CARNALOR La Pêche des Carnassiers
Bienvenue sur le forum de pêche Carnalor.


Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
Forum Carnassier

s'inscrire

Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Derniers sujets
concours float tube
Petites annonces
Galerie


Avril 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier


shop
Statistiques
Nous avons 3605 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est Olivier36Nos membres ont posté un total de 225936 messagesdans 13496 sujets
CARNALOR TV

video peche

31 résultats trouvés pour pechedubrochet

par Carnalor
le Ven 2 Fév 2018 - 17:58
 
Rechercher dans: Vos sorties de pêche
Sujet: Prises de Février 2018
Réponses: 4
Vues: 775

Prises de Février 2018

Une sortie dans le privé avec Nico que je vous laisse découvrir en vidéo Wink


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Mer 31 Mai 2017 - 17:37
 
Rechercher dans: Pêche aux leurres
Sujet: Les différentes Attaques du Brochet en pêchant aux Leurres
Réponses: 0
Vues: 521

Les différentes Attaques du Brochet en pêchant aux Leurres

Le brochet peut attaquer de manières différentes, on se laisse souvent surprendre... Retrouvez dans cette vidéo les différentes attaques du brochet avec quelques astuces Wink



#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Ven 7 Avr 2017 - 17:29
 
Rechercher dans: Leurres indispensables
Sujet: Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet
Réponses: 41
Vues: 2996

Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet

L'aimant à gros poissons a encore frappé Smile


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Lun 20 Fév 2017 - 18:52
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Le brochet au jerkbait
Réponses: 11
Vues: 1980

Le brochet au jerkbait

Un peu de pratique Wink


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Ven 17 Fév 2017 - 16:51
 
Rechercher dans: Vos sorties de pêche
Sujet: douille et bredouille
Réponses: 845
Vues: 14844

douille et bredouille

Une douille mais de belles images quand même Wink


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Sam 26 Nov 2016 - 13:56
 
Rechercher dans: Leurres indispensables
Sujet: Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet
Réponses: 41
Vues: 2996

Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet

Les résultats sont vraiment réguliers sur ce leurre, ce qui ne me donne pas envie d'en essayer d'autre pour le moment Laughing Wink


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Mar 22 Nov 2016 - 11:35
 
Rechercher dans: Le coin du pêcheur débutant
Sujet: TUTO Comment choisir ses leurres pour pêcher le brochet?
Réponses: 16
Vues: 1238

TUTO Comment choisir ses leurres pour pêcher le brochet?

Suite à la discussion que nous avons eu avec @Robert dans un autre sujet, je me suis dit que j'allais faire une vidéo présentant les leurres qu'on utilise en général pour pêcher le brochet. J'espère que ça pourra aider les pêcheurs débutants dans ce domaine Wink


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Dim 20 Nov 2016 - 13:52
 
Rechercher dans: Leurres indispensables
Sujet: Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet
Réponses: 41
Vues: 2996

Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet

Le BBZ cartonne toujours autant, voilà mes dernières vidéos avec ce leurre Wink


#pechedelaperche


#pechedubrochet #videodepeche


Pour les personnes qui sont intéressées par ce leurre, le magasin Fisherman's Partner vient d'en rentrer, il y a tous les modèles, du plus petit au plus grand, en slow et fast sinking avec de très bons coloris Wink




Je viens de compléter ma collection Laughing

par Carnalor
le Mar 1 Nov 2016 - 16:21
 
Rechercher dans: Leurres indispensables
Sujet: Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet
Réponses: 41
Vues: 2996

Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet

Voilà la dernière vidéo d'un beau brochet qui a été séduit par mon BBZ Wink



#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Dim 30 Oct 2016 - 13:51
 
Rechercher dans: Leurres indispensables
Sujet: Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet
Réponses: 41
Vues: 2996

Le BBZ de Spro, un excellent swimbait à brochet

Le BBZ de Spro est un leurre que je connaissais de nom depuis assez longtemps mais je n'avais jamais franchi le cap de l'essayer, ce qui est chose faite maintenant Smile

J'ai essayé le modèle en 15 cm pour 59 g en slow sinking, ce qui m'a permis de pêcher des zones peu profondes en animant lentement. C'est un swimbait qui a une nage hyper réaliste et même quand il est à l'arrêt, il se déhanche tout seul, on comprend pourquoi les becs n'y résistent pas.

Il existe également un modèle en 15 cm pour 65 g qui lui pêche plus creux, une bonne alternative pour aller chercher les poissons plus profond.

Comme d'habitude une petite vidéo de mes dernières pêche avec ce leurre, vous en verrez certainement d'autres car je compte bien l'utiliser régulièrement Wink

@Ced57 Concernant la canne que j'utilise, la Spro Insync, c'est une pure merveille, elle est légère, ultra fine, avec une superbe action et une réserve de puissance impressionnante tout en donnant du plaisir sur du petit poisson. J'imagine que le modèle en spinning doit être assez proche Wink
Pour le Lew's Super Duty, une vraie horloge Cool



#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Ven 28 Oct 2016 - 18:21
 
Rechercher dans: Vos sorties de pêche
Sujet: Un brochet peut en cacher un (ou des) autre(s)
Réponses: 3
Vues: 1210

Un brochet peut en cacher un (ou des) autre(s)

A cette période les poissons blancs commencent à se regrouper et les brochets n'hésitent pas à les suivre car ils vont là où il y a de la nourriture. Il n'est donc pas rare de retrouver plusieurs brochets sur quelques m2. Un conseil, si vous faites un bec sur un secteur, continuez à peigner ce dernier car il y a de grandes chances qu'il ne soit pas seul Wink



#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Ven 14 Oct 2016 - 8:54
 
Rechercher dans: Vos sorties de pêche
Sujet: A la traque des Brochets Irlandais
Réponses: 13
Vues: 1902

A la traque des Brochets Irlandais

Me voilà de retour d'une semaine magnifique que j'ai pu vivre au Club Esox en Irlande à la traque des célèbres brochets Irlandais. La pêche n'a pas été facile tous les jours mais de beaux poissons ont quand même été sortis.

