CARNALOR La Pêche des CarnassiersConnexion

Vivez une expérience pêche avec des mordus de la Pêche des Carnassiers

93 le chiffre de la HONTE

Partagez

description93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Nous sommes nombreux à suivre l'étude sur le brochet par radiopistage qu'effectue la Fédération de Pêche de Meuse, c'est une super initiative et cela permet d'en apprendre beaucoup sur son comportement, ses zones de reproductions, ses déplacements...

Mais cette étude dévoile un fait TRES GRAVE !!! Sur les 100 brochets équipés d'un émetteur, 93 se sont fait prélever par des pêcheurs !!! La Fédération avait pourtant prévenu les pêcheurs en espérant qu'ils jouent le jeu et qu'ils relâchent les poissons avec émetteur.
Imaginez si la Fédération n'avait prévenu personne, c'est peut-être 100% des brochets qui auraient été prélevés?

On nous dis que le brochet risque de disparaître dans les années à venir du à la raréfaction des zones de reproductions. On investie des millions en recréant des zones favorables mais en même temps on ne fait pas ce qu'il faut pour que le brochet soit protégé comme il se doit.

Cette étude doit réveiller nos Aappma et Fédérations de Pêche, il faut agir d'urgence. Protégeons le brochet, interdisons son prélèvement si il le faut!!! Arrêtons de faire du clientélisme et agissons pour la nature pour une fois en sauvant le Roi de nos carnassiers.


Ci dessous le texte partagé sur Facebook par la Fédération de Pêche de Meuse:

Etude brochet : nouvelles de jour
Lors de l’opération de suivi par radiopistage des brochets menée aujourd’hui, nous avons découvert un émetteur sur le sol. Il était accompagné de deux cannes à pêche cassées, une pince, des boîtes de vers, des sacs plastiques et des tubes de cigarette. Bref une piètre image du pêcheur laissée au bord de l’eau pour les promeneurs et les pêcheurs suivants. Le brochet capturé faisait partie de l’étude actuellement en cours. Il avait été attrapé le 17 octobre 2017 près du pont Montgrignon (endroit où il a été recapturé ces derniers jours) et mesurait 55cm. Ce brochet vient rejoindre la longue liste des brochets de l’étude qui manquent à l’appel. 93 brochets sur 100 ne sont plus présents dans le secteur d’étude et la majorité d’entre eux ont été capturés par les pêcheurs. Si vous êtes en possession d’un émetteur ou si vous en récupérez un, merci de le faire parvenir à la Fédération de Pêche de la Meuse. Vous pouvez simplement nous le déposer dans notre boîte aux lettres ou celle du Président de l’AAPPMA « La Goujonnière Meusienne » (1 impasse de l’église à Charny-sur-Meuse). Vous pouvez également le déposez au Magasin Pêche 55 à Belleville-sur-Meuse. Merci d’avance aux pêcheurs qui rameront des émetteurs, mais n’oubliez pas vous avez également la possibilité de remettre à l’eau le poisson marqué et d’en informer la Fédération.




_________________

Chaîne Youtube Carnalor

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Tout aussi choquant "le brochet mesurait 55 cm".
Sans vouloir être pessimiste, je pense que nous n'y arriverons jamais.
Nous ne sommes pas assez nombreux à être respectueux du poisson. Le résultat de cet article le montre bien.
Bientôt, nous nous éclaterons à pêcher uniquement le silure et le gobie.

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
J'ai du mal a y croire 93% Sad de prélevé 
Un peu naïf mais il n'est pas possible que les poissons aient perdus leur émetteur ou qu'ils soient tombés en panne 
Car 93% cela fait beaucoup mais bon  scratch

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Il y a surement plus de pêcheurs amoureux de leur congélateur que du milieux et de la faune aquatique... c'est vraiment désolant !!! Si seulement Silou pouvait avoir raison😢

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Certes la théorie d'émetteurs tombés en panne est plausible mais le chiffre de 93/100 ne m'étonne malheureusement pas :-(
A titre d'exemple, sur le parcours qui passe devant chez moi (petite rivière "à truite"), mon voisin de 13 ans prélève absolument tout! Les truites, bin oui c'est pour ça qu'on pêche là, les brochets car c'est à cause deux qu'il n'y a plus de truites, les carpes (jetées sur la berge) car ça n'a rien à faire là, les perches parce que ça se mange,... Je l'ai emmené quelques fois avec moi afin de lui faire comprendre l'importance du no kill, la satisfaction de voir un beau poisson repartir dans son élément,... A peine seul cela recommence. Il se garde bien de me parler de ses prélèvements et rougit lorsque sa mère en parle par inadvertance.
A lui seul cette saison c'est une dizaine de brochets, cinq carpes au moins, une quinzaine de perches et je ne compte pas les truites...si les 15 autres membres de la société de pêche agissent de la sorte on priera pour que les gobies débarquent histoire de pouvoir toucher un poisson :-(

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
@Anthony a écrit:
Bientôt, nous nous éclaterons à pêcher uniquement le silure et le gobie.


