CARNALOR La Pêche des CarnassiersConnexion

Vivez une expérience pêche avec des mordus de la Pêche des Carnassiers

Pêche du brochet au spinnerbait

Partagez

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Avec le temps la bague qui emprisonne la jupe d'un spinnerbait finie par devenir poreuse et se liquéfie, voici la solution pour y remédier Idea Il s'est inspiré de ce "fixe-jupes" que l'on retrouve au catalogue Astucit par exemple...



Ces mêmes joints toriques dans les plus petits modèles servent à bloquer votre agrafe sur le spinner si toutefois vous en utiliser une Laughing

Vous pouvez dire merci à Renaud pour cette astuce Laughing

@+Eric

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Très astucieux, ça simplifie bien l'opération,merci Renaud "trouve-tout".Il mériterait de travailler chez les grands fabriquants,pour remplacer le gars qui a inventer le fixe-jupes auto-soluble que l'on trouve d'origine (celui-là si je lui met la main dessus... Mad ) Razz

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Y a beaucoup plus simple, ligaturer la jupe avec trois tours de tresse... Laughing

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Moi avant que ça casse je ligature avec de la laine.. cette même laine qui me sert à faire des pompons pour mes cuillères!! ça a l'avantage de rajouter un peu de couleur!!

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Oui voila, un petit coup de laine rouge, et c'est que du bonheur Very Happy

Le spinner-bait j'adore, mais je lui trouve un défaut relativement saoulant quand même, c'est quand il se positionne pas bien dans l'eau ! Grrr.
y'en a avec un anneau fermé pour les attacher, ça évite un peu que l'agraphe ou le noeud se ballade sur les tiges d'acier...
d'autre c'est avec un petit élastiques, ( c'est atroce parfois.... mdr)
Et pis certain, c'est rien du tout.

Sinon, fermer le pick-up, et limite reprendre un peu de fil avant qu'il ne touche l'eau, ç'est souvent pas mal, ça le met déja dans le "bon sens" de récupération, et puis ça limite un peu le gros "plouf" de ce drole d'oiseau quand il touche l'eau .

A part ça, si quelqu'un à une recette miracle pour avoir un lancer clean du spinner a chaque coup, je suis prenneur. C'est rageant quand en arrivant sur le coup, au premier lancer (souvent celui qui paye) , le coup se trouve foiré par un spinner qui s'est pas bien mit dans l'eau... :'(

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
( juste une précision, je parle de Spinners pour Papa, pas de micro-spinners de 2 à 7 gr :p )
Avec les petits, généralement, aucun soucis.

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Quand il n y a rien , tu prends un petit morceau de gaine ( rayon carpe ) et le problème est réglé  Idea 

_________________

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Pour ne pas avoir de soucis...la premiére recomandation :un spinner ,ça se lance avec un ensemble casting ! ...et pis c'est tout... Twisted Evil 

Marc.

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
yesssss!!!!!!

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
c'est noté Very Happy
Plus qu'a tester ! merci

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
spinner ............bof........
j'ai jamais vraiment eu de réussite en l'utilisant.
du coup je l'utilise peu,j'attrape peu ^^

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Le brochet aime bien le spinnerbait mais pour moi le problème c'est de le piquer, comme je dit il pique pas les algues et pas assez les poisson.

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
bonjour a tous,
voici un petit spinner redoutable d’efficacité pour ceux qui ne connaissent pas.
a vendre sur le bon coin.
http://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/672260793.htm?ca=12_s



Dernière édition par fraidairic le Jeu 19 Juin 2014 - 18:20, édité 1 fois

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Hmmmmm.... ces montures sont vendues 0.45 € pièce sur ardent-pêche sans palette. Y a juste à ajouter une palette colorado en taille 3 (environ 2 € les 10).

Les miennes sont modifiées immédiatement au niveau du système d'agrafe car ce type d'attache passe mal les herbiers. Et je raccourcis le bras supérieur à 2,5 cm pour l'adapter aux Flash-J 2 pouces.




Ça reste un leurre de sub-surface, ça ne descend pas très loin et c'est fait surtout pour les faibles hauteurs d'eau.
Je conseille un Flash-J 2 pouces sur TP H4 2g. Le rolling est vraiment intéressant, et les vibrations sont suffisantes pour faire frétiller légèrement la queue rectiligne (pas besoin d'une caudale de shad).