Chaque jour nous prenions une destination différente, ce qui nous a permis de découvrir des paysages très variés d'une beauté exceptionnelle. J'ai ainsi pu pêcher le Lough Allen, Kilglass ou encore le Shannon.
La pêche se faisait à bord de barques irlandaises, bien pratiques pour rejoindre tous ces lacs en réseau, et nous avons également pu nous faire une petite journée bien sympa en float tube Very Happy

Chaque nouvelle journée nous devions nous remettre en question... avons nous le bon pattern? pêchons nous la bonne couche d'eau? les poissons ne sont pas actifs?... On pouvait passer de longues heures sans avoir une touche et à un moment donné c'était le "coup de feu", plusieurs poissons pouvaient être pris en quelques minutes, il ne fallait surtout pas louper cet instant!!!

C'est impressionnant ce que j'ai pu apprendre sur cette semaine, que ce soit sur le comportement des brochets, l'animation et le choix des leurres, l'analyse des conditions climatiques, les techniques, les montages... On apprend par soit même car on se fait sa propre expérience mais on apprend surtout grâce aux conseils avisés de nos guides et de nos coéquipiers de pêche. Je tiens d'ailleurs à les remercier car ma façon d'aborder la pêche sera différente avec une meilleure analyse, une richesse qui n'a pas de prix Very Happy

Vous pourrez voir dans la vidéo ci-dessous que les brochets irlandais sont à la hauteur de leur réputation, les touches sont très violentes, ils donnent tout pendant le combat avec bien souvent de nombreuses chandelles, génial Cool

Un grand merci au Club Esox et au magazine la Pêche et les Poissons, sans qui ce voyage n'aurait pas été possible. Je remercie également les guides, Fabien, Aurélien et Gilles, des personnes très gentilles connaissant bien leurs secteurs Very Happy

Une pensée amicale à Phil, Alex et Mickael, mes coéquipiers de la semaine avec qui j'ai passé d'agréables moments Very Happy  



#videodepeche #pechedubrochet


















































par Carnalor
le Dim 2 Oct 2016 - 12:00
 
Rechercher dans: Vos sorties de pêche
Sujet: Prises du mois de Septembre 2016
Réponses: 127
Vues: 7283

Prises du mois de Septembre 2016

Dernier jour de septembre, une sortie avec Victor bien sympa Smile . Leurre du jour le spinnerbait.


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Mar 27 Sep 2016 - 17:05
 
Rechercher dans: Vidéos et photos de pêche
Sujet: Top 3 des plus gros brochets
Réponses: 13
Vues: 1463

Top 3 des plus gros brochets

Salut les gars,

J'ouvre ce sujet pour que vous veniez partager les photos et vidéos de vos 3 plus gros brochets.
Pour ma part j'ai eu la chance de les avoir en vidéo. Pour 2 d'entre eux j'ai saisi les moments de la touche jusqu'à la remise à l'eau. Pour l'autre j'ai la release Smile
Voilà ma participation au sujet Wink


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Ven 23 Sep 2016 - 16:42
 
Rechercher dans: Leurres indispensables
Sujet: Le swimbait Biwaa S'trout
Réponses: 5
Vues: 1345

Le swimbait Biwaa S'trout

Salut les gars,

j'ai fait un petit essai du Biwaa S'trout en 19cm pour 85g en prévision de mon voyage en Irlande. Je dois avouer avoir été bluffé par sa nage et son efficacité. Et vous avez vous déjà essayé ce leurre?

Comme d'habitude je vous ai fait une petite vidéo présentant ce leurre Wink


#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Jeu 19 Mai 2016 - 19:34
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Suivi de brochet en bordure... Astuce
Réponses: 3
Vues: 1055

Suivi de brochet en bordure... Astuce

Petite astuce pour déclencher une attaque d'un brochet qui vous suit jusque sous la canne Wink



#pechedubrochet #videodepeche
par Carnalor
le Ven 11 Mar 2016 - 15:59
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Le brochet au jerkbait
Réponses: 11
Vues: 1980

Le brochet au jerkbait

Je vous ai préparé un petit tuto vidéo sur la pêche du brochet au Jerkbait. Vous pourrez y découvrir les animations, le matériel utilisé, mes leurres favoris, ainsi que des conseils et des astuces. Je vous souhaite un bon visionnage Wink  




#videodepeche #pechedubrochet
par Robert
le Ven 12 Fév 2016 - 18:28
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Pêche du brochet au spinnerbait
Réponses: 102
Vues: 10792

Pêche du brochet au spinnerbait

Bonjour,

Afin de résumer le topic  et guider un peu débutants, j'ai concocter  ce petit texte  sans prétention.

--------------------------

Ce serait une erreur d’assimiler le spinnerbait à une cuillère tournante classique. Pour les pêcheurs français qui utilisent ce leurre, beaucoup se contentent de la technique du « lancer-ramener » ce qui est un héritage de l’utilisation de nos chères vielles mais néanmoins efficaces Veltic, Vibrax, Mepps etc

Le spinnerbait est un leurre tout aussi différent de la cuillère tournante traditionnelle que l’est le poisson nageur ou le leurre souple. Il mérite donc un maniement spécifique.

C’est surement un des leurres le plus polyvalent, non seulement pour le bass, mais pour tous les carnassiers.

En fait on ne peut pas parler d’une  manière de l’utiliser mais d’une multitude tant ce leurre nous offre de possibilités d’exploiter son efficacité.

Il est aussi efficace sur le brochet, la perche, le sandre, eh oui le sandre (j’en parlerai un autre jour) , le silure, le chevesne, l’ide mélanote, la truite enfin bref pour tous les carnassiers.


Il existe une multitude de variantes de spinnerbaits, certaines ont une utilisation spécifique.

Multitude de jupes plus ou moins fournies, agrémentés de  1 ou 2 palettes voir plus, avec une tête plombée plus ou moins en arrière par rapport au point d’attache, d’une forme d’armature plus ou moins biscornue etc etc ……

Plusieurs formes de palettes tournantes nous sont proposées :

  • Les palettes longues en « feuille de saule »  (appelée « willow»)
  • les palettes plus arrondies (appelée « Colorado »),
  • les palettes de forme intermédiaire («indiana »),
  • les palettes en forme d’alevins etc…. ;


Certains spinners plongent plus vite que d’autres, en fonction :

  • Du placement  et la forme de leur tête plombée (centre de gravité)
  • De  la taille, forme ainsi que du nombre de palettes.