Tellement, tellement, tellement vrai.
D'une tristesse sans nom et sans fond. On va dans le mur, clairement, on n'y arrivera jamais.
J'ai fait une croix dessus il y a bien longtemps.

MAIS

Qu'on m'explique une chose.
Au temps de mon grand-père, il y aurait eu 100% de prélèvement et non 93%. Et pourtant il se prenait beaucoup, beaucoup, beaucoup plus de poissons et avec des moyens bien plus modestes.

ALORS ?

Le prélèvement n'est pas la vraie cause, la cause fondamentale. C'est un mauvais combat que de lutter contre le prélèvement. Le NoKill est un pansement sur une jambe de bois !
La vraie cause comme je l'ai toujours écrit sur ce forum depuis les 10 ans que je le fréquente, c'est la qualité de l'eau et du milieu !

@+

Thomas

PS : On a très récemment trouvé du gobie dans l'Oise, info vue sur FB. Un "pêcheur" a répondu que c'est une bonne chose car les perches seront plus grosses et il y aura plus de sandre. Voilà. Voilà voilà.... on en est là.

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Salut à tous,

Je suis 100% d’accord avec ExoTom.

Mon grand père, mon oncle pêchaient le brochet et prélevaient tous ce qui étaient consommable. Ils respectaient une certaine maille s'ils estimaient que le poisson ne valait pas la dose d'huile nécessaire à le frire. C'était juste avant et après guerre sur L'orne et la Moselle.

Tout deux étaient détaillants d'articles de pêche et voyaient passer à longueur de journée les pécheurs du cru avec leurs prises. Des métrés en veux-tu en voilà.

Quant au matériel utilisé , des cannes en bambou qui pesaient plus du kilo, des lancers en fibre de ver ( plein ). Les leurres étaient des cuillères que grand père réalisait à ses heures perdues avec du laiton que les sidérurgistes du coin lui apportaient en échange de quelque hameçons.

C'était l'époque où mon père plongeait dans 'Orne (hivers 44) pour capturer les truites à la main et aussi à la barbe de la Feldgendarmerie.

Les pêcheurs étaient nombreux et fréquentaient assidûment ces 2 rivières car il fallait nourrir sa famille.
On ne parlait pas nokill, l'idée même ne leur avait jamais traversée l'esprit.

Imaginez 1 brochet métré par semaine.
Mon grand père échangeait les brochets contre des goujons car il en avait mare de manger ces poissons plein d'arêtes comme il disait.

Allez pêcher du goujon dans l'orne aujourd'hui !!!!!
Effectivement, bien que je pratique le Nokill intégral, je ne crois pas que ce soit autre chose qu’un " pansement sur une jambe de bois."

Après avoir pollué tous les cours d'eau de France et d'afrique , Total petroleum à reçu l'autorisation de forer des puits dans l’embouchure de l'amazone ainsi qu'en Guyanes française. Croyez vous que le Nokill sauvera cette zone qui sert de pouponnière à de multiples espèces de poissons (dont le tarpon que j'affectionne tout particulièrement ainsi que le mérou géant Epinephelus itajara) ainsi que les crustacés.

DÉGOÛTE je le suis comme dirait maître Ioda car le côté obscur de la force domine ce monde.

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Bonjour,
Tout à fait d'accord avec Robert et Exotom
Personnellement je suis pêcheurs en Savoie (lac du Bourget) et je connais assez bien le Léman.
Sur le Bourget, On remarque un changement de comportement de certains poissons dont le brochet.
Je n'avais jamais avant l'année dernière un brochet se comporter comme un gardon et mordre à un asticot.
Personnellement je ne pêche plus que la perche qui n'est pas menacé de disparition dans la région.
Le lac du Bourget est pollué (sans doute comme toutes les rivières et plan d'eau de France) pourtant la plus grande ville sur les rivières alimentant le lac est Chambery qui est une ville moyenne et il y a peu d'industries à proximité.
Par contre je pense que l'aménagement du Rhône en barrages hydro-électrique a supprimé les mouvements de hausse et de baisse du niveau du lac ainsi qu'un certain renouvellement de l'eau par apport de l'eau du Rhône en temps de crue (mise en place d'une écluse)
On peut rajouter que les "autorités" ont décidé de planter de nouvelles roselières, mais se sont aperçues après coup que le niveau de l'eau était trop élevé pour leur bon dévelopement. Elles baissent donc le niveau du lac d'environ 1 mètre en hiver
Enfin on pourrait aussi parler des pêcheurs professionnel à coté desquels les quelques pêcheurs particuliers sont des enfants de choeur.
Quand le particulier pêche 10 lavarets (corégones) le pro en pêche 100 kg .

