CARNALOR La Pêche des CarnassiersConnexion

Vivez une expérience pêche avec des mordus de la Pêche des Carnassiers

Partagez

descriptionLes Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
LES BROCHETS DU SOLEIL



Vendredi 04/11:
Départ à 9h pour rejoindre Eysines près de Bordeaux afin de passer la nuit après 900 kilomètres. Sur la route, un flash ! Mince...91 retenu, 1 kilomètre/heure de trop. Nous n'aurons pas d'autres surprises ensuite.
Arrivée à l'hôtel, allégés d'une centaine d'euros de péages, nous allons nous faire un Mac-do avant de dormir...enfin, presque car Pascal a coupé du bois toute la nuit! Sleep

Dormir près de Pascal restera un moment inoubliable pour Matt et moi... What a Face

Samedi 05/11:
Nouveau départ vers 6h30 pour les 1000 derniers kilomètres à faire.
Arrivée avant Madrid, nous n'y croyons pas!... De la neige, des chasses-neige, 2° au compteur ...on part vers la Suède ou quoi ?...
Après Madrid tout va mieux, le soleil, peu de nuage et le compteur qui affiche 15°...ouf !

Arrivée à Orellana vers 16h, on se demande dans quel trou perdu nous sommes!

On se croirait au Mexique avec de petites ruelles et de vieilles bâtisses. Pas un habitant dehors, un vrai labyrinthe où même le GPS ne sait plus où il est ! Finalement on trouve l'adresse sur la camionette près du lac qui fait 5800 ha soit presque 6 fois le Lac de Madine.(A savoir que ce n'est pas le plus grand mais le plus poissonneux des lacs du secteur).
Michel Godbille le Directeur nous rejoint pour nous accueillir dans les locaux de PESCA EXTRAMADURA et nous faisons connaissance: Michel est l'ancien gérant de Delta Pêche, grand baroudeur, il a pêché partout dans le monde notamment les endroits les plus difficiles d'accès, en Colombie, au Nicaragua etc...
C'est en fêtant l'anniversaire des 75 ans d'Albert Drachovitch que Michel a découvert Orellana, un secteur gardé secret jusque là. Michel tombe amoureux du coin et s'installe pour créer Pesca extramadura (Extramadura ne veut pas dire "extrêmement dur" bien au contraire d'ailleurs, mais c'est le nom de la région où se trouvent plusieurs lacs).
Les espèces présentent ne sont pas nombreuses, brochets, Black-bass, perches-soleil, ablettes, tanches et carpes. Un avantage oui et non mais celui que je retiens comme intéressant, c'est que le sondeur va nous indiquer facilement les brochets par rapport aux autres espèces.

Nous sommes amenés dans notre appartement par Michel, c'est la grande classe! Il y fait chaud, tout est neuf, écran plat, cuisine bien équipée, une chambre chacun, nous serons à l'aise toute la semaine...
Après un petit repas léger où je propose de faire la cuisine à mes hôtes, nous terminerons la soirée en astiquant nos leurres pour le lendemain...



Dimanche 06/11:
Rdv au local où nous attend Vincent de Bruyne après un petit déjeuner copieux surtout pour Pascal, visez moi cette tartine! alien

Ce jeune guide originaire de la Marne...

est responsable du site depuis quelques mois. Il est aidé par plusieurs autres guides (Romain, Pablo ect...) présents une partie de l'année ou suivant les besoins. Vincent et Michel nous font part du grand appétit des brochets pour les leurres Storm et nous apprennent que les brochets Espagnoles ne réagissent pas comme les nôtres sans doute du fait que la pression de pêche est élevée malgré la taille du lac.
Pendant la semaine, nous constaterons que les brochets espagnols en sont fous. Nous coincerons plusieurs poissons avec eux en verticale et même à la traine. La boîte de Michel en dit long sur le sujet, chacun de ces leurres a connu l'attaque d'un brochet:

Des attaques si violentes qui rendent inutiles le leurre faute de caudale...le poids de ces leurres (45 ou 67 gr) de plus, doit être idéal pour ce genre de lac. Tout comme la plombée qui étant interne, amortit les chocs avec les fonds durs du lac. En tout cas, ce sont là, les conclusions que je peux en tirer...je ne vois pas d'autres explications puisqu'en Lorraine, c'est loin d'être nos leurres de prédilections!