Plusieurs formes d’armatures en différentes matières (cable gainé , corde à piano etc)

Au delà de cette diversité de formes et de couleurs c’est surtout l’animation du spinner qui va faire la différence.

Les palettes des Spinnerbaits et leurs utilisations.


Les palettes


De nos jours, la plupart des pêcheurs utilisent les spinnerbaits à 2 palettes. Très Peu utilisent des modèles à palette unique, et encore moins , des modèles à 3, 4 ou 5 palettes  que les fabricants proposent pourtant depuis quelques temps.

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, un modèle à palette unique génère plus de battements, vibrations franches et amples qu’un modèle équipé d’une multitude de palettes. En effet les vibrations des diverses palettes ont tendance à se contrarier l’une l’autre et à emmètre un brouhaha sonore.

Palette Willow unique.


De loin la plus populaire de toutes les formes de palettes, la forme « Willow » tourne plus vite et donc projette plus de flash lumineux et  moins de vibrations. Elle oppose une résistance à l'eau inférieure relativement faible.  Une palette « Willow» à une rotation serrée elle décrit un angle 20-25 degrés maxi par rapport à son axe.

Sa rotation émet des fréquences relativement élevées par rapport aux autres palettes. Elle autorise une récupération rapide sans trop tirer sur la canne.

Les spinnerbaits équipés  d’une palette  « Willow » unique est à privilégier  pour le ”slow-rolling” en eau profonde où il est plus facile à maintenir sur le fond.

Le « simple Willow» permet également de mieux traverser les herbiers ainsi que les amas de branches  que les modèles dotés de plusieurs palettes. Il peut faire la différence sur des poissons très actifs et/ou dans des eaux chaudes.

Palette Colorado unique.


La palette   Colorado  possède une rotation plus lente, émet plus de vibrations, moins de flash lumineux, offre plus la résistance de l'eau, sa rotation et plus ample que les autres palettes.

Le spinnerbait à palette « Colorado » unique a été conçu  pour les eaux froides, les eaux boueuses, pour les temps très couverts avec très peu de luminosité.

Sa palette décrit des rotations amples( un angle de 45-50° par rapport son axe). Elle génère de fortes vibrations basses fréquences. Ces fortes vibrations  se font sentir dans la canne, ainsi il est facile d'utiliser ces sensations pour ajuster la vitesse et la profondeur en mode « slow-rolling » au dessus d’obstacles immergés non visibles.

Le spinner tire plus fort sur la canne qu’un spinner équipé d’une « willow ».

Un spinner équipé d’une palette Colorado unique est également un bon choix pour la technique « hélicoptère » et mode exploration car sa palette tourne facilement, ralentie bien la chute vers le fond.

Palette Indiana unique.


Il existe peu de spinnerbaits équipés d’une seule palette  «Indiana». Vous avez compris qu’un tel spinner est le juste intermédiaire entre un «  willow unique » et un « colorado unique »
« L’Indiana unique » fonctionne sur les poissons non-agressifs, sur des poissons sur-pêchés, des poissons « lunatiques » s’il en existent.
Il excelle pendant les jours de canicule, sur des poissons apathiques trop bien nourris.

La palette qui tourne décollée de son axe de 30-40°,  trouve son utilisation optimale dans des eaux surchauffées et claires lors de belles journées estivales.

Autres formes de palettes


il existe de plus en plus de formes de palettes  pour exemple les palettes "Sébile" en forme de poisson.

Spinnerbaits  à deux palettes


La plupart des pêcheurs modernes préfèrent  utiliser des spinnerbaits à 2 palettes.
En effet, le « double Willow » et  mixte « willow Colorado » sont de loin les configurations les plus populaires de toutes. Cette préférence est en partie fondée sur le précepte : si une palette est efficace, alors deux palettes le seront d’avantage.
Attention c’est  loin d’être toujours vrai.

Les spinnerbaits à palette  unique  pêchent souvent « plus juste » ils sont précis. Avec leur palette unique ils émettent plus de vibrations (ou vibrations plus pures) qu’un modèle à 2 palettes. Bien souvent deux palettes émettent des vibrations différentes qui se contrarient l’une l’autres. Donc, n’écarter pas les spinnerbaits à palette unique.

Je ne dis pas loin de là que les palettes multiples n'ont pas leurs utilité, mais simplement quelles ne sont pas des passe-partout.

Les animations


Récupération lente sur le fond (« slow rolling »)


C’est une animation destinée à tenter les poissons calés sur le fond.
La pêche doit être lente (les palettes doivent, tout de même, rester en mouvement) et le spinner doit survoler voir racler  le fond et même dans certain cas venir le heurter de temps à autre.

Cette technique est d’avantage utilisée en dérive lente à partir d’une embarcation, mais rien ne vous empêche de l’utilisée du bord. Dans ce cas j'utilise une canne plus longue. (Pour moi c’est une 2,70m).

Dans les deux cas,  j’utilise des spinnerbaits assez lourds mais pas des enclumes non plus.
Je choisi un « trailer » qui vibre plus que dans le cas « power fishing ». Il pourra également être plus long mais pas trop non plus.

Le matériel


Pour le « slow rolling » Je n’aime pas trop utiliser de la tresse (surtout en rivière) qui, à mon avis, est trop sonore  et fend moins bien l’eau que de monobrin, le nylon amorti  d’avantage les touches violentes des truites de lacs et des brochets.
Beaucoup utilisent de la tresse et ne s’en plaignent pas sauf dans le cas de poissons à la gueule fragile comme la perche.

En bateau, j’utilise une canne de 2,10,  de  puissante H ou XH équipée d’un moulinet garni fil hybride (30 à 35/100 pour le brochet).
J’utilise de préférence des spinnerbaits  « colorado colorado » en cas de faible courant ou « colorado unique » si le courant est plus soutenu. Les palettes sont de couleurs  vives  pour le brochet et moins « étincelantes »  pour le sandre.

Si les eaux sont profondes je choisi des spinnerbaits qui n’ont qu’une seule palette afin de ne pas perdre trop de temps à la descente. (Il est toujours possible de retirer la palette inférieure).