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Je ne serai pas aussi catégorique que Tom ou Robert. L'âge d'or de la pêche, disons il y a 20, 30 ou 40ans, correspond-il vraiment à une époque où les rivières étaient moins polluées? Rien n'est moins sur. Pas de stations d'épurations, pas de contrôles des eaux rejetées pas les industries,... Moins aménagées par l'Homme, certainement. Les rivières étaient aussi certainement très poissonneuses grâce aux nombreux rejets organiques de l'Homme à l'époque qui nourrissait allègrement les poissons blancs, et donc, par effet domino, les carnassiers étaient nombreux. Je jette une pierre dans la mare... N'y aurait-il pas "trop" de stations d'épuration?
Certe les aménagements : barrages, berges,... ne permettent plus une reproduction optimale. Mais dans une rivière pauvre en poissons, interdire leur prélèvement ne permettrait-il pas d'améliorer la reproduction?
Je suis abasourdi par cette étude si les 93% manquants ont bien été prélevés...
Pour moi, on ne peut opposer au No kill, le fait qu'avant, sans No Kill, les populations se portaient très bien. La preuve en est : le potentiel halieutique pitoyable de nos rivières. Est-ce la pollution, les aménagements, les prélèvements humains sans ménagement durant des dizaines d'années, qui en sont la cause?
Et si c'était tout ça réuni?? Ne peut-on pas jouer sur plusieurs leviers en même temps? Restaurer la continuité écologique et les zones de reproduction, limiter drastiquement le prélèvement,...?
Alors oui, le monde de la pêche tirerait la langue, avec des pertes économiques à cause de la baisse des ventes de cartes de pêche... durant 4, 5 ou 6 ans, puis les populations augmentant, les pêcheurs "responsables" feraient des émules, et nous partirions sur de nouvelles bases plus saines. Tout en continuant le travail de renaturation.

Mais ce n'est que mon avis Wink

Max

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Bonjour,

J'avais prêté attention à la première partie de l'étude faite par la fédération de la Meuse, et parmi les poissons qui sortaient de la zone d'étude (ici 93) il y avait également des brochets ayant "dévalés" la rivière pour des secteurs plus en aval (ou amont) de la zone. Donc à quelque part il serait aussi bien d'avoir de plus amples informations sur le nombre de brochets prélevés effectivement par des pêcheurs, et ceux ayant "migrés". C'est surtout pour éviter la confusion et ne pas retenir une information inexacte, plus que pour tenter de minimiser le chiffre du prélévement car si la phrase "en majorité prélevés" est employée, on sait que c'est plus de la moitié, et c'est donc bien trop! Déjà dans la première partie de cette étude le nombre de prélèvements m'avait paru vraiment élevé.
Pêchant beaucoup la Meuse, même si il y a encore des brochets heureusement, cette année j'ai aussi constaté qu'il y avait un plus grand nombre de pêcheurs que les 2 dernières années sur les secteurs que je pratique. Cette tendance s'observe-t-elle également partout sur cette rivière ???
En tout cas, c'est la première fois cette année également que je constate les poubelles, divers détritus, accessoires de pêche laissés au bord même de la rivière par des pêcheurs, sur des secteurs pourtant bien isolés, où les lieux restaient jusqu’ici propres. C'est désolant et lamentable! Et d'ailleurs c'est aussi l'occasion de se demander si ces mêmes personnes dépense 96€ pour venir respecter les lieux, et probablement les poissons pris de la même manière ???
Il y a des pêcheurs qui ne relâcherons pas un brochet, qu'il fasse 60cm moins ou plus, dans l'intention de le "donner" ou le "manger"... Ils ont d'ailleurs leur carte de pêche pour certains, et ne se cache absolument pas de dire qu'ils les garde. C'est assumé.
Par contre, que se soient les pêcheurs qui prélèvent tout, ceux qui prélève une fois de temps en temps, ou ceux qui remettent tous leurs poissons à l'eau, pour peu qu'ils aient quelques années de pêche derrière eux, tous sont unanimes sur le fait que les prises sont plus rares.
Les causes sont certainement multiples (prélèvements, pollution, destructions d'habitats et de frayères, variations des débits d'eau, espèces invasives, etc etc...), mais quand on part d'un constat, c'est déjà un grand pas en avant d'agir à son niveau possible sur au moins une des causes. Et quand on sait donc que sur 100 brochets, 93 ont soit foutu le camp vers de meilleurs horizons, soit ont été en majorité mangés, donnés, "cryogénisé" dans un congélateur... Il paraît assez clair que l'action la plus faisable à son propre niveau c'est de les remettre à l'eau autant que possible!
C'est beau à dire, mais à quelque part l'espoir est mince que l'application en soit faite. Même un matraquage éducatif ne dissuadera pas certains. Le problème du no-kill total c'est comment le mettre effectivement en pratique dès à présent ? Ça suppose une multiplication drastique du nombre de contrôles au bord de l'eau. Pour info depuis le mois de mai je ne compte même plus mon nombre de sorties, par contre je peux compter le nombre de contrôle il est égal à 2. Et deux fois au même endroit, deux fois pas dans la Meuse d'ailleurs alors que j'y pêche presque à 90%.
Agir sur les jeunes pêcheurs c'est quelque chose qui me semble très important, à maintenir absolument. Quand on grandit en voyant la pêche plus comme un "sport" ou "plaisir non intéressé" çà aide déjà beaucoup pour le respect des poissons et des lieux.
Après oui, c'est sûr, si à chaque carte de pêche achetée on délivre directement et le plus distinctement possible qu'il soit, un message de sensibilisation sur la préservation des poissons et des milieux, çà peut effectivement avoir son lot de pêcheurs qui vont appliquer. Et plus il y en a mieux c'est. No-kill total ou par secteurs d’intérêts, idem il y aura certainement des pêcheurs pour le respecter aussi. Est-ce que çà suffira ???
L'étude faite par la fédération de Meuse est intéressante, elle pointe déjà certaines choses sur le comportement du poisson, d'autres sur le comportement des pêcheurs. Il serait bon qu'elle aille plus loin encore, qu'elle soit également copiée par d'autres fédérations sur d'autres rivières, et que les résultats permettent de donner de bonnes informations sur les choses à accomplir pour préserver (et augmenter si possible) la population de brochet. Et je suppose que s'en est bien l'intention! Donc merci!
Et en tout cas, soyons déjà actifs par nous même sur le sujet, en respectant nos prises et nos lieux de pêches. Après, chacun ses possibilités, mais si on peut participer autrement à aller un peu plus loin, c'est une très belle action.