Vu la petite taille de l'armature, bas de ligne acier obligatoire !

Dernière édition par No gills le Jeu 19 Juin 2014 - 16:53, édité 1 fois (Raison : Ajout photos)

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
je ne connaissais pas ardentpeche.
c'est vachement bien se site Wink
merci pour cette decouverte

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Bonjour,

Afin de résumer le topic  et guider un peu débutants, j'ai concocter  ce petit texte  sans prétention.

--------------------------

Ce serait une erreur d’assimiler le spinnerbait à une cuillère tournante classique. Pour les pêcheurs français qui utilisent ce leurre, beaucoup se contentent de la technique du « lancer-ramener » ce qui est un héritage de l’utilisation de nos chères vielles mais néanmoins efficaces Veltic, Vibrax, Mepps etc

Le spinnerbait est un leurre tout aussi différent de la cuillère tournante traditionnelle que l’est le poisson nageur ou le leurre souple. Il mérite donc un maniement spécifique.

C’est surement un des leurres le plus polyvalent, non seulement pour le bass, mais pour tous les carnassiers.

En fait on ne peut pas parler d’une  manière de l’utiliser mais d’une multitude tant ce leurre nous offre de possibilités d’exploiter son efficacité.

Il est aussi efficace sur le brochet, la perche, le sandre, eh oui le sandre (j’en parlerai un autre jour) , le silure, le chevesne, l’ide mélanote, la truite enfin bref pour tous les carnassiers.


Il existe une multitude de variantes de spinnerbaits, certaines ont une utilisation spécifique.

Multitude de jupes plus ou moins fournies, agrémentés de  1 ou 2 palettes voir plus, avec une tête plombée plus ou moins en arrière par rapport au point d’attache, d’une forme d’armature plus ou moins biscornue etc etc ……

Plusieurs formes de palettes tournantes nous sont proposées :

  • Les palettes longues en « feuille de saule »  (appelée « willow»)
  • les palettes plus arrondies (appelée « Colorado »),
  • les palettes de forme intermédiaire («indiana »),
  • les palettes en forme d’alevins etc…. ;


Certains spinners plongent plus vite que d’autres, en fonction :

  • Du placement  et la forme de leur tête plombée (centre de gravité)
  • De  la taille, forme ainsi que du nombre de palettes.


Plusieurs formes d’armatures en différentes matières (cable gainé , corde à piano etc)

Au delà de cette diversité de formes et de couleurs c’est surtout l’animation du spinner qui va faire la différence.

Les palettes des Spinnerbaits et leurs utilisations.


Les palettes


De nos jours, la plupart des pêcheurs utilisent les spinnerbaits à 2 palettes. Très Peu utilisent des modèles à palette unique, et encore moins , des modèles à 3, 4 ou 5 palettes  que les fabricants proposent pourtant depuis quelques temps.

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, un modèle à palette unique génère plus de battements, vibrations franches et amples qu’un modèle équipé d’une multitude de palettes. En effet les vibrations des diverses palettes ont tendance à se contrarier l’une l’autre et à emmètre un brouhaha sonore.

Palette Willow unique.


De loin la plus populaire de toutes les formes de palettes, la forme « Willow » tourne plus vite et donc projette plus de flash lumineux et  moins de vibrations. Elle oppose une résistance à l'eau inférieure relativement faible.  Une palette « Willow» à une rotation serrée elle décrit un angle 20-25 degrés maxi par rapport à son axe.

Sa rotation émet des fréquences relativement élevées par rapport aux autres palettes. Elle autorise une récupération rapide sans trop tirer sur la canne.

Les spinnerbaits équipés  d’une palette  « Willow » unique est à privilégier  pour le ”slow-rolling” en eau profonde où il est plus facile à maintenir sur le fond.

Le « simple Willow» permet également de mieux traverser les herbiers ainsi que les amas de branches  que les modèles dotés de plusieurs palettes. Il peut faire la différence sur des poissons très actifs et/ou dans des eaux chaudes.

Palette Colorado unique.