Hélicoptère (Le Free Falling )


A mon avis, c’est la technique de prédilection  de ce leurre.
Cette technique est particulièrement efficace  en période chaude, lorsqu’il faut traquer les beaux spécimens embusqués bien au frais sous les frondaisons, dans les bois morts, sous les pontons ou  sous les bateaux amarrés.

Cette technique consiste à utiliser le spinnerbait  comme vous le feriez avec un jig.
J’effectue un lancer souple (pas tendu)  sous la canne ( pitching) dans les obstacles  et je contrôle très légèrement la descente  qui doit être le plus verticale possible.

Alors que le leurre gagne verticalement le fond, les palettes tournent comme les pales d’un hélicoptère  qui se pose (d’où l’appellation française «  technique de l’hélicoptère »). Une fois sur le fond, je marque une légère pose puis j’extrais assez lentement le leurre des embâcles en moulinant lentement.

Le leurre  complètement extrait d’un mètre ou 2 , je récupère rapidement la ligne afin de ne pas perdre de temps  et je recommence sur un autre poste.

Bien souvent, la touche se produit à la première descente. Pas besoin d’insister plus d’une 2 ou trois fois sur un même poste.

Le matériel


Pour cette technique j'utilise de préférence ( en bateau ou float tube)


  • une canne MH  assez courte,
  • Un moulinet à fort ratio pour ne pas perdre de temps,
  • Une tresse forte équipée d’une tête de ligne ou une ligne entièrement en fluoro  (de 35/100  pour le brochet et bass. 30/100 max pour le sandre).
  • j’utilise des spinners « colorado-colorado » (larges et rondes) qui tourneront mieux à basse vitesse et ralentiront d’avantage la chute du leurre.


Pour cette technique, il n’est pas utile d’adjoindre un "trailer" par contre il est préférable  de choisir une jupe bien fournie voir même de la doubler.

Pêche entre les herbiers (Weed cover)


C’est probablement le seul cas ou l’usage de la tresse est absolument nécessaire. Elle nous aidera à faucarder les herbes, les nénuphars et autres plantes aquatiques qui ne manqueront pas de s’interposer entre nous et le poisson. Bien sûr j’évite d’utiliser un spinnerbait dans des champs d’herbes filandreuses.

Le matériel



  • Du fait de l’utilisation d’une tresse forte, J’utilise une canne d’action « moderate » plus  puissante.
  • Un spinnerbait mono palette convient mieux (je retire souvent la palette basse).


Cette pêche est productive sur de courtes distances (quelques mètres seulement) principalement entre les nénuphars. (Pêche du brochet et du black bass)
J’utilise  souvent un « trailer » volumineux et court genre grenouille

La prospection active (Le Powerfishing). )


C’est l’animation qui se rapproche le plus de celle d’une cuillère tournante bien de chez nous.
Cette technique qui  consiste à lancer et ramener tout en modifiant de temps en temps la vitesse de récupération permet la localisation rapide des poissons actifs par l’exploration consécutive des différentes couches d’eau.
J’utilise cette technique linéaire pour la recherche du brochet principalement en lacs et étangs.
Un brochet actif  ne manquera pas de « monter » de quelques mètres  pour  châtier ce leurre provocateur. Je sais qu’aux USA cette technique est également productive sur les  black bass des grands lacs. En France je ne sais pas.

Pour  pêcher vite et prospecter un grand volume d’eau (finalité de cette technique),  je choisi  des «spinnerbaits » à 2 palettes type « willow-willow» qui l’avantage de ne pas trop sur la canne tous en émettant de nombreux flash lumineux.
Le choix du poids du spinnerbait doit tenir compte de la profondeur de prospection et de la vitesse de récupération. Pour une vitesse de récupération donnée, il faut que le spinner reste dans la même couche d’eau tout du long de la récupération. Parfois les carnassiers répondent mieux à une vitesse qu’à une autre, il faut donc adapter le poids en conséquence.

Les attaques sont brèves et peut suivies car ce sont souvent des réactions à une provocation. En « power fishing » il est donc préférable d’ajouter à notre leurre, un hameçon chance (si possible un hameçon simple de plus petite taille que l’hameçon principal).
Pour ce faire, Il faut passer l’anneau de l’hameçon « chance »  dans la courbure de l’hameçon principal, et le sécuriser par un petit bout de caoutchouc (rondelle pepper)  ou une gaine afin qu’il ne puisse pas ressortir.( voir photos)

 





Dans ce cas, un trailer est utile mais il  ne devra pas être trop volumineux (petit shad ou « twist ») afin que ce montage ne tire pas trop, ce qui  pénaliserait  la vitesse de récupération et le confort de pêche.
Si vous optez pour un « shad », il est souvent préférable qu’il soit du type «finess» (sans paddle).
Si c’est un « worm »  (option je déconseille personnellement)  ou un twist qu’ils ne soient pas trop longs  afin d’éviter les loupés au ferrage.

Le matériel


  • Une canne d’une puissance adaptée aux poissons recherchés, d’une longueur de 2,20m et d’action « regular » à  « regular fast». Pour les plus gros spécimens je n’hésite pas à utiliser ma casting 1oz ¾ (53g)  puissance 50lb.
  • Un moulinet casting garni de nylon, bien que certains préfèrent la tresse  qui convient également à condition d’utiliser des cannes d’action « plus douce ».


--------------------------

Nous avons vu que « le spinnerbait »  est un leurre «  tout terrain », dès lors que les poissons sont un tant soit peu actifs.
Son défaut, car il en a,  est qu’il moins efficace dans les  eaux froides de l’hiver (mis à part peut-être pour le sandre). Les eaux cristallines ne lui conviennent pas non plus.