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Lire que le No-kill est un pansement sur une jambe de bois est la plus grosse ineptie que j'aurai eu à lire cette année, mon Dieu ça ne s'arrangera jamais avec de telles "réflexions" , "c'est pas ma faute c'est la faute à la pollution donc je continue le massacre et après moi le déluge"
Mon frère a eu le même discours pendant des années, j'ai tenté de le convaincre de cesser de pêcher au vif qui pour moi est une méthode qui me fait penser à ceux qui utilisent des codes de triches pour avancer dans des jeux vidéos trop difficiles pour eux, la pêche au leurre à le mérite de laisser plus de chance aux poissons. Bref , après avoir pêché des dizaines de brochets et perches régulièrement du milieu des années 90 jusque début 2010 mon frère et son fils sont désormais obligé d'aller pêcher dans la moselle car il n'y a plus rien dans la rivière qui passe dans nos villages.

Cette manie du congélo...il y a 3 ans j'ai dû jeter 16 brochets qui étaient au congélateur depuis plus de 10 ans , à chaque fois que mon frêre ramenait un brochet je l'engueulais , je lui demandais "ça ne te suffit pas d'avoir 2 ou 3 brochets au congélo? on ne mange pas du brochet toute les semaines les rivières ne sont pas des élevages..."
J'ai carrément arrêté la pêche à force de voire des pêcheurs tenir de tels discours pour justifier le fait qu'il tue le poisson pour se goinfrer en famille.

J'estime que le no-kill fait déjà assez de mal comme çà , tous les poissons ne sont pas des grosses carpes d'étang qui réagissent bien à la capture et la manipulation pour la photo réseaux sociaux, ils sont assez mal comme ça et donc je préfère arrêter de faire chier les poissons.
Certes ,la qualité de l'eau est un gros problème mais êtes-vous assez malin pour redonner une qualité naturelle à l'eau des rivières? Etes-vous assez malin pour neutraliser les cormorans qui prélèvent énormément de poissons depuis le milieu des années 90 ?
Nous ne sommes plus en 1950/1960 , aujourd'hui les rivières sont moribondes , l'époque des alevinages réguliers et abondants est terminée, la moindre des choses est de foutre la paix aux poissons ne serait-ce que pendant quelques années car l'activité de "pêche-loisir" est la seule donnée contrôlable dans cette hécatombe.
Il y a 25 ans il suffisait de marcher 20 mètres le long des berges pour apercevoir des milliers d'alevins , des perches, brochets, ablettes, chevesnes, barbeaux, tanches, brêmes etc..... Aujourd'hui on peut marcher des kilomètres sans apercevoir un poisson.
A un moment donné il faut arrêter de penser à soi , à son petit plaisir personnel et lâcher un peu la grappe aux poissons.

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
@liv54 a écrit:
Lire que le No-kill est un pansement sur une jambe de bois est la plus grosse ineptie que j'aurai eu à lire cette année, mon Dieu ça ne s'arrangera jamais avec de telles "réflexions" , "c'est pas ma faute c'est la faute à la pollution donc je continue le massacre et après moi le déluge"......