La palette   Colorado  possède une rotation plus lente, émet plus de vibrations, moins de flash lumineux, offre plus la résistance de l'eau, sa rotation et plus ample que les autres palettes.

Le spinnerbait à palette « Colorado » unique a été conçu  pour les eaux froides, les eaux boueuses, pour les temps très couverts avec très peu de luminosité.

Sa palette décrit des rotations amples( un angle de 45-50° par rapport son axe). Elle génère de fortes vibrations basses fréquences. Ces fortes vibrations  se font sentir dans la canne, ainsi il est facile d'utiliser ces sensations pour ajuster la vitesse et la profondeur en mode « slow-rolling » au dessus d’obstacles immergés non visibles.

Le spinner tire plus fort sur la canne qu’un spinner équipé d’une « willow ».

Un spinner équipé d’une palette Colorado unique est également un bon choix pour la technique « hélicoptère » et mode exploration car sa palette tourne facilement, ralentie bien la chute vers le fond.

Palette Indiana unique.


Il existe peu de spinnerbaits équipés d’une seule palette  «Indiana». Vous avez compris qu’un tel spinner est le juste intermédiaire entre un «  willow unique » et un « colorado unique »
« L’Indiana unique » fonctionne sur les poissons non-agressifs, sur des poissons sur-pêchés, des poissons « lunatiques » s’il en existent.
Il excelle pendant les jours de canicule, sur des poissons apathiques trop bien nourris.

La palette qui tourne décollée de son axe de 30-40°,  trouve son utilisation optimale dans des eaux surchauffées et claires lors de belles journées estivales.

Autres formes de palettes


il existe de plus en plus de formes de palettes  pour exemple les palettes "Sébile" en forme de poisson.

Spinnerbaits  à deux palettes


La plupart des pêcheurs modernes préfèrent  utiliser des spinnerbaits à 2 palettes.
En effet, le « double Willow » et  mixte « willow Colorado » sont de loin les configurations les plus populaires de toutes. Cette préférence est en partie fondée sur le précepte : si une palette est efficace, alors deux palettes le seront d’avantage.
Attention c’est  loin d’être toujours vrai.

Les spinnerbaits à palette  unique  pêchent souvent « plus juste » ils sont précis. Avec leur palette unique ils émettent plus de vibrations (ou vibrations plus pures) qu’un modèle à 2 palettes. Bien souvent deux palettes émettent des vibrations différentes qui se contrarient l’une l’autres. Donc, n’écarter pas les spinnerbaits à palette unique.

Je ne dis pas loin de là que les palettes multiples n'ont pas leurs utilité, mais simplement quelles ne sont pas des passe-partout.

Les animations


Récupération lente sur le fond (« slow rolling »)


C’est une animation destinée à tenter les poissons calés sur le fond.
La pêche doit être lente (les palettes doivent, tout de même, rester en mouvement) et le spinner doit survoler voir racler  le fond et même dans certain cas venir le heurter de temps à autre.

Cette technique est d’avantage utilisée en dérive lente à partir d’une embarcation, mais rien ne vous empêche de l’utilisée du bord. Dans ce cas j'utilise une canne plus longue. (Pour moi c’est une 2,70m).

Dans les deux cas,  j’utilise des spinnerbaits assez lourds mais pas des enclumes non plus.
Je choisi un « trailer » qui vibre plus que dans le cas « power fishing ». Il pourra également être plus long mais pas trop non plus.

Le matériel


Pour le « slow rolling » Je n’aime pas trop utiliser de la tresse (surtout en rivière) qui, à mon avis, est trop sonore  et fend moins bien l’eau que de monobrin, le nylon amorti  d’avantage les touches violentes des truites de lacs et des brochets.
Beaucoup utilisent de la tresse et ne s’en plaignent pas sauf dans le cas de poissons à la gueule fragile comme la perche.

En bateau, j’utilise une canne de 2,10,  de  puissante H ou XH équipée d’un moulinet garni fil hybride (30 à 35/100 pour le brochet).
J’utilise de préférence des spinnerbaits  « colorado colorado » en cas de faible courant ou « colorado unique » si le courant est plus soutenu. Les palettes sont de couleurs  vives  pour le brochet et moins « étincelantes »  pour le sandre.