 Petits conseils



  • N’utilisez jamais d’agrafe pour attacher votre spinnerbait car, pendant le combat, elle à tendance a glisser sur l’armature  qui ne manquera pas de se déformer et de se rompre. Un nœud est bien plus sécurisant et vite fait.
  • N’hésitez pas à ajouter un hameçon chance (sauf dans les arbres morts)
  • Toujours choisir des spinnerbaits avec des palettes fixées avec des émerillons à bille. Il faut que la palette haute tourne au moindre souffle (en magasin, soufflez sur la palette pour la tester


#pechedubrochet
par Carnalor
le Jeu 21 Jan 2016 - 16:12
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Le brochet au mort manié
Réponses: 4
Vues: 2786

Le brochet au mort manié



La pêche au mort manié est une technique que j'apprécie tout particulièrement lorsque les eaux sont très froides et que les brochets ont du mal à se décider.

Pour ma part je privilégie les montures de type H2O car on peut changer la plombée en un clin d'œil et que le système d'accroche des poissons morts est facile à utiliser, ce qui n'est pas négligeable lorsqu'on a les doigts gelés.




Il existe également la célèbre monture Drachko, de Albert Drachkovitch, dont la réputation n'est plus à faire.





Vous pouvez également fabriquer vos montures vous même, vous trouverez des conseils précieux dans ce sujet: Comment fabriquer une monture mort manié


Concernant l'animation, il faut procéder à des tirées très lentes entrecoupées de poses plus ou moins longues. L'objectif est d'imiter un poisson agonisant, il faut donc le faire planer. Pour cela n'hésitez pas à utiliser des petits grammages que vous adapterez en fonction de la taille de votre poisson mort et de la profondeur d'eau pêchée.
Laissez par moment reposer votre monture sur le fond, quelques secondes voir même quelques minutes, il m'est déjà arrivé de belles surprises de cette manière Wink

C'est à vous de jouer maintenant et n'hésitez pas à venir partager vos astuces avec nous Smile

#pechedubrochet
par Carnalor
le Ven 6 Nov 2015 - 19:21
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Montage pour pêcher le brochet au vif avec flotteur
Réponses: 16
Vues: 3213

Montage pour pêcher le brochet au vif avec flotteur

Salut les gars,

une petite video vous présentant le montage utilisé en général pour pêcher le brochet au vif avec un flotteur.




Une autre video vous présentant cette technique en action de pêche Wink




#videodepeche #pechedubrochet
par Carnalor
le Lun 23 Mar 2015 - 16:58
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Comment pêcher au big bait?
Réponses: 8
Vues: 3261

Comment pêcher au big bait?

Les big baits sont de gros leurres que l'on emploie de plus en plus pour la pêche du brochet, bien que l'on puisse également pêcher d'autres espèces avec, tel le silure par exemple. Les leurres les plus représentés pour cette pêche sont les jerkbaits et les swimbaits.


Les Jerkbaits


Ce sont des leurres que l'on ramène par saccades plus ou moins sèches, donnant aux leurres une nage attractive en effectuant des déplacements latéraux.


Voilà quelques modèles les plus utilisés:


- CWC Buster Jerk 15cm 75g

- Salmo Slider 12S 12cm 70g  

- Zalt


leurre zalt


Concernant la canne à utiliser, une canne casting est la plus adaptée. En effet les ensembles casting sont prédestinés aux gros leurres du fait que les moulinets casting sont beaucoup plus costaud que les spinning.


J'utilise une canne Zalt Jurgen Haese, elle mesure 187cm et a une puissance de 140g, il y a déjà de quoi faire. Elle possède un talon court, ce qui permet de jerker sans problème, le talon ne gène à aucun moment. Par contre au moment de l'attaque et pendant le combat, les sensations sont décuplées du fait que vous n'avez aucun appui pour le talon et que la canne est très rigide. En parlant de rigidité, ce modèle à l'avantage d'avoir une légère souplesse à la pointe, certes elle est minime mais cela fait la différence avec d'autres modèles que l'on peut retrouver sur le marché. Bref une très bonne canne et en plus à un prix abordable.


CANNE CASTING ZALT JURGEN HAESE


Les Swimbaits


Ce sont des leurres articulés que l'on ramène de façon linéaire afin de les faire onduler dans l'eau, ce qui leur donne une nage très réaliste. On peut récupérer à différentes vitesse et effectuer des pauses afin de trouver l'animation du jour.


Différents modèles utilisés:


Savagear 4play


4play


Spro BBZ 8"


leurre bbz


Pour ce genre de leurres j'utilise une canne Illex Ashura Power Game HH qui mesure 220cm pour une puissance de 20-100g. Elle existe en casting et en spinning. Cette canne a la souplesse nécessaire pour le swimbait et dispose d'une bonne réserve de puissance. L'avantage est la palette de poids de leurres que vous pouvez utiliser avec. Ce modèle n'est plus en vente mais il a été remplacé par la Illex Délivrance Special B220 XH. Je suppose que vu la réussite du modèle d'avant, ils n'ont pas du changer grand chose dessus à part le côté esthétique.


canne big bait


Les moulinets


Pour les modèles spinning prévoyez des moulinets de bonne qualité sinon ils ne tiendront pas longtemps. Au niveau de la taille, un 4000 ou un 5000 feront très bien l'affaire. La pêche au big bait est fatigante vu que les ensembles sont plus lourds, partez donc sur des moulins assez légers comme le Shimano Rarénium 4000 CI4 qui ne pèse que 260g.


En casting, on est pas obligé de se ruiner. Des modèles ayant un bon rapport qualité/ prix ont déjà fait leurs preuves comme le moulinet à profil rond Abu Garcia C3. Vous avez également les moulinets à type profilé comme l'Abu Garcia Revo Toro.


#pechedubrochet
par nightvibes
le Dim 4 Jan 2015 - 15:14
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: La pêche du brochet en lac
Réponses: 62
Vues: 10037

La pêche du brochet en lac

Depuis un petit moment que je voulais faire un petit Topo sur la pêche du brochet en lac. Ceux qui ont un peu suivi mes sorties ont déjà une bonne idée de la façon dont j’aborde cette pêche passionnante et parfois ingrate.

Nul besoin de présenter ce poisson même si son comportement revêt encore bien des mystères.  Victime d’idées reçues, c’est un formidable régulateur, il est un acteur essentiel à la bonne santé d’un plan d’eau puisqu’il s’attaque en priorité aux proies malades. Il est opportuniste et agressif ce qui permet parfois d’arriver à le « déclencher » même lorsqu’il n’a pas réellement faim. Des leurres fonctionnent mieux que d’autres dans ces cas là nous y reviendrons. Quand il n’est pas en chasse, le brochet se tient soit à proximité immédiate de son garde mangé.