Nous prenons place dans un Sundance K16 avec 40 cv Mercury 4 temps, équipé d'un moteur électrique Power drive à commande au pied, sonar 958c de chez Humminbird. Même à quatre, nous avons suffisamment de place...


Nous attaquons par le port car Vincent nous dit qu'il y fait de beaux poissons par moment. Rapidement, le sonar nous indique plusieurs bancs de petits black bass...(tout comme nous l'avez indiqué les cormorans très présent ici aussi). D'ailleurs, les black-bass servent régulièrement de repas à tout ce petit monde, à notre plus grand désarroi! Mais bref, c'est comme ça alors faisons avec...
Après plusieurs tentatives avec différents leurres, je tente ma chance avec un jigging rap de 23gr qui m'avait fait plaisir dans le Cantal. Vincent se fou de moi et me dit que je ne ferai rien avec ce truc là...sauf que quelques minutes plus tard, je pique un premier brochet au modèle Fire-tiger, fil en 19/100 de fluoro Sunline! Le fil tient bon, je remonte de 15m mon premier broc du Lac. Je continue et Vincent n'en crois pas ses yeux, un bec de 70cm qui a tout avalé lui aussi, le 19/100 tient toujours, c'est vraiment de la balle ce fil !!! Une seule coupe a déplorer pour moi pourtant ils ont eu souvent l'occasion de le faire...


Pascal tente un popeye malgré le fait que les perches ne sont pas représentées ici. Nous constatons que celui-ci fonctionne très bien ici aussi et très vite. 6 touches pour 4 poissons de sorties dont un de 80 cm.

Les repas sont pris en commun avec les autres bateaux, salades, charcuteries et même barbecue, c'est Michel qui nous emmène tout ça et prend de nos nouvelles:

En mangeant nous nous rendons compte que la moyenne des prises se situe autour de 70 cm...quel bonheur! La journée se terminera par 15 poissons de fait (Dav:6 Pascal:4 Matt:5). Nous sommes très content même si c'est une petite journée d'après Vincent.

Lundi 07/11 :
C'est Matt qui sera à l'honneur ce jour là, les brochets vont beaucoup apprécier ses Shakers roses ainsi que son crank illex blanc.

Plusieurs poissons entre 70 et 80 cm seront amenés au bateau par Pascal et Matt.

Pascal qui ne manquera pas d'ailleurs, de me rappeler que je n'ai pris que deux petits becs d'environ 50 et deux petits bass de rien du tout. Je tente tout ce que je peux et ne trouve pas le bon leurre, toutes les boîtes y passent en vain.
Son popeye fait encore des prouesses mais il sera très vite mis hors d'usage vu le nombre de touches violentes qu'il apporte.
Finalement, je monte un Big hammer coloris brun pour rappeler le black, et je clous les mauvaises langues ( Razz ) dans l'après-midi en sortant le plus gros poisson de la semaine: 101 cm.( Sad )

Un vieux mâle sans doute, aveugle d'un œil (ancienne blessure d'un triple je suppose), très fins contrairement à beaucoup de nos prises habituellement très gras!
Sinon, plusieurs poissons que nous prendrons cette semaine auront les marques bien visibles de triples, ou même de pince à bec montrant que beaucoup de pêcheurs sont déjà passés avant nous...16 poissons au total (Dav:5 Matt:6 Pascal:5)

Mardi 08/11 :
Direction le Pont mythique d'Orellana.

C'est un lieu de passage où s'attardent pas mal de gros brochets par moment. Il faut les prendre en verticale le long des piles de pont. Le fond atteint 25m par endroit. Après plus d'une heure de pêche, nous sommes déçus car les touches sont rares malgré les chasses dans les bancs de poissons bien visibles.
Sur le pont les espagnoles s'en donnent à cœur joie aux vifs.