.....  Nous ne sommes plus en 1950/1960 , aujourd'hui les rivières sont moribondes , l'époque des alevinages réguliers et abondants est terminée, la moindre des choses est de foutre la paix aux poissons ne serait-ce que pendant quelques années car l'activité de "pêche-loisir" est la seule donnée contrôlable dans cette hécatombe.
Il y a 25 ans il suffisait de marcher 20 mètres le long des berges pour apercevoir des milliers d'alevins , des perches,  brochets, ablettes, chevesnes, barbeaux, tanches, brèmes etc..... Aujourd'hui on peut marcher des kilomètres sans apercevoir un poisson.
A un moment donné il faut arrêter de penser à soi , à son petit plaisir personnel et lâcher un peu la grappe aux poissons.


Salut,

Je ne sais pas si tu as bien lu tous les "posts". Les personnes (dont je fais partie) qui ont dit cela,  pratiquent le NoKill intégral et ce depuis toujours. Personnellement depuis plus de pêcheurs posant fièrement devant des hécatombes de sandres). Il faut que le Nokill soit une démarche perso, intime et non une mode qui s'impose par le qu'en-dira-t-on.

J'ai pêché bien souvent à l'étranger (pêche exotique principalement) et j'ai toujours relâché mes prises, quitte à payer plus cher la location du bateau avec guide.

je milite dans diverses associations de préservation de la nature, participe à des actions concrètes contre les pollueurs etc. Ce qui m'autorise à dire que  le Nokill (que je préconise), n'est qu'un "pansement sur une jambe de bois" ce qui n'implique pas que je soi stupide ou sot , pas plus qu'@Exotom) , comme tu le laisse entendre.

 Maintenant tu es libre de croire que la pollution de nos cours d'eau crée nettement moins de mortalité que les "viandards", mais là pour le coup ce serait vraiment une ineptie ou pire encore du négationnisme à la Trump.

Pour le reste de ton discours je pense comme toi. Il faut diminuer la pression de pêche sur certaines espèces comme le brochet, l'anguille le bar, la truite et l'ombre (dans certaines régions)  etc.

mais sommes nous ( pêcheurs) prêt à sacrifier notre loisir, sur l’hôtel de la raison,  je n'en suis pas du tout certain.

Tiens pour info un peu de pub-info écolo engagée : https://mrmondialisation.org/chasse-co2-pesticides-lannee-de-tous-les-records-demasque-linfo-9/

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Ok désolé, au temps pour moi , j'avais compris "le no-kill ne sert à rien". Les pêcheurs ne sont pas responsables de la situation actuelle mais ils peuvent agir dans le but d'améliorer la santé des rivières , peu de gens s'en soucient en dehors du milieu des pêcheurs.
Je ne dis pas que les viandards sont responsables de la disparition des poissons , loin de là , mais dans des conditions comme celles que nous connaissons , je pense qu'un brochet qui atteint la taille adulte et la maturité nécessaire à la reproduction a beaucoup de mérite entre la pollution , la pêche et les prédateurs.
Si je relâche un poisson ça n'est pas un cadeau pour un autre pêcheur , c'est un cadeau à la nature avec l'espoir que ce poisson puisse atteindre le but principal de sa vie , c'est à dire la reproduction.
Le plus gros fléau que j'ai vu dans les rivières c'est l'arrivée des cormorans , pendant environ 5 ans on les voyait arriver par dizaines, parfois par centaines sur les portions de rivière connues pour être riches en poissons , un cormoran mange 700 gr de poisson par jour , il plonge à plusieurs mètres de profondeur pour cueillir des poissons incapables d'échapper à ce prédateur qui n'est pas un prédateur naturel , ils ne sont pas programmés pour échapper aux cormorans. Et qui doit-on remercier pour cette prolifération d'oiseaux de mer? Une loi votée au début des années 80 par des écolos pour protéger le cormorans, après leur arrivée en Lorraine il aura fallu des années avant de réussir à autoriser l'abattage de quelques cormorans , là pour le coup c'est bien un pansement sur une jambe de bois , les cormorans sont trop rusés et difficiles à approcher pour pratiquer des abattages efficaces.
L'autre gros problèmes c'est la qualité de l'eau , les pesticides et autres produits agricoles font du mal , je m'en suis rendu compte en pêchant durant une averse à proximité d'un champ de maïs , je me suis mis à tousser et mes yeux étaient irrités , quand j'ai cherché d'où ça venait j'ai découvert un tuyau de drainage en provenance du champ de maïs d'où coulait un liquide blanchâtre et agressif pour les muqueuses.
Il y a les pesticides mais pas seulement , l'eau grasse qui coule sur les routes et finit dans les rivières , les stations d'épurations ne peuvent pas filtrer les hormones présentes dans les urines de personnes qui suivent des traitements hormonaux comme pour le cancer de la prostate ou la pilule contraceptive.
Il y a 25 ans , en été, il suffisait de taper du pied pour voire des dizaines de milliers d'alevins sauter , près de chez moi on ne voit même plus une dizaine d'alevins dans les hauts fonds , dans la moselle on en voit encore mais ça se compte en centaines, voire milliers mais ça reste très inférieur à ce qu'on observait il y a 20 ans.
Il y a aussi un autre problème , c'est les gardes de pêche qui sont en voie de disparition , je ne compte plus les gens qui braconnent et pêchent sans carte en toute impunité.
Tous les poissons pêchés puis relâchés ne survivent pas , en hiver un brochet peut survivre plusieurs dizaines de minutes hors de l'eau , en été lorsqu'il fait chaud un gros brochet ne survit pas 5 minutes hors de l'eau, les minutes peuvent passer vite quand il faut décrocher un leurre de la gueule d'un brochet.
Le fait de pêcher avec la meilleure éthique n'empêche pas des dommages collatéraux , qui n'a jamais pêché un brochet de 20/25 cm avec un gros leurre? Ils sont capables d'avaler des proies qui font la moitié de leur taille et même plus gros , le problème c'est quand on doit décrocher un brochet avec un leurre , un vif qui remplit tout l'espace à l'intérieur de sa gueule.
Il y a beaucoup d'étang avec des poissons , je pense qu'il faudrait interdire la pêche quelques années dans certaines rivières et se rabattre sur des étangs où les poissons sont plus nombreux, faire une pause pour revenir pêcher dans de meilleures conditions , ça fonctionne en mer où les poissons avaient disparus à cause d'une pression de pêche trop grande.
Aujourd'hui si c'est pour le plaisir de batailler avec un poisson je préfère cibler les silures qui ne sont absolument pas menacés, un silure de 80 cm avec une sauce à la crème c'est excellent et pas de culpabilité à le manger.