Soit à l’affût derrière un obstacle ou au contraire loin de toute sollicitation, du bruit et de tout ce qui pourrait le déranger, un peu au milieu de nulle part, parfois en mouvement. Ce sont souvent les plus gros et les plus compliqués à aborder.




Tous les brochets sur un même plan d’eau n’ont pas le même comportement et ne se situent pas aux mêmes endroits dans la couche d’eau.  J’ai pu vérifier que sur un secteur les brochets chassent durant des créneaux précis. Ces créneaux sont plus ou moins long en fonction de la température de l’eau (plus l’eau est chaude et plus il digère vite) son idéal se situe entre 16 et 18 C°, la facilité qu’il a à s’alimenter (beaucoup ou peu de proies).  La difficulté est d’être au bon endroit au bon moment ce que nous permet le sondeur à condition de savoir interpréter les informations qu’il nous donne.

 Les résultats des anciens qui pêchent aux vifs et qui vont dans «  leurs coins » n’en n’ont pas et sont souvent  réguliers, comme les pêcheurs à la traine. Pourquoi ? Par ce qu’il y a des endroits meilleurs que d’autres, cassures, substrats, plateau et en définitive même sans sondeur de part les résultats obtenus on peut vite se rendre compte que c’est une bonne zone. Le vif travaillant seul à force de rester au bon endroit on ne loupera pas le fameux créneau d’activité pour peu d’être patient. Pour la traine c’est un peu la même chose, c’est du hasard, ce n’est pas ce qu’on recherche à la pêche au leurre. L’inconvénient de ces techniques c’est que la pluparts des zones sont changeantes en fonction de différents facteurs et qu’un spot peu être déserté 10 mois sur 12 et ça ils ne peuvent pas le savoir. De gros poissons sont pris de la sorte et un peu par la force des choses, prendre un gros sujet un jour ne signifie pas grand-chose, mais rentrer régulièrement même des poissons moyens et un signe beaucoup plus pertinent.

 Pour la pêche au leurre (principalement au leurre souple pour leur polyvalence à travailler toutes les couches d’eaux)  il existe statistiquement une « pêche », un leurre, une couleur, une animation qui fera rentrer plus de poissons. Parfois il faut tout combiner et cela peu prendre du temps surtout lorsque vous ne disposez que d’une seule canne, quand à d’autres moments  tout marche et rien ne sort du lot. C’est ce que les compétiteurs appellent le « pattern », il faut bien garder à l’esprit que les marques jouent beaucoup là-dessus mais sur le terrain beaucoup de leurres se ressemblent en définitive. Je reste persuadé qu’il s’agit souvent d’une affaire d’animation, de taille et de couleur plus que de marque du leurre. Il n’existe pas de leurre miracle qui fera mouche à chaque fois, mais il en existe qui sont plus adaptés que d’autres en fonction des diverses situations.

Trouver les zones de chasse est donc un travail obligatoire pour s’assurer une régularité pour les pêcheurs aux leurres. La lecture de l’eau (présence de vifs en surface) du terrain d’éventuelles chassent nécessite de  l’observation. Au sondeur on va chercher les bancs de vifs et éventuellement les brochets qui trainent aux alentours. Ils sont parfois totalement invisibles, collés sur le fond ou en sub surface ce qui nous conduit dés fois à tourner un peu en rond.

L’idéal est de combiner power fishing et assauts de spots durant une même sortie. Lancer loin et battre un maximum de terrain est primordial, il faut donc un matériel adapté capable de propulser des leurres de plus de 100gr à plus de 50m. C’est  primordiale quand on pêche la flotte à la recherche des pélagiques, et des brochets en mouvement. Les leurres que j’utilise le plus sont toute la gamme des ripples du 13 au 20 ils brassent peu d’eau et sont parfait en verticale et pour les brochets difficiles. Les shad GT du 13 au 28 pour des poissons agressifs, chasses et début de saison. Les Esox toy pour pêcher les gros échos suspendus et cibler les gros poissons en général. Mon combo favori le ripple 20cm tête plombée de 25gr. 






Le plus souvent je procède ainsi :

_ Je sonde si je ne connais pas encore les zones riches en fourrages et je détermine entre 2 et 4 zones en fonction du temps de pêche.

_Si les zones sont proches entre elles et que je dispose de beaucoup de temps, je ratisse un peu entre elles l’œil sur le sondeur. Rien ne vous empêche de vous arrêter sur des échos intéressants en chemin.

_ Je tourne sur les zones sélectionnées afin de trouver un éventuel pattern, jamais dans le même sens et en prenant soins de laisser reposer le spot entre les différents passages si je n’enregistre pas de touches.

La persévérance et le mental joue énormément car tout peu se déclencher en très peu de temps et il faut constamment se tenir prêt.

Les animations :

On connait tous le cranking ou linéaire qui consiste à ramener lentement son shad « tout droit ».

Le stop and Go ou l’animation au moulinet et celle que j’utilise le plus. Combinée avec le linéaire lent et quelques soutient de leurre lors des stops, cela permet souvent de déclencher les brochets. Une ou 2 accélérations peuvent décider également nos compagnons de jeux. Mais attention de ne toutefois pas faire n’importe quoi quand même.

Les leurres d’animation comme les tubes et autres shads à palette sont une catégorie à part et s’animent par une succession de grandes tirées sèches entrecoupées de relâchés libres.

En procédant ainsi on repousse un peu plus loin le hasard et on s’offre un max de garanties d’être là ou il faut quand il faut.  Pour vous donner des chiffres sur les lacs de Gérardmer, Xonrupt-Longemer et Pierre Percée (en fin de saison uniquement) j’aurai totalisé pour cette année 2014 un peu plus de 70 sorties pour un total de prés de 150 brochets dont une grosse moitié était maillée.

Le plus simple étant parfois d’associer les paroles aux actes, je vous invite donc quand vous le souhaitez à venir me faire un petit coucou si l’envie vous en dit et que vous avez envie d’approfondir ces techniques.