Plusieurs prises faites devant nous et plusieurs brochets accrochés à des cordes du haut du pont montrent qu'ils sont bien là. (Pour info: seule la tanche est autorisée comme vif et seulement si elle a été achetée en pisciculture. Facture à présenter à la demande de la Guardia qui a fait une irruption brève d'ailleurs, où plusieurs espagnoles ont pris de fortes amendes devant nos yeux!). De l'autre côté du pont, la navigation est interdite. 6000 euros l'amende! Un guide en a fait les frais pour avoir laissé dépasser le cul du bateau!! On ne rigole pas avec les gendarmes espagnoles!...

Je tente mon jigging rap à nouveau, n'ayant pas trouvé d'autres leurres qui marchent et très vite je sens une petite touche que je crois manqué. Aussitôt après, ma canne plit en deux, je suis bien pris cette fois!

En arrivant à la surface, j'aperçois un bass de 10 cm et le brochet. Je comprends alors que la première touche est dûe au bass et la seconde à un brochet qui n'était pas intéressé par mon leurre mais par ce black! Beau combat en casting sur ma Zillion, c'est agréable !
Pascal tentera une dernière fois son seul popeye encore potable, mais un brochet le lui mettra hors d'état de nuire pour tout le restant de la semaine...quant à Matt, ses leurres de la veille ne font pas réagir les carnassiers ce jour, à n'y rien comprendre! C'est chacun son tour! pffff...
Pour ma part, je tente à nouveau mes Divinators qui n'avaient apporté qu'un seul beau poisson jusque là et oh surprise!...Ils sautent dessus comme des fous cette fois...à peine le leurre touche l'eau qu'il est pris!
Je toucherai plus de la moitié de mes poissons cette semaine avec ce leurre et notamment le modèle perche. C'est un leurre qui prospecte vite et bien à toutes les profondeurs, même dans 20m! A posséder dans sa boite...en 35 ou 55gr.

Au total, 14 poissons de fait (Dav:9 Matt:2 Pascal:3)

Mercredi 09/11 :
Temps maussade donc pêche du bord en Wadders pour tout le monde:


Nous rejoignons un secteur très sauvage jonché de cailloux et d'arbres. La profondeur est faible.
Dès le départ, j'enchaîne avec quelques petits brocs et un bass pendant que Pascal et Matt, tombe sur un nid de bass d’où ils en sortiront quelques uns inférieurs à 40 cm:

Puis ce sera quelques brochets de tailles inférieurs à celui du lac, sauf de temps en temps où un poisson très correct montrera le bout de son bec. Nous ferons même quelques doublés:

L'après-midi Matt commence d'entrée par deux poissons au nez de tout le monde...Nous devrons attendre une petite heure avant que les brochets se mettent en forte activité alimentaire.
Tentant ma chance avec le Biwaa seven, c'est un bec de 80cm qui me le gobera juste devant moi !!! Malheureusement mon leurre finira bloqué derrière un caillou l'après midi après avoir pris un autre bec de 60cm cette fois!

Pascal dira au revoir à son Biwaa aussi, un bec de 70 cm le lui chipera après avoir coupé le fluoro de 70/100 ! Pas de doute, tout ce qui ressemble à un black est apprécié de monsieur esox!

Pascal et Matt semblent plus à l'aise qu'en bateau et enchaînent les prises le matin tout comme l'après-midi:

Petit resto offert pour le déjeuner et nous essayons des darses peu profondes. C'est là que Pascal fera le plus beau des Black de la semaine (44cm) et en décrochera un autre au leurre de surface du même gabarit. Et ça, malgré que l'on soit en Novembre !
Les Brocs réagissent également...pourtant Vincent n'y croyait pas et nous déconseille cette pêche...

Nous prendrons pas mal de petits brochets sur ce secteur pour finir avec 29 poissons dans la journée (Dav:8 Matt:11 Pascal:10)

Petites anecdotes: alors que je tentais un nouveau secteur, je lève les yeux et aperçois un avion de chasse à basse altitude qui fonce sur moi. C'est un Rafale !! je saute au sol tellement il est bas, alors que celui-ci met la post combustion juste au dessus de nous et part dans les nuages à la verticale dans un bruit assourdissant...je me blesse à la main dans les rochers en voulant me tenir à quelque chose. Un truc de dingue que je vous souhaite pas!
Autre chose: Nous serons tous un peu intrigués par des empruntes au sol. Ce sont celles d'un animal avec de bonnes griffes, heureusement nous ne l'avons pas rencontré...