Si les eaux sont profondes je choisi des spinnerbaits qui n’ont qu’une seule palette afin de ne pas perdre trop de temps à la descente. (Il est toujours possible de retirer la palette inférieure).

Hélicoptère (Le Free Falling )


A mon avis, c’est la technique de prédilection  de ce leurre.
Cette technique est particulièrement efficace  en période chaude, lorsqu’il faut traquer les beaux spécimens embusqués bien au frais sous les frondaisons, dans les bois morts, sous les pontons ou  sous les bateaux amarrés.

Cette technique consiste à utiliser le spinnerbait  comme vous le feriez avec un jig.
J’effectue un lancer souple (pas tendu)  sous la canne ( pitching) dans les obstacles  et je contrôle très légèrement la descente  qui doit être le plus verticale possible.

Alors que le leurre gagne verticalement le fond, les palettes tournent comme les pales d’un hélicoptère  qui se pose (d’où l’appellation française «  technique de l’hélicoptère »). Une fois sur le fond, je marque une légère pose puis j’extrais assez lentement le leurre des embâcles en moulinant lentement.

Le leurre  complètement extrait d’un mètre ou 2 , je récupère rapidement la ligne afin de ne pas perdre de temps  et je recommence sur un autre poste.

Bien souvent, la touche se produit à la première descente. Pas besoin d’insister plus d’une 2 ou trois fois sur un même poste.

Le matériel


Pour cette technique j'utilise de préférence ( en bateau ou float tube)


  • une canne MH  assez courte,
  • Un moulinet à fort ratio pour ne pas perdre de temps,
  • Une tresse forte équipée d’une tête de ligne ou une ligne entièrement en fluoro  (de 35/100  pour le brochet et bass. 30/100 max pour le sandre).
  • j’utilise des spinners « colorado-colorado » (larges et rondes) qui tourneront mieux à basse vitesse et ralentiront d’avantage la chute du leurre.


Pour cette technique, il n’est pas utile d’adjoindre un "trailer" par contre il est préférable  de choisir une jupe bien fournie voir même de la doubler.

Pêche entre les herbiers (Weed cover)


C’est probablement le seul cas ou l’usage de la tresse est absolument nécessaire. Elle nous aidera à faucarder les herbes, les nénuphars et autres plantes aquatiques qui ne manqueront pas de s’interposer entre nous et le poisson. Bien sûr j’évite d’utiliser un spinnerbait dans des champs d’herbes filandreuses.

Le matériel



  • Du fait de l’utilisation d’une tresse forte, J’utilise une canne d’action « moderate » plus  puissante.
  • Un spinnerbait mono palette convient mieux (je retire souvent la palette basse).


Cette pêche est productive sur de courtes distances (quelques mètres seulement) principalement entre les nénuphars. (Pêche du brochet et du black bass)
J’utilise  souvent un « trailer » volumineux et court genre grenouille

La prospection active (Le Powerfishing). )


C’est l’animation qui se rapproche le plus de celle d’une cuillère tournante bien de chez nous.
Cette technique qui  consiste à lancer et ramener tout en modifiant de temps en temps la vitesse de récupération permet la localisation rapide des poissons actifs par l’exploration consécutive des différentes couches d’eau.
J’utilise cette technique linéaire pour la recherche du brochet principalement en lacs et étangs.
Un brochet actif  ne manquera pas de « monter » de quelques mètres  pour  châtier ce leurre provocateur. Je sais qu’aux USA cette technique est également productive sur les  black bass des grands lacs. En France je ne sais pas.

Pour  pêcher vite et prospecter un grand volume d’eau (finalité de cette technique),  je choisi  des «spinnerbaits » à 2 palettes type « willow-willow» qui l’avantage de ne pas trop sur la canne tous en émettant de nombreux flash lumineux.
Le choix du poids du spinnerbait doit tenir compte de la profondeur de prospection et de la vitesse de récupération. Pour une vitesse de récupération donnée, il faut que le spinner reste dans la même couche d’eau tout du long de la récupération. Parfois les carnassiers répondent mieux à une vitesse qu’à une autre, il faut donc adapter le poids en conséquence.