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
PS: Je ne suis pas sûr que le no-kill soit bénéfique sur les poissons de mer , contrairement aux poissons d'eau douce le poisson de mer survit très mal à une sortie de l'eau , c'est d'ailleurs le gros problème avec les chalutiers , le chalut sort plusieurs tonnes de poissons et il n'y a qu'un faible pourcentage qui est conservé , le reste et renvoyé à l'eau mais ne survit pas.

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Quelle promo pour notre loisir préféré  Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation
Un nouveau venu qui cherche des conseils et ou prendre sa carte doit ce demander sur quel forum il est  Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Du poisson il y en a encore faut-il aller a la peche , le chercher un tout petit peu , et pas se dire qu'un sandre d'un mètre va sauter dans l'épuisette tout les jours

Je préfère arrêter la pour ne pas etre désagréable vulgaire et impoli  Wink   

Mais dire qu'il n'y a pas de poisson dans nos rivière A NON il y en a bien plus qu'on le croit a nous de se remettre en cause  Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
@silou a écrit:
Quelle promo pour notre loisir préféré  Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation
Un nouveau venu qui cherche des conseils et ou prendre sa carte doit ce demander sur quel forum il est  Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Du poisson il y en a encore faut-il aller a la peche , le chercher un tout petit peu , et pas se dire qu'un sandre d'un mètre va sauter dans l'épuisette tout les jours

Je préfère arrêter la pour ne pas etre désagréable vulgaire et impoli  Wink   

Mais dire qu'il n'y a pas de poisson dans nos rivière A NON il y en a bien plus qu'on le croit a nous de se remettre en cause  Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation

oui il y a du poisson à pont à mousson mais ça n'est pas le centre du monde , je parle de cas bien précis , sors de trou et voyages un peu mon petit ;-)

L'argumentaire du bas de plafond premier degré qui consiste à dire "si tu vois pas de poissons c'est que tu ne sais pas pêcher" MDR , tu pisses à quelle distance? plus loin que tout le monde je suppose.
Dans ma famille , mon grand père, mon père ont développé et géré une société de pêche des années 50 jusqu'à la fin des années 90, on sait peut-être un peu de quoi on parle Wink.

PS: le monde ne tourne pas autour de la moselle et ses sablières , le fait qu'il est possible de pêcher des poissons (et encore heureux) ne signifie pas que la population ne chute pas depuis des décennies , argument ridicule , dans la même veine on peut aussi parler du fait que la moselle est une rivière aurifère , il y a de l'or dans la moselle!! suffit de bien chercher et se remettre en cause (ou en question ça passe mieux en français) , va t'enrichir en cherchant de l'or dans la moselle puisqu'il y en a Laughing Laughing Laughing

Dernière édition par liv54 le Sam 29 Sep 2018 - 15:36, édité 3 fois

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Sinon, une commentaire un peu moins trollesque que ce génie de Silou, histoire de tenter d'être constructif et faire avancer le débat Laughing :

Il y a 50 ans , dans la meuse , la même expérience avait été faite sur des brochets , il y avait des affiches promettant une récompense de 1000 francs à ceux qui rapportaient un brochet bagué , très peu ont été retrouvés , l'un à 30 km en aval , l'autre à 120 km en amont

