CARNALOR La Pêche des CarnassiersConnexion

Vivez une expérience pêche avec des mordus de la Pêche des Carnassiers

Partagez

descriptionFerrage instantané au vif

more_horiz
Salut les amis,

La pêche au vif est de plus  décriée pour les blessures souvent meurtrières  qu'elle afflige aux carnassiers qui engament profondément

mais faut-il l’interdire pour autant ? je pense que non.bien que J’ai fait le choix personnel (il y a déjà un bout de temps) de ne plus la pratiquer ,

N’y a-t-il pas des moyens pour rendre cette technique de pêche plus conforme à l’éthiques actuelle du pêcheur moderne ?  Je pense que oui.

Si le pêcheur reste proche de ses cannes utilise des vifs de bonnes tailles et ferre à la touche cette technique est "Éthique"

Le ferrage immédiat à la touche n’est rentré dans les meurt en France car il nécessite des montages spécialisés.


il est vrai, que le ferrage retardé est imparable.
Un brochet ou un sandre piqué dans la gorge ou dans  l'estomac est un poisson pris. Il ne peut pas se décrocher seul.

S’il est remis à l’eau, il a peu de chance de survivre à à ses blessures ou alors les abcès auront raison de lui.

Certains pêcheurs Coupent le bas de ligne au ras de la gueule des brochetons qui ne font pas la maille et vous disent que les sucs gastriques se chargeront de dissoudre l’hameçon.
Si parfois cette affirmation peut se vérifier, ce n'est pas toujours le cas.  
C’est pour se donner bonne conscience ou par ignorance que ces pêcheurs agissent ainsi.( Merci de na pas relancer ici le débat)

Par des temps passés, le brochet abondait, et nous pouvions prélever quelques brochets en vu d’un beurre blanc, mais aujourd’hui peut-on se le permettre alors qu’il existe  des solutions ?

Alors faut-il interdire la pêche au vif?
Perso je suis contre une telle décision drastique qui ne solutionnera pas le problème de la diminution du cheptel  français.

Si nous laissons avaler le vif, il suffit d'attendre assez longtemps, mais pour piquer le poisson au bord de la gueule, comment être sûr que c'est le bon moment ? Que l’hameçon va bien se piquer dans les parties dures de la gueule uniquement ou alors rater son ferrage ?

Un pêcheur au leurre,  ne se pose pas la question,  il ferre aussitôt qu’il perçoit une touche. Au vif c’est exactement la même chose à condition d’opter pour un montage adapté au ferrage immédiat.

Nos amis carpistes ont su évoluer et passer de la pêche à la patate armée d’un triple fort de fer au montage au cheveu bien moins meurtrier et surtout plus efficace.
Les pêcheurs de silures  pratiquent le ferrage le ferrage immédiat alors qu'ils pourraient attendre.

Bien sûr il y a matière à débat,  de quoi établir une liste du pour et du contre, mais perso au-delà de toutes considérations empathiques pour un  animal que l’on tracte par le fond de l’estomac et que la douleur paralyse, je préférerais piquer un beau broc ou un beau sandre par le coin de la gueule afin de ne pas me priver d’un beau combat, d’un beau souvenir, d’une grande émotion.


D'un point de vue purement pratique, le ferrage à la touche peut se révéler plus performant que le ferrage retardé.


Si l'on attend trop longtemps avant de ferrer,  le brochet peut relâcher  le vif  parce qu’il Ressent

** La pression du courant sur le fil
** Les vibrations induites par celui-ci ou le vent
** La résistance occasionnée par les herbes faucardées par la ligne
** Les frottements des amas de bois morts  moyés, les herbiers  et/ou  roseaux qui font parties des ses caches familières  et il ne manquera  pas de s’y rendre pour s’assurer une digestion paisible.

Le beau pépère et surtout la belle mémères  souvent sur leur garde ne manqueront de détecter ses symptômes indicateurs de danger et relâcheront leur proie.

Alors si l'on pèse le pour et le contre, je ne suis pas certain que le ferrage à la touche soit moins productif qu'un ferrage retardé, par contre je suis certain qu'il est moins meurtrier sur le juvéniles


Et vous vous en penser quoi du ferrage à la touche?

Dernière édition par flyfisher le Dim 10 Jan 2016 - 1:37, édité 1 fois

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
J'ai fait deux broc au vif aujourd'hui en bateau. Les deux piqué au coin du bec.
dans un premier temps gros hameçon simple.