Les attaques sont brèves et peut suivies car ce sont souvent des réactions à une provocation. En « power fishing » il est donc préférable d’ajouter à notre leurre, un hameçon chance (si possible un hameçon simple de plus petite taille que l’hameçon principal).
Pour ce faire, Il faut passer l’anneau de l’hameçon « chance »  dans la courbure de l’hameçon principal, et le sécuriser par un petit bout de caoutchouc (rondelle pepper)  ou une gaine afin qu’il ne puisse pas ressortir.( voir photos)

 





Dans ce cas, un trailer est utile mais il  ne devra pas être trop volumineux (petit shad ou « twist ») afin que ce montage ne tire pas trop, ce qui  pénaliserait  la vitesse de récupération et le confort de pêche.
Si vous optez pour un « shad », il est souvent préférable qu’il soit du type «finess» (sans paddle).
Si c’est un « worm »  (option je déconseille personnellement)  ou un twist qu’ils ne soient pas trop longs  afin d’éviter les loupés au ferrage.

Le matériel


  • Une canne d’une puissance adaptée aux poissons recherchés, d’une longueur de 2,20m et d’action « regular » à  « regular fast». Pour les plus gros spécimens je n’hésite pas à utiliser ma casting 1oz ¾ (53g)  puissance 50lb.
  • Un moulinet casting garni de nylon, bien que certains préfèrent la tresse  qui convient également à condition d’utiliser des cannes d’action « plus douce ».


--------------------------

Nous avons vu que « le spinnerbait »  est un leurre «  tout terrain », dès lors que les poissons sont un tant soit peu actifs.
Son défaut, car il en a,  est qu’il moins efficace dans les  eaux froides de l’hiver (mis à part peut-être pour le sandre). Les eaux cristallines ne lui conviennent pas non plus.

 Petits conseils



  • N’utilisez jamais d’agrafe pour attacher votre spinnerbait car, pendant le combat, elle à tendance a glisser sur l’armature  qui ne manquera pas de se déformer et de se rompre. Un nœud est bien plus sécurisant et vite fait.
  • N’hésitez pas à ajouter un hameçon chance (sauf dans les arbres morts)
  • Toujours choisir des spinnerbaits avec des palettes fixées avec des émerillons à bille. Il faut que la palette haute tourne au moindre souffle (en magasin, soufflez sur la palette pour la tester


#pechedubrochet

Dernière édition par Robert le Mer 17 Fév 2016 - 19:45, édité 1 fois

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Super ce compte rendu  Exclamation
Bien illustré clair et precis.

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Et bien ça, si c'est pas clair, net et précis....

Attention, tu fais de l'ombre à Cédric, Robert , mais tu as raison, car c'est extrêmement bien résumé, il manque la suite, qui je le pense sera aussi complète que ce topic.
Je pêche rarement avec un spinner, car j'aime animer mes leurres et le "lancer ramené" n'est pas mon truc. En te lisant j'apprends plein de trucs, ne change rien, j'attends la suite...

Merci pour le partage Wink .

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Article très complet, merci Robert de nous l'avoir fait partager Very Happy

J'ai une préférence pour l'hélicoptère, j'adore les touches à la descente Twisted Evil

_________________

Chaîne Youtube Carnalor

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Salut,

voici la suite mais pas la fin. Bonne lecture
Merci


Pêche entre les herbiers (Weed cover)


C’est probablement le seul cas ou l’usage de la tresse est absolument nécessaire. Elle nous aidera à faucarder les herbes, les nénuphars et autres plantes aquatiques qui ne manqueront pas de s’interposer entre nous et le poisson. Bien sûr j’évite d’utiliser un spinnerbait dans des champs d’herbes filandreuses.

Le matériel



  • Du fait de l’utilisation d’une tresse forte, J’utilise une canne d’action « moderate » plus  puissante.
  • Un spinnerbait mono palette convient mieux (je retire souvent la palette basse).


Cette pêche est productive sur de courtes distances (quelques mètres seulement) principalement entre les nénuphars. (Pêche du brochet et du black bass)
J’utilise  souvent un « trailer » volumineux et court genre grenouille

La prospection active (Le Powerfishing). )


C’est l’animation qui se rapproche le plus de celle d’une cuillère tournante bien de chez nous.
Cette technique qui  consiste à lancer et ramener tout en modifiant de temps en temps la vitesse de récupération permet la localisation rapide des poissons actifs par l’exploration consécutive des différentes couches d’eau.
J’utilise cette technique linéaire pour la recherche du brochet principalement en lacs et étangs.
Un brochet actif  ne manquera pas de « monter » de quelques mètres  pour  châtier ce leurre provocateur. Je sais qu’aux USA cette technique est également productive sur les  black bass des grands lacs. En France je ne sais pas.