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Silou n'est pas un Génie loin de là 
Mais il a toujours respecté tout le monde 
Et il passe beaucoup d'heures au bord de l'eau pour savoir de quoi il cause  Wink
Mais avec 16 messages depuis 2010 on va tout apprendre a tout le monde Razz

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Salut,

Le fond de ma pensée @liv54, quand j'écris que le nokill est un pansement sur une jambe de bois est que l'énergie dépensée pour le no kill est de l'énergie mal dépensée qui ne va pas là où elle devrait aller à savoir sur la qualité du milieu, tous aspects confondus.
Il est trop simple de stigmatiser les préleveurs et c'est souvent la ligne tenue par la "nouvelle génération" qui ne voit pas plus loin que le bout de la visière de sa casquette de sponsorisé. Ces gens n'ont vraiment rien compris à rien.
Je ne suis pas la blanche colombe, je ne prélève plus depuis 20 ans, je pêche parfois au vif, je ne dépense pas une seule heure de mon temps libre pour œuvrer à la qualité de mes cours d'eau, je préfère pêcher les espèces peu pêchées et prendre l'avion pour trouver ce qu'on ne trouve plus ici.
C'est mon choix. Et je ne critique rien ni personne à part ceux que j'ai décrit juste avant car ils sont pire que moi.

@+

Thomas

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
@silou a écrit:
Silou n'est pas un Génie loin de là 
Mais il a toujours respecté tout le monde 
Et il passe beaucoup d'heures au bord de l'eau pour savoir de quoi il cause  Wink
Mais avec 16 messages depuis 2010 on va tout apprendre a tout le monde Razz

Merci de confirmer mes propos Razz
Ben m***e alors , je ne passe pas ma vie sur internet , je ne perds pas mon temps sur des forums , donc je n'y connais rien à la pêche Razz Razz Razz , les pêcheurs qui n'ont jamais eu de compte internet ne savent pêcher alors, quelle logique!! Du génie comme on n'en croise rarement.
Tu es de ceux qui osent tout toi.
Ca signifie peut-être que ce sujet est le seul que j'ai trouvé intéressant depuis 8 ans.

D'ici 2030 j'aurai peut-être poster 25 messages et je pourrai acheter une carte de pêche alors Razz

Plus sérieusement , pour sortir des énormités pareilles soit tu n'as lu aucun des messages que j'ai posté sur ce sujet ,soit personne ne peut plus rien pour toi

Dernière édition par liv54 le Sam 29 Sep 2018 - 21:49, édité 1 fois

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
@Exotom a écrit:
Salut,

Le fond de ma pensée @liv54, quand j'écris que le nokill est un pansement sur une jambe de bois est que l'énergie dépensée pour le no kill est de l'énergie mal dépensée qui ne va pas là où elle devrait aller à savoir sur la qualité du milieu, tous aspects confondus.
Il est trop simple de stigmatiser les préleveurs et c'est souvent la ligne tenue par la "nouvelle génération" qui ne voit pas plus loin que le bout de la visière de sa casquette de sponsorisé. Ces gens n'ont vraiment rien compris à rien.
Je ne suis pas la blanche colombe, je ne prélève plus depuis 20 ans, je pêche parfois au vif, je ne dépense pas une seule heure de mon temps libre pour œuvrer à la qualité de mes cours d'eau, je préfère pêcher les espèces peu pêchées et prendre l'avion pour trouver ce qu'on ne trouve plus ici.
C'est mon choix. Et je ne critique rien ni personne à part ceux que j'ai décrit juste avant car ils sont pire que moi.

@+

Thomas


Salut, moi j'observe , je constate , j'ai commencé à pécher à 5 ans , j'ai participé aux alevinages que mon père commandait aux pisciculture pendant toute ma jeunesse des alevinages qui maintenaient tant bien que mal le niveau de population, on alevinait du poisson blanc , des carpes , des tanches , des brèmes , perches , brochets et les 300 kg de truites que réclamaient les gens qui achetaient les cartes de pêche chez nous 15 jours avant l'ouverture du brochet , truites prélevées à 95% une semaine après l'ouverture et ils se plaignaient tous les ans parce qu'on privilégiait l'alevinage des espèces endémiques de cette rivière , des pêcheurs qui n'allaient à la pêche que 3 ou 4 jours par an uniquement pour prélever les truites alevinées quelques jours plus tôt.
 Mon père a plus de 70 ans d'expérience dans la pêche et il pense exactement la même chose que moi tout comme mon grand-père de son vivant , je ne suis pas sûr qu'ils aient fait partie de "la nouvelle génération".
Je ne prône pas non plus le no-kill puisque j'ai expliqué que ça fait aussi du mal aux poissons.
Aujourd'hui il n'y a plus personne qui pêche dans cette rivière , plus d'alevinage , plus de société de pêche, toujours des cormorans, plus de poissons et plus de pêcheurs, la situation serait idéale pour repeupler la rivière s'il n'y avait pas de cormorans.
Il y a 20 ans on marchait 200 mètres et on pouvait pêcher ce qu'on voulait , aujourd'hui c'est 20 km minimum pour aller à la moselle , plus de débit donc la pollution met plus longtemps à faire son effet mais ça viendra aussi, un jour la moselle sera dans le même état que les petites rivières et je ne parle même pas de ce que sont devenus les petits ruisseaux qui regorgeaient de poissons dans les années 80.