Je vous donne donc rendez vous en 2015, qui comportera 2 objectifs majeurs :

Métrer dans 5 lacs différents (Gérardmer, Xonrupt, Pierre Percée, Plobsheim et le Léman) et hisser un 120 + dans les Vosges.  

En attendant le mois de Mars je vous souhaite pour ceux qui en ont la possibilité de jolies prises et d’agréables moments au bord de l’eau.

Merci à Cédric, John57, barberousse, baba, Eric57, Pêchestar, jean-mi, Jonathan, Simon88, silou, vivien, greg57, davedu57, régis67, grzeskow, le canardeur, stream, dideus57, N’boné54, domi, J-paul 57, et tous ceux que j’ai oublié  pour avoir fait vivre mes reports ainsi que pour vos commentaires aux top.






A bientôt,

#pechedubrochet
par Carnalor
le Jeu 2 Jan 2014 - 21:29
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Comment pêcher le brochet en étang?
Réponses: 4
Vues: 5262

Comment pêcher le brochet en étang?

Avant de sortir votre matériel, prenez quelques minutes pour observer le plan d'eau, repérer le sens du vent, les signes d'activités en surface.
Si vous ne connaissez pas du tout l'étang, vous pouvez également vous renseigner auprès des pêcheurs locaux, mais il faudra bien interpréter les informations car la vérité ne sort pas toujours de la bouche des pêcheurs, un bec de 80cm se transforme vite en un métré...

brochet en étang


L'approche du poste


Le brochet est un poisson qui a une très bonne vue, il faut donc être discret quand vous arrivez sur un poste. Restez à quelques mètres de la berge et observez à l'aide de lunettes polarisantes si un brochet n'est pas à l'affût devant vous. Si c'est le cas, balancez à quelques mètres devant lui pour qu'à l'arrivée le leurre passe juste devant sa gueule. Si il est actif, il le remarquera bien avant et vous le verrez prendre sa direction.

Attention à ne pas ferrer trop tôt, ce qui est souvent le cas quand on assiste à l'attaque. Même sans signe visuel, restez à distance, un bec peut être planqué juste devant. Balayez le poste en jetant à une dizaine de mètres. Vous pourrez ensuite descendre jusqu'à la berge afin de prospecter correctement le poste. Privilégiez les zones où les brochets peuvent se cacher, au bord d'une roselière, derrière une haie, obstacles (branches noyées...), les herbiers, haut fond, cassure... Si le poste n'a rien de particulier, vous pouvez pêcher tout simplement en le quadrillant en éventail.

Pensez à varier la profondeur de nage de vos leurres, les poissons peuvent se trouver entre 2 eaux, en surface ou même à fond.

Si vous utilisez un leurre coulant comme un spinnerbait ou un leurre souple, gardez une certaine tension dès qu'il touchera l'eau, de nombreuses attaques ont lieu à la descente, il faut donc rester attentif afin de ne pas louper le ferrage.

En cas de faible profondeur en bordure et si vous êtes équipé de waders ou cuissardes, vous avez la possibilité de rentrer dans l'eau pour exploiter d'autres postes qui ne sont pas accessibles depuis la rive.


L'activité


Pendant votre pêche, restez attentif aux signes d'activités sur l'eau, cela peut être traduit par des chasses en surface ou même du poisson blanc qui vient moucher. Quand il y a à manger, les carnassiers ne sont jamais loin.
D'autres signes comme la présence de mouettes ou cormorans sur un endroit bien précis peut indiquer un regroupement de poissons.


Le vent


On aime l'avoir dans le dos, c'est beaucoup plus agréable, mais pour la pêche il est conseillé d'accentuer ses recherches sur la rive battue par le vent. Ce dernier va transporter tout ce qui est nourriture, les insectes et micro organismes, suivis par les blancs et les becs seront généralement derrière.
On remarque que ces postes sont encore plus rentables par très fort vent. Le clapotis de l'eau et le mouvement des vagues vous rendent encore plus invisible aux yeux de sir Esox, il ne sera pas rare de le piquer juste sous la canne.


Spécificités des plans d'eau


Un étang n'est pas un autre, il faut savoir exploiter toutes les situations qui se présentent à vous. N'hésitez pas à prospecter les reculées, les pointes, les arrivées d'eau, les bordures d'une île, les enrochements... Le brochet est un chasseur à l'affût, on peut le retrouver dans une multitude d'endroits, même les plus incongrus.


Situation en fonction des saisons


Au printemps, les eaux se réchauffent, on trouvera les brochets dans de faibles profondeurs, se dorant sous les rayons du soleil.

En été, les poissons cherchent la fraîcheur, on les retrouvera dans des eaux plus profondes ou dans des zones d'ombres. Ils peuvent néanmoins se tenir dans des zones moins profondes, surtout le matin et le soir, afin de profiter du fretin.

L'automne est une bonne période pour la pêche du brochet. Sentant les premiers froids arriver, il va se mettre en quête de nourriture afin de se faire quelques réserves pour l'hiver. On le retrouvera sur tous types de postes. Bien que le brochet soit un chasseur solitaire, on remarquera des regroupements de plusieurs becs sur certains postes. En effet les blancs se regroupent et les becs se partagent ce festin.

L'hiver, les poissons vont chercher un peu de chaleur dans les profondeurs, ils limitent leurs déplacements, c'est le moment de leur présenter de grosses bouchées sur des animations lentes.

#pechedubrochet
par Kingfisher
le Jeu 16 Juil 2009 - 20:15
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: Le brochet au STREAMER
Réponses: 88
Vues: 10447

Le brochet au STREAMER

Bien chers tous,

Je me permet ici d’émettre une réflexion, je m’étonne du peu d’intérêt pour la pêche du brochet au streamer, voila plus de 40 ans que je pêche ce poisson de toutes les manières, mais croyez moi, lorsque vous aurez assistez à l’attaque de votre 1er brochet sur votre leurres en surface, vous en garderez un souvenir inoubliable !
Pour ma part, c’est vraiment le top de la pêche au brochet, aussi, avant de me lancer dans des explications, des techniques, et de fabrication de leurres, j’aimerais savoir si parmi vous il y en a qui sont intéressé par ce genre de pêche ?
Je vous propose si  cela vous intéresse, d’ouvrir dans le forum une page, mais uniquement sur ce sujet.
Je vous invite à regarder cette vidéo :

http://www.carnassiers.com/videos/video-brochet-mouche.html


Je reste à votre écoute.
Bien à vous tous.
Robert

#pechedubrochet
par Eric
le Lun 2 Mar 2009 - 20:16
 
Rechercher dans: Pêche du brochet
Sujet: La traîne en eau douce
Réponses: 21
Vues: 10005

La traîne en eau douce

Certains diront que ce n'est pas de la pêche comme on l'entend au sens propre du terme et que celà est plutôt réservé aux plaisanciers ne sachant pas pêcher durant la période estivale afin d'admirer le paysage...