Ensuite pas de canne sans surveillance comme j'en vois en permanence (4 cannes espacée de 30m)

Avec une seule canne au vif, tu fais pas de dégâts..

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Je ne pratique pas au vif (promis, en 2016 j'essaie au moins une fois !).
Cependant, dans mon optique, il s'agira d'un montage avec ferrage à la touche.
L'opinion dépendra du pêcheur. Le gars qui à l'avance sait que le broc qu'il sortira rejoindra le congelo, n'a forcément aucun intérêt à risquer de perdre une touche. Et si le broc ne fait pas la maille, soit il rejoindra un sac plastique discrètement, soit il sera remis à l'eau, condamné malgré tout.

Je ne pense pas me tromper en disant que le pêcheur sportif au vif utilisera d'office un montage immédiat, et le pêcheur mangeur, un ferrage différé.

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Perso je met toujours le triple dans le dos donc la question du ferrage retardé ne se pose pas.

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
De toute façon c'est un discours sans fin... Le nombre de poissons blessés aux leurres est aussi très grand. Donc dans chaque pêche nous devons trouver le juste milieu..

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
C'est certain Régis,

Nous ne pouvons pas faire d'omelette sans casser d’œufs, même si nous pêchons sportivement et quelle que soit la technique. (il faut l'assumer)

Ma question était pourquoi nombre de pêcheurs qui pratiquent la pêche au vif ( ou au mort d'ailleurs) ne modifient pas leurs montages et pourquoi persistent t-ils  à retarder le ferrage.

Pour les fervents de la pêche alimentaire la question ne se pose pas, mais ils ne fréquentent pas ce forum. Very Happy

ps: si ce topic pouvait amener des solutions (montages) et des retours d'expériences pour le ferrage instantané.
sans réveiller les vieux démons et coups de gueule qui n'ont pas lieu d'être. je pense que les modo y veilleront

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Il existe un montage pour le ferrage à la touche, c'est la pêche à la bouée. Tout comme la carpe qui est ferrée par le plomb bloqué sur la ligne, dans le cas de la bouée c'est la tension entre cette dernière et la canne qui ferrera le poisson. Vous me direz que cela concerne la pêche du silure, c'est vrai, mais on pourrait très bien l'adapter pour les autres espèces de carnassiers. Pas sur par contre que beaucoup de pêcheurs s'y mettent, la technique demandant beaucoup de temps pour la mise en place de la ligne sans compter le besoin d'avoir une embarcation.

La meilleure solution est peut être de limiter le nombre de cannes à une ou deux afin d'être le plus vigilant possible pour ne pas louper un départ et être réactif pour un ferrage immédiat.

_________________

Chaîne Youtube Carnalor

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
J'ai souvent remarquer dans la pêche aux vifs que les perches engamment profondement, dont une qui m'avait avaler un gardon de + de 15 cm avec un triple 4 sur le dos,dès le départ !

Ce montage était destiné à un beau broc près des arbres !

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Avec un minimum d'outils de chirurgien on gagne du temps, et de l'efficacité pour la remise à l'eau .

 Gants, Baillons , pinces, dégorgeoirs , autant de petits trucs qui sont un gros + .

Avec les gants, on craint moins les dents, on y va plus franco, le baillon ouvre bien la gueule, la pince est super pour opérer vite, et le dégorgeoir peut aller chercher un hameçon plus profond.

Et si le poisson à avalé trop profond, genre déjà après l'oesophage , faut pas hésiter à couper le fil, et lui faire cadeau de l'hameçon. Après, peut être il s'en sortira, ou pas, mais ça sera déjà moins pire que de lui remonter tout l'estomac et de le tuer .

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Comme le dit Regis, rester près de ses cannes est indispensable.

Si par la configuration de la berge, je dois mettre une canne éloignée de ma position (pas + de 10 m au max), j'utilise tjs un détecteur sonore (bip) afin d'être sur la canne au + vite bounce ...

Pour le montage, je suis le mauvais exemple, car je loche mes vifs quasi à chaque fois (je recherche que le brochet au vif) et pareil pour le poisson mort en tronçons (recherche du sandre et silure)...

Je ne prends pas le temps de fumer une clope avant de ferrer pour autant Evil or Very Mad Evil or Very Mad , je ferres rapidement. Je prends le fil dans la mains et dès que je "sens" le poisson, je ferre !!

Je n'ai souvent aucun mal à sortir l'hameçon car je le place sur le dos du vif, derrière la nageoire dorsale, étant donné que le broc engame sa proie par la tête, l'hameçon est le dernier à être engamé, le poisson est généralement piqué au bord des lèvres Laughing ...