Pour  pêcher vite et prospecter un grand volume d’eau (finalité de cette technique),  je choisi  des «spinnerbaits » à 2 palettes type « willow-willow» qui l’avantage de ne pas trop sur la canne tous en émettant de nombreux flash lumineux.
Le choix du poids du spinnerbait doit tenir compte de la profondeur de prospection et de la vitesse de récupération. Pour une vitesse de récupération donnée, il faut que le spinner reste dans la même couche d’eau tout du long de la récupération. Parfois les carnassiers répondent mieux à une vitesse qu’à une autre, il faut donc adapter le poids en conséquence.

Les attaques sont brèves et peut suivies car ce sont souvent des réactions à une provocation. En « power fishing » il est donc préférable d’ajouter à notre leurre, un hameçon chance (si possible un hameçon simple de plus petite taille que l’hameçon principal).
Pour ce faire, Il faut passer l’anneau de l’hameçon « chance »  dans la courbure de l’hameçon principal, et le sécuriser par un petit bout de caoutchouc (rondelle pepper)  ou une gaine afin qu’il ne puisse pas ressortir.( voir photos)

 





Dans ce cas, un trailer est utile mais il  ne devra pas être trop volumineux (petit shad ou « twist ») afin que ce montage ne tire pas trop, ce qui  pénaliserait  la vitesse de récupération et le confort de pêche.
Si vous optez pour un « shad », il est souvent préférable qu’il soit du type «finess» (sans paddle).
Si c’est un « worm »  (option je déconseille personnellement)  ou un twist qu’ils ne soient pas trop longs  afin d’éviter les loupés au ferrage.

Le matériel


  • Une canne d’une puissance adaptée aux poissons recherchés, d’une longueur de 2,20m et d’action « regular » à  « regular fast». Pour les plus gros spécimens je n’hésite pas à utiliser ma casting 1oz ¾ (53g)  puissance 50lb.
  • Un moulinet casting garni de nylon, bien que certains préfèrent la tresse  qui convient également à condition d’utiliser des cannes d’action « plus douce ».


--------------------------

Nous avons vu que « le spinnerbait »  est un leurre «  tout terrain », dès lors que les poissons sont un tant soit peu actifs.
Son défaut, car il en a,  est qu’il moins efficace dans les  eaux froides de l’hiver (mis à part peut-être pour le sandre). Les eaux cristallines ne lui conviennent pas non plus.

 Petits conseils





  • N’utilisez jamais d’agrafe pour attacher votre spinnerbait car, pendant le combat, elle à tendance a glisser sur l’armature  qui ne manquera pas de se déformer et de se rompre. Un nœud est bien plus sécurisant et vite fait.
  • N’hésitez pas à ajouter un hameçon chance (sauf dans les arbres morts)
  • Toujours choisir des spinnerbaits avec des palettes fixées avec des émerillons à bille. Il faut que la palette haute tourne au moindre souffle (en magasin, soufflez sur la palette pour la tester

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Merci Robert pour cette suite toute aussi intéressante Very Happy ...

Le fait d'ajouter un hameçon chance, pas con, encore fallait-il y penser Wink ...

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Merci pour ce dossier très complet !  Very Happy

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Merci Robert pour ce nouvel episode, perso, cette technique demeurai plutôt nébuleuse, et tes explications viennent de me faire gagner un temps d'apprentissage non négligeable; Cool merci encore

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
Merci Robert pour ces précisions, effectivement ton article est complet, bien rédigé, accompagné de photos et fourmillant d'infos précises qui nous font mieux comprendre ce leurre & ses variantes assez complexes à maîtriser...

descriptionRe: Pêche du brochet au spinnerbait

more_horiz
En plus, je l'utilise de temps en temps, dans différentes configurations, mais jamais je n'ai pris un seul broc avec!! La honte! Embarassed
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
peche