieurs points, et notamment les systèmes envisagés, qui ne me seraient jamais venu à l'idée pour certains, et là que je me dis quand même qu'on a besoin de personnes fortement compétentes pour savoir quoi faire et comment le faire.
En voyant les demandeurs qui sont à la base du projet, que sont des communautés d'agglomération, des communes, communautés de communes, une voix est à fortement porter auprès d'eux pour faire entendre nos souhaits de pêcheurs, vis-à-vis de nos cours d'eaux, de leur protection, de leur aménagement. Vraisemblablement il existe des gens compétents (bureaux d'études), capable de définir les choses à réaliser pour arriver à des résultats améliorant les choses, faut-il encore qu'on leur demande de prendre bien en compte les poissons qui peuplent nos rivières dans leur étude (et pas seulement le canoé kayak et la baignade).
Pour la sécheresse, sacré sujet d'actualité... qui dure néanmoins depuis des années... et petit à petit le mur se rapproche... qu'est-ce qu'on va faire quand on sera encastré dedans ???  (Il paraît qu'anticiper c'est bien, mais est-ce que c'est ce qu'on fait depuis des années ??)

hanatpat aime ce message

avatar
Henry-Jan SALAIRE
Chevesne en ruisseau
Chevesne en ruisseau

Relents de plaisir et regrets Empty Etat des rivières

Jeu 18 Aoû 2022 - 10:12
Bonjour,

Merci pour ce post intéressant sur la fragilité de nos rivières.
Je voulais y ajouter le point suivant :
On évoque beaucoup la responsabilité des polluants agricoles et industriels. La pollution domestique est au moins aussi cruciale. Les stations d'épuration françaises sont, soit inexistantes, soit défectueuses. Dans ma région, en Franche-Comté, beaucoup de communes rurales n'ont pas de stations d'épuration, faute de moyens. Résultat, les eaux souillées se déversent directement dans la rivière. 

Bien cordialement,
Wiedźmin
Wiedźmin
Sandre en lac
Sandre en lac

Relents de plaisir et regrets Empty Re: Relents de plaisir et regrets

Ven 19 Aoû 2022 - 13:39
Sécheresse, pollution, eutrophisation... Nos pauvres rivières sont presque au bout du rouleau.
Outre la pollution engendrée par les particuliers et les agriculteurs, on peut aussi pointer celle des industriels peu scrupuleux (et souvent impunis) :

Une enquête pointe la pollution des rivières de Lactalis (ouest-france.fr)

Plainte pour pollution contre Nestlé après la mort de milliers de poissons dans une rivière des Ardennes (lemonde.fr)

Pollution d'Oder : 100 tonnes de poissons morts repêchés - Sciences et Avenir


Pollution de la rivière Montane en 2018 : l'entreprise Eyrein industrie relaxée au pénal par le tribunal de Tulle (Corrèze) - Tulle (19000) (lamontagne.fr)

Et on peut aussi ajouter à tout ça la pollution médicamenteuse :

La pollution par les médicaments affecte toutes les rivières du monde (reporterre.net)

Et que dire des sources, lacs et rivières, qui sont pompés en permanence pour alimenter en eau les communes attenantes ? Et souvent bien plus que leur capacité ne le permet !

L'avenir de nos cours d'eau paraît extrêmement sombre, à plus ou moins long terme.  Sad

Henry-Jan SALAIRE aime ce message

avatar
White hunter
Perche en canal
Perche en canal

Relents de plaisir et regrets Empty Re: Relents de plaisir et regrets

Ven 16 Sep 2022 - 14:24
Suis-je optimiste ? J'ai un peu moins de 70 ans, et au départ, j'étais bressan. Quand j'avais 15 ou 20 ans, des rivières polluées partout, et surtout à l'aval des villages et des petites villes. Aujourd'hui elles se sont améliorées grandement. On y prend des sandres et des silures, il manque une politique de seuils pour garder des étiages élevés, mais les écolos ...

J'ai atterri dans le massif central. Il y a du poisson et dans mon lac favori - le seul où je pêche- le poisson abonde, et les perches et les silures font mon bonheur assez souvent.

C'est évidemment une vision sur le court terme. Car si je rajoute encore un ou deux degrés, y aura t-il encore des perches, des sandres et des silures ? Et les précipitations seraient-elles suffisantes ? Là est la question.

Enfin si nous rajoutons dix années d'ici, et zéro degré virgule quelque chose, y aura t'il assez de carburant disponible pour s'offrir le luxe d'aller pêcher à 40 kilomètres de la maison ? Pas sûr. Dans dix ans nous aurons changé d'époque, c'est probable.

Henry-Jan SALAIRE aime ce message

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
peche