A savoir que je relâche la totalité de mes prises, sauf si le poisson est trop abîmé, ce qui m'est arrivé une fois cette année (2015) avec un brochet pris au vif (vif piqué par le nez)... Comme quoi, il n'y a pas de solution miracle ou montage miracle, c'est à chacun d'être vigilant et de faire au mieux afin que nos partenaires de jeux soient toujours présent aujourd'hui et pour longtemps Wink ...

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
vu l'ancienneté de ce forum, ce sujet a déjà été abordé plus d'une fois me semble-t-il. J'ai pas le courage de chercher dans cette jungle...  Laughing 
car il existe certes des montages pour un ferrage immédiat, mais il y a longtemps que je ne pratique plus ce type de pêche sur le sandre, et encore moins sur le brochet, c'est pourquoi je me souviens plus trop...

En tout cas il faut réagir vite avec  le sandre, qui il a tôt fait d'avaler! ou de recracher, si le  montage est trop peu discret...  

 je ne le pêche plus qu'au LS, il est presque toujours piqué aux lèvres ou dans la bouche, de rares fois au niveau des branchies, mais jamais dans l'estomac.

Concernant le silure, pas de problème: 

en bateau, à la ligne flottante, on ferre quand le bouchon part sous l'eau

du bord, que ce soit à la bouée (voir post de Cédric) ou au flotteur sous-marin, ce sont des dispositifs autoferreurs, le fil étant très tendu entre la canne (moulin avec frein bien serré) et la bouée ou la grosse pierre qui sert de lest, à la touche il se pique tout seul (inertie) en explosant le cassant.

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
je peche rarement au vif, et surtout le sandre. Je ferre a la touche bien sur car je ne conserve aucun poisson. Jamais plus de deux cannes, et toujours pret a ferrer, j'utilise des cannes feeder, souvent sur mon siege feeder du coup j'ai les cannes a portée de mains.
Au début j'utilisais un simple dans le nez du vif et j'avais énormément de loupés. du coup maintenant je met un triple et ca va mieux.
Je n'ai jamais piqué un poisson autrement que par le bord de la gueule.

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Si une personne a une solution DISCRETE  je suis preneur Embarassed
Car sur les sandres le ferrage a la touche en ce moment c'est 100% manqué ou décroché
Mes vifs sont piqués avec un triple par le nez
Les montages avec 2 hameçons c'est 0 touches
Alors si un e personne a la solution elle sera la

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
@silou a écrit:
Si une personne a une solution DISCRETE  je suis preneur Embarassed
Car sur les sandres le ferrage a la touche en ce moment c'est 100% manqué ou décroché
Mes vifs sont piqués avec un triple par le nez
Les montages avec 2 hameçons c'est 0 touches
Alors si un e personne a la solution elle sera la

Une aiguille à locher et c'est ok cheers ...
Un triple n°6 ou 8 placé sur le dos du vif est c'est gagné...

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Est ce que tu as essayé de les piquer sur le dos? j'ai eu de bons résultats de cette manière Wink



_________________

Chaîne Youtube Carnalor

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Bravo Cédric,

voilà un exemple qui prouve que le ferrage à la touche de la salade du brochet ça fonctionne lol!

II faut toujours armer le vif de 2 hameçons triples. Un sous la queue et 1 dans le nez ou bouche.

D'une façon générale pour le brochet il ne faut pas hésiter à utiliser de vifs de 20 cm mini et plus. La taille du vif permettra d'éviter les juvéniles ( mais pas toujours).

j'utilisais ce montage: Une agrafe ( genre de aiguille de nourrice maison ) pour tenir le vis par le dos auquel j’attachais une crinelle courte terminée par un triple mon piqué dans le vif et qui pendait jusqu'au dessous du vif( genre étrier de selles à chevaux) et une seconde crinelle armée d'un triple reliée également à l'agrafe. Le second triple était piqué lui sous la queue. (on peut éviter de le piquer en le fixant avec un petit élastique dentaire)

je ne sais pas si mon explication est bien claire Embarassed

Avec ce montage très très peu de loupés, par contre ce montage accroche les herbes.