Et pourtant rien de mieux pour exploiter rapidement un grand lac dont on ne connait rien,dans notre région nous avons cette chance Cool trois lacs s'offrent à nous pour cette discipline: celui de Bouzey,le lac de Gérardmer et celui du "Vieux Pré" (Pierre-Percée).

De plus cette méthode permet de toucher un tas de poissons chasseurs depuis la perche jusqu'aux brochets trophées en passant par les truites,corégones,ombles,sandres présents dans les lacs précédement cités Wink

Bien sur j'aborde ici la traîne légère...nul besoin de tangons,de plombs gouvernail ou downrigger... tout ce qu'il faut c'est votre canne à leurres assez solide,un ensemble casting est recommandé d'ailleur Wink ou une canne plus longue type carpe pour la pêche au vif/mort que je vais vous développer plus en détails... Wink

Pour les leurres il faut choisir en fonction de la profondeur des lieux à exploiter ou la hauteur d'eau à laquelle on veux les faire évoluer,d'une manière générale ceux-ci sont plus opérationnels à la belle saison avec des eaux tempérées tandis que les vifs/morts donnent de meilleurs résultats à la fin de l'automne et la période hivernale.


Que peux t-on traîner


Tous les leurres existants sur le marché ou presque ainsi que les poissons viavnts ou morts (espèces marines plus que conseillées Twisted Evil ) dans tous les cas vous n'avez que l'embarras du choix scratch

Quels sont les secteurs à prospecter Question
Les abords des îles,les avancées (pointes),débouchés de tributaires,les anses et la recherche des déclivinitées du fond ainsi que la thermocline (si toutefois la profondeur est suffisante Exclamation ) à l'aide du sondeur qui dans tous les cas est un allié précieux car les poissons évoluent bien souvent dans cette couche invisible à l'oeil nu cyclops


Comment procède t-on


L'évolution de l'embarcation se fait au moteur électrique ou thermique si autorisé Exclamation en petite vitesse,en fait tout vas dépendre de la vitesse à laquelle votre leurre s'exprime le mieux;la canne est tenus en main ou fixée sur un repose-canne avec clip de sécurité genre "Scotty Rod Holder" (au bas de la page Wink ) en longeant les berges ou sur le parcours que vous-vous êtes fixé l'oeil cyclops aux aguets à la moindre flexion de la canne Exclamation


Le cas particulier de la pêche au vif/mort


C'est l'arme n°1 pour toucher un très gros spécimen de brochets hantant ces lieux cheers autant en été les touches peuvent survenir à tous moments,en hiver c'est en milieu de journée et à la tombée de la nuit que l'on a le plus de chance de tomber une une de ces "poutre" Ces gros brochets peuvent être suspendus,il n'est pas rare d'enregistrer une touche sur un appât réglé à 2.50 m de profondeur alors qu'il y a 10 m d'eau Exclamation l'idéal est d'utiliser deux cannes chacune réglée à une profondeur différente Idea


Le montage de la ligne


Je l'ai dit les meilleurs outils sont des cannes à carpe de 3.60 m d'une puissance comprise entre 2.5 Lbs et 3 Lbs d'action rigide de pointe de façon à ce que les hameçons puissent bien pénétrer au ferrage,les moulinets sont débrayables (Baitrunner Shimano..."The BEST" Cool ) ils sont remplis de tresse (le diamètre n'a que peux d'importance à la traîne) par contre elle doit être flottante (au besoin la passée au Mucilin=graisse des moucheurs qui fait flotter) Wink

Le montage quand à lui est un peu spécial,tout du moins dans le type de flotteur ou de fixation choisie...deux solutions possibles: fixation à l'Anglaise (par la base) avec une petite modification (voir photo) ou un de ces modèles in-line spécial traîne de chez Fox le "In-Line Troller"



Dans le premier cas (fixation par la base),il suffit de prendre un petit morceau de gaine semi-ridige que l'on ceintre ou l'on vient placer un émérillon baril + une agrafe en son centre,le tout bloqué de part et d'autre par deux sections de gaine silicone ou thermo-rétractable.Ce système permet de toujours maintenir le flotteur à la même hauteur durant la traîne même avec de gros appâts et qui glisse sur la ligne lorsque l'on ferre un poisson.Dans tous les cas le flotteur est trappu, il fait de 20 g à 30 g,il est sous-lesté (10 g à 15 g pour un 20 g et 20 g à 25 g pour un 30 g).

Pour le reste rien ne vaut une petite photo



Edit: Désolé la qualité de la première photo n'était pas terrible Embarassed celle-ci devrait être mieux Wink



Le flotteur est stoppé en amont et aval par une perle qui vient buter sur un morceau de "Power Gum" Wink le bas de ligne en acier mesure 50 cm environ.

La première canne peux pêcher à 5 m derrière la barque,la seconde à 15 m pour débuter...variez les distances...il n'est pas rare d'avoir les touches directement derrière l'hélice qui agît comme un aimant auprès de nos "Sires Esox" Idea


Dernier conseil


La clé de la réussite au vif comme au mort réside dans l'extrême lenteur lors des déplacements,d'ailleur le vent peux suffire à lui même...dans ce cas la barque est placée perpendiculairement au vent,les deux cannes bien éloignées l'une de l'autre,moulinets débrayés en attendant la touche,dès quelle survient,coupez le moteur,le ferrage doit être franc et direct.Si le vent est trop fort,là aussi une ancre flottante est la bienvenue Wink

@+Eric

#pechedubrochet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Sauter vers:

video peche