Mais peut-être était-ce "l'homme des bois? lol! :

Jeudi 10/11 :
Après discussion, nous souhaitons revenir au même endroit que la veille. Pas de problème, vincent nous y emmène. Deux ou trois lancés pour moi et un bec de 85 cm me gobera mon Bonnie 95 blanc. Pascal après plusieurs poissons se fera punir par un broc qui va lui laisser un triple dans la main qui l'enlèvera en serrant les dents, pas d'autres choix!

Après recherche d'un leurre très discret dans mes boites, je tombe sur une souris blanche de chez Abu Garcia que je n'ai jamais essayé. Le résultat ne se fait pas attendre deux poissons (60 et 65) l'a trouvent à leur goût:

Au total, 20 poissons de pris (Dav:13 Matt:4 Pascal:3). beaucoup de petits becs pour moi 7 ou 8...au Sammy 65. Une vrai pouponnière ce secteur. Les Blacks ne veulent plus rien savoir...quel dommage.


Vendredi 11/11/11 :
Je dois avouer que j'espérais bien finir cette semaine et grâce à dieu c'était le jour du Divinator encore une fois...
Nous découvrons le matin un haut fond de cailloux inconnu des guides, évidemment il est habité et c'est Pascal qui à l'aide d'un crank fait un festival de touche.

Matt et moi avons du mal, surtout moi qui passe mes boîtes de leurres en revue! Rien...Matt a des touches mais bizarrement, les uns après les autres ils se décochent tous. En y réfléchissant un peu par la suite, Matt n'a pas utilisé sa pierre a aiguiser alors que nos triples ont fréquemment accroché le fond...chose que je faisais lors de nos déplacements en bateau...Je crois que l'on ne le reprendra plus à oublier cela! pirat
En fin de matinée, je me remets au divinator perche et boum,retour des touches! Je me jure de rester toute la fin de journée avec mais il est l'heure de déjeuner. Nous décidons de faire fissa et avalons nos sandwichs rapidement pendant que Vincent change la batterie du moteur électrique dans le port. Vincent nous amène ensuite sur une falaise accidentée plongeant à 25 m, il nous fait savoir que ça raccroche pas mal au fond mais qu'il y a souvent de beaux becs à faire. Moins de poisson mais plus gros d'après lui.
Nous testons timidement les fonds et grâce au sonar je vois deux cassures. La première plonge a 7m, la seconde à 25. De beaux échos sont présents à 12m! J'annonce qu'il y a du monde en dessous et nous attaquons ferme sans trop de résultat. Je pique à la pointe un bec de 65 au One Up shad en montage texan Owner qui se piquera très correctement. Nous essayons l'anse ou j'ai une touche franche mais sans être ferrable. De retour sur la falaise très rapidement car le guide nous assure que c'est là qu'il faut tremper le fil, je ré-attaque malgré le bras droit en compote à cause des multiples essais et de l'animation nécessaire pour bien pêcher avec les Biwaa. Je prend ma canne à deux mains lors de la descente du leurre dans 20m et au cas où je dois ferrer lorsque soudain, je sens une belle touche! JE FERRE de façon...comment dire: Exemplaire!...ce qui fera rire tout le monde jusqu'à ce que le poisson se présente au bateau! 93 cm bien gras et avec une belle couleur remotivera l'équipe!

Tout le monde est plus motivé à présent, nous refaisons un passage ou deux... Malheureusement, Matt qui a opté pour un divinator aussi, loupe un premier poisson plus modeste. Puis il s'accroche au fond donc nous nous déplaçons afin de l'aider. Proche du bord, je lance en lattéral et BINGO, la grosse frappe. C'est lourd mais peu de temps après, je sens qu'il y a un problème...après plusieurs tentatives et des coups de tête rageurs au fond de l'eau, ma ligne casse accrochée sans doute à une corde qui sert à remonter les casiers à écrevisses très nombreux partout sur le lac. A la belle saison, 9 tonnes d'écrevisses sont pêchés sur le lac...
Tant pis c'est le jeu, ça arrive...je remonte un divinator 55 gr blanc perch et je continue...après plusieurs lancés, Matt avec son modèle Perche touche un autre poisson qui va lui aussi se décrocher. Pas bien grave, il faisait 70cm comme beaucoup d'autres...L’activité est bonne, nous bossons tous durs. Très concentré, j'arrive au fond avec mon leurre. Il y a environ 20m et je n'ai pas eu de tape à la descente, je relève d'un bond et Bingo, une nouvelle fois la belle touche!
Je remonte mètre après mètre et j'annonce que c'est lourd à nouveau...effectivement 92 cm bien gras:


En tout, nous comptabilisons 115 poissons à trois. Brochets et Blacks seulement car pour les Barbeaux et autres Catfishs, c'est un autre lac qu'il faut essayer mais le mois de Novembre n'est pas la meilleur pour cet exercice.
Si en 2012 l'aventure vous tente, l'idéal tout de même est de prendre un avion au rabais et de prendre une location sur place. Le prix de l'essence et du péage est plus élevée que de louer une voiture en Espagne. Michel et son équipe peuvent donner un coup de main pour ce faire dans cet endroit si agréable pour s'adonner à notre passion...


Dernière édition par Esox stradic le Mar 13 Déc 2011 - 15:01, édité 7 fois

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
animer un divinator toute une journée vous vide un homme .



petit clin d'oeil au chauffeur .



vue sur le lac depuis le balcon :




le lac :








descriptionsejour espagne

more_horiz
eh ben, bravo ! c est un reportage digne d un vrai journaliste !! en tout cas c est vraiment tres beau et surtout tres poissoneux, certe poissons capricieux mais avec votre savoir faire , vous avez largement tiré votre epingle du jeux ! c est une destination que je projete pour 2012 avec mon ami david bien sur et matt et pascal s ils veulent bien de moi !! encore bravo a plus j denis

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
il m'est arriver a plusieurs reprises de sortir des brochets avec la gueule dèja piqué par les hameçons Embarassed quand ont voit l'immensité du lac c'est fou quand meme !

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
Je n'imagine même pas le temps qu'il a du y passer le pauvre...
Je lui donne un pour ce travail de longue haleine Laughing

@+Eric

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
Magnifique reportage, cela valait le coup d'attendre drunken

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
tres beau reportages Wink

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
Très bien resumé ce séjour , je me suis bien régaler en le lisant , avec ces petites anecdotes , les jolies photos et tout et tout. cheers

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
matt a écrit:
animer un divinator toute une journée vous vide un homme .





Attends que je te trouve toi Twisted Evil

C'était un voyage très long, Pasczl a tenu bon tout le long et nous a ramené à bon port, merci.
Le FORD fusion de Pascal n'a pas bronché, ça mérite un peu de pub après ces 4000 kilomètres en 1 semaine.

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
Mais quel compte rendu Exclamation Exclamation

Superbe travail de qualité! Bravo

Mais c'est qu'il se fait vieux le david avec son petit cousin pour les cervicales... On dirait mémé qui part en voyage MDR

ça fait rêver ce genre de cr

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
bon boulot et bravo à vois trois

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
eh bien, beau récit, beau séjour, beaux poissons, belles photos, bons pêcheurs aussi... je suis très content que vous ayez passé un bon séjour et que vous en ayez fait autant!

pis c'est vraiment sympa de voir qu'il existe des zones hypers intéressantes à pêcher regorgeant de poissons tous aussi intéressant les uns que les autres! J'aurais vraiment aimé être de la partie... mais bon... on peut pas tout faire!

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
Bravo David cheers superbe boulot J'avais l’impression d'y être encore en lisant et en visionnant toutes ces photos.
C'est quand qu'on y retourne bounce bounce bounce

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
Super Récit David, ça donne vraiment envie d'y être Very Happy

_________________

Chaîne Youtube Carnalor

descriptionRe: Les Brochets du Soleil d'ORELLANA

more_horiz
Bravo, super report Exclamation
Vous avez l'air de vous être gavé cheers
en tout cas les résultats donnent envie Twisted Evil
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
video peche