Pour le sandre au poisson mort posé, j'utilisais dans le temps, un monture drachko équipée d'un triple devant et d'un simple vers l'anus. (parfois 2 simples).



descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Bapt et Cédric merci
Locher mes vifs je ne peux pas Wink
Et piquer mes vifs par le dos pour la rivière le poisson appât travail a plat et sa le fait pas avec le courant  Wink

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Pour moi qui pêche uniquement en rivière, locher mes vifs est la meilleur présentation possible et évite les accros... Effectivement, j'attends de bien sentir le poisson avant ferrage, pour du ferrage immédiat, il n'y a que le fait de mettre 2 hameçons sur le vif, comme ça a été dit plus haut.
Pas de loupés, par contre si poisson tatillon, c'est le capot assuré !!

Même en rivière, tu peux (en zone calme) pêcher avec un vif piqué sur le dos !! Arrow  si tu fais un montage pater-noster inversé.
Je pêchais beaucoup comme ça il y a quelques années...

Sur ton corps de ligne, tu place dans l'ordre :

-une plombée
-un émerillon pater-noster ou autre avec stop-float (là tu règle la hauteur où tu souhaite que ton vif évolue)
-un bouchon ou une bulle d'eau.

Montage à éviter avec une ablette, qui a tendance à vouloir rejoindre la surface... Mais avec un beau gardon (goujon, brème etc...), qui va rechercher le fond, en mettant le triple sur le dos après la dorsale, ton vif est très attractif et présente bien...

C'est un montage qui a fais ses preuves Very Happy ...

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
@Bapt a écrit:
....  il n'y a que le fait de mettre 2 hameçons sur le vif, comme ça a été dit plus haut.
Pas de loupés, par contre si poisson tatillon, c'est le capot assuré !!....


Pourquoi Question

Ca marche bien avec tous les leurres modernes!!!

Pour moi, la réponse est que le ferrage n'a pas été réalisé instantanément  à la touche ou que les hameçons ne se trouve pas sous le vif.

Ce serait exactement  la même chose si nous attendions 2-3 secondes après l'attaque d'un leurre ou si les triples d'un poisson nageur étaient sur le dessus du leurre.

Le brochet ne fais nullement la différence entre 1 ou 2 hameçons par contre il détecte bien la résistance de la ligne lors de son départ.

Wink

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Effectivement Flyfisher, en parlant de poissons tatillons, je pensais surtout au sandre, qui est très opportuniste et si il n'est pas en activité prédatrice, avec 2 hameçons sur le vif, il y a de grandes chances pour qu'il fasse demi-tour au moindre doute...

Après pour faire un ferrage instantané, il te faut la canne en main, comme pour la pêche aux leurres et là même si il n'y a qu'un coup de nez (spécialité du sandre, avant d'engamé) effectivement tu peux le piquer au ferrage...

Et comme tu dit, pour le brochet, un ou deux hameçon, la différence est minime et c'est surtout lors du "départ" qu'il se rend compte du problème avec la résistance de la ligne... Wink

On a le même discours Razz Razz  ...

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
Effectivement, nous sommes bien d'accord Wink

descriptionRe: Ferrage instantané au vif

more_horiz
C'est là en effet une question qui a été maintes et maintes fois débattue. Mais sinon oui on peut aisément pêcher brochets et sandres aux vifs en ferrant à la touche, à condition de respecter quelques principes de base, tels que :
1) accrocher le vif par le dos juste dans le cartilage sous la dorsale du vif : je le fais avec un triple bien piquant, type ST41 BC ou équivalent (la qualité dans ce cas est déterminante) de 6 ou de 4 selon la taille du vif (pour le sandre, j'utilise d'assez gros vifs, genre gardons entre 15 et 25cms)
2) veiller - en étant toujours en effet au plus près de ces cannes (pêchant en barque, pour moi ça va de soi) - à toujours garder sa bannière bien tendue, de manière à pouvoir ferrer de suite (je le fais dès les premières secondes d'immersion du bouchon) sans avoir de fil qui boucle dans l'eau, ce qui ralentit le ferrage ou peut occasionner une résistance qui peut amener le carnassier à relâcher sa prise. Pour cela, j'utilise des clip-fils (baques en plastiques) très pratiques, qui offrent de surcroît un signal sonore (petit click qu'on aime bien entendre).
3) petit conseil : éviter absolument la tresse sur les moulins des cannes au posé, comme je le vois de plus en plus. Quand le triple est dans les tripes, ça ne pose pas de problème, mais si l'on veut pêcher proprement, cad éthiquement en ferrant à la touche, la tresse bien trop raide conduit très, trop souvent à louper les ferrages en arrachant le triple de la gueule... Pour moi, autant la tresse est devenue indispensable pour la pêche aux leurres (sauf peut-être à la tirette qui d'ailleurs n'est pas un leurre), autant elle me semble un désavantage au posé.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
video peche