J'allais oublier , en tant que président d'une société de pêche , mon père était régulièrement informé par les gardes de la fédération des analyses de l'eau , des études des populations et le constat est que ce sont les hormones qui font le plus de mal aux poissons (stérilité,hermaphrodisme) , d'ailleurs ça ne touche pas que les poissons , beaucoup de femmes ont désormais beaucoup de difficulté à tomber enceinte , le taux de sperme chez les hommes est en baisse , si ça touche les humains ça touche encore plus la faune aquatique qui vit et respire dans l'eau. A ma connaissance il n'y a aucune solution pour empêcher ces hormones de finir dans les rivières ou dans l'eau "potable" qui sort des robinets et avec la population humaine qui ne cesse de croître ça ne va pas s'arranger à moins qu'on trouve des alternatives aux traitements hormonaux.

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
@liv54 a écrit:
@silou a écrit:
Silou n'est pas un Génie loin de là 
Mais il a toujours respecté tout le monde 
Et il passe beaucoup d'heures au bord de l'eau pour savoir de quoi il cause  Wink
Mais avec 16 messages depuis 2010 on va tout apprendre a tout le monde Razz

Merci de confirmer mes propos Razz
Ben m***e alors , je ne passe pas ma vie sur internet , je ne perds pas mon temps sur des forums , donc je n'y connais rien à la pêche Razz Razz Razz , les pêcheurs qui n'ont jamais eu de compte internet ne savent pêcher alors, quelle logique!! Du génie comme on n'en croise rarement.
Tu es de ceux qui osent tout toi.
Ca signifie peut-être que ce sujet est le seul que j'ai trouvé intéressant depuis 8 ans.

D'ici 2030 j'aurai peut-être poster 25 messages et je pourrai acheter une carte de pêche alors Razz

Plus sérieusement , pour sortir des énormités pareilles soit tu n'as lu aucun des messages que j'ai posté sur ce sujet ,soit personne ne peut plus rien pour toi


Commence par respecter les membres les plus anciens du forum qui font vivrent ce dernier avant de juger à tout va et de penser que tu as la science infuse. Niveau troll, je pense qu'on en tient un bon. 
Si ton analyse est loin d'être mauvaise, tu repasseras pour le savoir vivre et le savoir être.
Tu ne passais par ta vie sur le net et les forums ? Continue dans ce cas, c'était sans doute la bonne option Wink

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
Si j'ai mentionné l'étude effectuée il y a 50 ans dans la meuse avec des brochets bagués c'est pour dire que le titre au début du sujet est une conclusion fausse.
Il est arrivé la même chose il y 50 ans , si on n'a pas retrouvé la majorité des brochets bagués ou aujourd'hui avec émetteur radio c'est surtout que le brochet est nomade , qu'il parcoure de grandes distances, remonte des rivières , des ruisseaux et marque des pauses sur des spots de chasse.
Un phénomène constaté par les pêcheurs qui ont une vraie expérience c'est que quand il y a un gros brochet sur un spot c'est le seul gros et si il est prélevé , un autre gros prendra sa place , beaucoup de gens pensent qu'un brochet passe sa vie dans le même secteur géographique , c'est faux.
Ces 93 brochets n'ont pas TOUS été prélevés , une bonne partie l'a probablement été et les autres ont migré.
Le radiopistage est plutôt aléatoire, les agents ne peuvent pas longer tous les cours d'eau d'un département.
Si la technologie le permettais , il faudrait placer des trackers gps sur ces poissons.

Sur ce bye bye ma vocation n'est pas d'instruire ceux qui osent tout (cf audiard)

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
En France, nous ne savons pas gérer nos lacs, rivières, étangs

Les gens pêchent pour prélever du poissons et non pour le PLAISIR !


Je suis triste de ces comportements. Sad

descriptionRe: 93 le chiffre de la HONTE

more_horiz
@liv54 La Moselle, tu as la chance de la pêcher suffisamment en amont. Ici en aval de Metz c'est déjà une catastrophe. Bien sûr ceux qui aiment les grosses perches gavées aux gobies te diront le contraire mais l'écosystème est vraiment très très mal en point.

Et je te rejoins concernant le titre de ce poste. Les 93% ne prouvent rien sur l'impact du prélèvement, on ne sait pas où ces brochets sont et celui qui a choisi ce titre à mal choisi ou alors cherche à jeter l'oprobe, pour changer, sur le prélèvement.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
peche